AccueilL’« Harmonie universelle » de Marin Mersenne comme source pour la pratique musicale

*  *  *

Publié le mardi 18 novembre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

Les trois volumes de l’Harmonie universelle du père minime Marin Mersenne (Paris, 1636) constituent une source capitale qui a jusqu'à présent été plutôt envisagée comme un formidable réservoir à idées théoriques. Cette encyclopédie rédigée par un seul homme envisage pourtant le savoir musical dans toutes ses dimensions : théologique, théorique, stylistique, pratique, organologique, mathématique, acoustique, etc. Elle est à ce titre essentielle pour tous ceux qui souhaitent interpréter aujourd'hui la musique du début du XVIIe siècle. Ce colloque s’efforcera de réétudier l’Harmonie universelle afin de nourrir l’exécution des répertoires concernés par l’ouvrage. L'originalité de la démarche consistera à associer les compétences complémentaires de musicologues, de musiciens et de chercheurs spécialisés dans les répertoires anciens afin d’en tirer des éléments utiles aux interprètes comme aux pédagogues.

Annonce

Argumentaire

Les performances practices studies, très développées dans le monde anglo-saxon, sont un domaine de pointe en musicologie. Néanmoins, on constate que certaines périodes de l’histoire ont été jusqu’ici négligées ou n’ont pas été étudiées avec la même intensité. Si les répertoires italiens et leur pratique sont bien connus pour les XVIe et XVIIe siècles, la musique française de la première moitié du XVIIe siècle est relativement absente des publications scientifiques autant que des programmes de concert ou de disque. Les œuvres écrites entre 1580 et 1640 ont été éclipsées par le succès de la « chanson parisienne » antérieure de quelques décennies et par celui des nombreuses collections de danses éditées tout au long du XVIe siècle dont la chorégraphie a été consignée dans l’Orchésographie de Thoinot Arbeau (1589).

Notre connaissance de la musique écrite, jouée et improvisée dans la première moitié du XVIIe siècle est dépendante de plusieurs ensembles archivistiques inégalement explorés par les chercheurs : partitions et traités (les mieux connus), archives d’institutions musicales (de loin les plus négligées), témoignages littéraires (descriptions, relations, etc.), collections d’instruments (peu ayant été conservés). Dans cet ensemble hétéroclite, une source a volé la vedette à toutes les autres : l’Harmonie universelle du père minime Marin Mersenne (Paris, 1636).

Dans les trois volumes de cette encyclopédie rédigée par un seul homme, le savoir musical est envisagé dans toutes ses dimensions : théologique, théorique, stylistique, pratique, organologique, mathématique, acoustique, etc. L’abondance des planches, des tableaux systématiques, des exemples musicaux et la longueur des développements rédigés par Mersenne à partir d’ouvrages compilés, d’échanges épistolaires ou d’explications recueillies de la bouche de musiciens ont fasciné tous ceux qui s’intéressaient aux contemporains de l’auteur.

Cet ouvrage capital pour la connaissance de la musique au début du XVIIe siècle a jusqu’ici surtout été envisagé pour les considérations théoriques dont il regorge. Les remarques de son auteur documentant l’exécution de la musique de son temps y sont pourtant très nombreuses. Le colloque qui se tiendra au Centre de musique baroque de Versailles en décembre 2014 s’efforcera de relire à nouveaux frais l’Harmonie universelle afin de nourrir l’exécution des répertoires concernés par l’ouvrage. Il s’agira également de s’interroger sur les diverses sources de Mersenne, directes ou indirectes, qui lui ont permis de nourrir l’aspect technique et musical de son œuvre. La question de la finalité même de ses écrits sera posée car elle permet de jeter un autre regard sur la fiabilité de ses conseils strictement musicaux.

L’originalité de la démarche consistera à associer les compétences complémentaires de musicologues, de musiciens et de chercheurs spécialisés dans les répertoires anciens afin d’en tirer des éléments utiles aux interprètes comme aux pédagogues. À l’occasion du colloque, seront enregistrés plusieurs exemples musicaux figurant dans l’Harmonie universelle : fantaisies, motets et danses de la fin du XVIe et du début du XVIIe siècle exécutés en « consorts », c’est-à-dire, selon la définition de Mersenne, par des ensembles de vents, d'anches et de cordes ainsi que de voix.

Colloque international organisé par le Centre de musique baroque de Versailles, dont le pôle recherche est associé au Centre d’études supérieures de la Renaissance (UMR7323 – CNRS, Université de Tours) en collaboration avec la Haute école de musique de Genève et l’Université catholique de Louvain.

Direction scientifique

  • William Dongois,
  • Brigitte Van Wymeersch
  • Rémy Campos.

Programme

Jeudi 4 décembre

  • 14h – Introduction : William Dongois et Olivier Schneebeli, Les sources de Mersenne et ses compétences musicales
  • 14h30 : Brigitte Van WymeerschMersenne, ou la musique au service de l'apologétique
  • 15h00 : Jean Duron – « Il y a quelque chose de démonstrable dans la Musique » : les limites de la théorie de Marin Mersenne
  • 15h50 : Olivier Bettens« Faire voir par les oreilles » : Mersenne aux prises avec les sons de la langue
  • 16h20 : Thomas LeconteEntre théorie et pratique : la notion de concert chez Mersenne

17h30 – Jeudi musical à la Chapelle royale de Versailles (entrée libre dans la limite des places disponibles) : De la Chapelle d’Henri le Grand à celle de Louis le Juste (Œuvres d’Eustache du Caurroy, Guillaume Bouzignac et Nicolas Formé) - Les Pages et les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles, direction : Olivier Schneebeli.

Vendredi 5 décembre

Organologie, diapasons, tempéraments

Présidence : Theodora Psychoyou

  • 10h : Anne-Emmanuelle CeulemansMersenne et le « Roy des instruments ». Le violon dans l’Harmonie universelle
  • 10h30 : Florence Gétreau Les planches didactiques de l’Harmonie universelle : l’enquête, la gravure, le rapport au texte
  • 11h00 : Fritz Heller Copie, reconstruction, modèle. La facture d’instruments à vent sur l’exemple des instruments à anche double à l’époque de Marin Mersenne
  • 11h50 : Sébastien Wonner, La question du tempérament chez Marin Mersenne

Retour sur une expérience historique et musicale

Présidence : Xavier Bisaro

  • 14h : William DongoisLes problèmes posés la la restitution des partitions présentées dans l’Harmonie Universelle de Marin Mersenne
  • 14h30 : Philippe Allain-DupréMersenne, entre imprécisions et contradictions : un exemple, La Fluste d’Allemand et Jérémie Papasergio – La bande de hautbois dans l’Harmonie universelle
  • 15h15 : Guido BalestracciLa science du manche de la viole. L'accord de la viole en solo et en consort selon Marin Mersenne
  • 16h00  : Jean-Yves HaymozAutour du tempo et de Mersenne
  • 16h30 : conclusion de la journée par Théodora Psychoyou. 

Samedi 6 décembre

L’Harmonie universelle et d’autres sources

Présidence : Jean-Yves Haymoz

10h : Laurent GuilloSous la main du Père Mersenne : la bibliothèque de musique des Minimes de Paris (XVIe-XVIIe siècles)

10h30 : Claire AntoniniL'Harmonie Universelle et le luth

11h20 : Joseph RassamLa pratique du clavier chez Mersenne : des questions sans réponses ? L'ornementation comme exemple de jeu de piste

11h50 : Frédéric MartinLes qualités attribuées au violon au 17e siècle : technique et esthétique selon Marin Mersenne et ses contemporains

12h20 : Marc VanscheeuwijckLes « règles » de l’interprétation musicale dans l’Harmonie Universelle de Mersenne

12h50 : Table ronde conclusive (modérateur : Rémy Campos)

  • Olivier Bettens
  • William Dongois
  • Jean Duron
  • Jean-Yves Haymoz
  • Thomas Leconte
  • Frédéric Michel
  • Brigitte Van Wymeer

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Lieux

  • Centre de musique baroque de Versailles, Hôtel des Menus-Plaisirs, salle Lalande - 22, avenue de Paris
    Versailles, France (78)

Dates

  • jeudi 04 décembre 2014
  • vendredi 05 décembre 2014
  • samedi 06 décembre 2014

Mots-clés

  • musicologie, performance practice, interprétation musicale

Contacts

  • Julien Charbey
    courriel : jcharbey [at] cmbv [dot] com

Source de l'information

  • Julien Charbey
    courriel : jcharbey [at] cmbv [dot] com

Pour citer cette annonce

« L’« Harmonie universelle » de Marin Mersenne comme source pour la pratique musicale », Colloque, Calenda, Publié le mardi 18 novembre 2014, http://calenda.org/308636