AccueilRires de jazz

Rires de jazz

Esthétique(s) jazz : la scène et les images

*  *  *

Publié le lundi 24 novembre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

À l’origine du jazz, il y a les spectacles musicaux et satiriques des esclaves sur les plantations, ces spectacles que les Blancs qualifiaient d’éthiopiens et qui inspirèrent les Minstrels Shows et la tradition du Blackface. Dans cette pratique musicale née au temps de l’esclavage, il y a une dimension ludique, un rire salvateur, subversif et libérateur, un fracas de rires pour saper l’ordre esclavagiste, au nez et à la barbe du maître. C’est ce rire ontologique qui travaille en profondeur l’esthétique jazz que nous souhaitons interroger, du geste comique et ludique du jazzman au corps musical de l’acteur comique. En quoi ces corps-jazz vibrant en rythme, au risque de la danse, sont-ils capables de produire une mécanique humoristique ou burlesque ? Et dans quelle mesure ces corps-jazz qui provoquent les rires jouent-ils à déconstruire les normes ?

Annonce

Argumentaire

À l’origine du jazz, il y a les spectacles musicaux et satiriques des esclaves sur les plantations, ces spectacles que les Blancs qualifaient d’éthiopiens et qui inspirèrent les Minstrels Shows et la tradition du Blackface. Dans cette pratique musicale née au temps de l’esclavage, il y a une dimension ludique, un rire salvateur, subversif et libérateur, un fracas de rires pour saper l’ordre esclavagiste, au nez et à la barbe du maître. C’est ce rire ontologique qui travaille en profondeur l’esthétique jazz que nous souhaitons interroger, du geste comique et ludique du jazzman au corps musical de l’acteur comique. En quoi ces corps-jazz vibrant en rythme, au risque de la danse, sont-ils capables de produire une mécanique humoristique ou burlesque ? Et dans quelle mesure ces corps-jazz qui provoquent les rires jouent-ils à déconstruire les normes ?

Responsabilité scientifique

Sylvie Chalaye et Pierre Letessier

Coordination

Pénélope Dechaufour

Programme

28 novembre

Matin

9h30 – Conférence inaugurale par Christian Bethune : Le rire comme interface humaine et culturelle entre Noirs et Blancs. 

Le rire ontologique du jazz : les facéties en noir et blanc du Blackface

10h  – Projections : d'un Blackface à l'autre

Présidence : Judith Miller (Université de New York)

Conférences

  • Rires Chocolat, une histoire de Blackface (Sylvie Chalaye)
  • Le rire blackface sur la scène contemporaine américaine ou le « retour du refoulé » (Raphaëlle Tchamitchian)
  • Jazz et Clown, deux arts de la marge en regard (Agathe Bel)

Débat et pause

11h30 – Projection : extraits de Sur un air de Charleston de Jean Renoir

Table ronde autour de « Un air de Charleston » animée par Emmanuel Parent avec : 

  • Yannick Séité,
  • Sylvie Chalaye,
  • Christian Béthune,
  • Bintou Dembélé,
  • Guillaume Hazebruck
  • Daniel Soutif (sous réserve) 

Après-midi  – Jouer jazz pour déjouer : caricature et dérision

15h – Projections : les clowns du jazz

Présidence : Jean-George Chali (Université des Antilles)

Conférences

  • (Souff)rire ? Quelques artistes noirs du XXe siècle au cirque et dans les variétés françaises (Sylvie Perault)
  • Est-il possible pour le jazz de “déjouer" l'instrument épistémologique et culturel qui l'héberge? (Pim Higgison)
  • Stéréotypes blancs et auto-dérision noire : danses et musiques détournées durant les années fondatrices du jazz traditionnel (1917-1927) (Claus Walkstein)

Débat et pause

16h30 - Performance chorégraphique : Carte blanche à Bintou Dembélé

Conférences

Présidence : Antonia Pereira (Université de Bahia)

  • The Clown de Charles Mingus : entre critique du divertissement et apologie du rire (Thomas Horeau)
  • Le musicien de jazz : un corps qui rit ? (Pierre Letessier)

Débat et pause

17h30 – Projection : Joséphine Baker & Cab Calloway

Table ronde autour de Joséphine Baker et Cab Calloway animée par Sylvie Chalaye avec : 

  • Jean-François Pitet,
  • Sylvie Perault,
  • Nicole Rochelle,
  • Jean-Claude Bouillon-Baker
  • Marika Maymard

Autour de 19h30 – Soirée Influenscènes avec le groupe Solyl’s et la chanteuse Ruth M’Balanda

Suivie d'un bord de scène avec les artistes animé par Pierre Letessier 

29 novembre

Matin

Jazz aux éclats : sape et déconstruction

9h30 - Performance : Vincent Byrd Lesage

Présidence : Gilles Mouëllic (Université de Rennes 2)

Conférences

  • Les 'éclats-jazz' de Siodmak (1900-1973) : analyse d'une séquence jazz (Stella Louis)
  • Le rire du Blues (Pénélope Dechaufour)
  • Coupé-décalé : corps-jazz en effervescence chez Robin Orlyn (Isabelle Elizéon)
  • Clownerie du jazzman et de la philosophie : Etude d'un double usage du « clown » dans la philosophie d'Adorno (Joana Desplat-Roger)

Débat et pause

11h30 – Traits d'esprit / extraits de jazz

Table d'écoute animée par Alexandre Pierrepont avec :

  • Yannick Séité,
  • Jean Rochard
  • Didier Petit  

Après-midi 

Petite mécanique pour rire : rythme et vibration humoristique

14h30 – Performance : grâce Youlou Nkouelolo chante Boris Vian

Présidence : Laurent Cugny (Université Paris 4)

Conférences

  • Laughing in Rhythm : rire et rythme chez Slim Gaillard (Pierre Sauvanet)
  • Il n'y a pas de scat triste. Ce que la psychanalyse apprend du scat (Frédéric Vinot)
  • Et si on rejouait l'Apocalypse ! (Fanny Le Guen)

Débat et pause

16h – Projection extraits : Jerry Lewis et Louis de Funès

Présidence : Pierre Letessier (Université Paris 3)

Conférences

  • Jerry Lewis et le jazz ou le corps-orchestre (Gilles Mouellic)
  • Rythme, danse et corps véhément : du senex iratus à Louis de Funès (Céline Candiard et Gilles Declercq)
  • Vers une prophétie du vivant chez Kossi Efoui : de la mimicry du jazzman comme parade identitaire au corps-jazz de « celui qui vient à pas léger » (Aurélie Dih Van)

18h  – Rires et Musique de film

Table ronde / carte blanche à NT Binh 

Performance : Carte blanche à Marianne Mathéus

19h - Clôture

Le SeFeA - Qui sommes-nous ? Collectif de chercheurs français et internationaux, animé par Sylvie Chalaye au sein de l’IRET, le laboratoire Scènes Francophones et Ecritures de l’Altérité (SeFeA) étudie les poétiques contemporaines des dramaturgies du monde francophone traversées par l’histoire coloniale et l’histoire des migrations. Le programme « Afrique(s) en scène : corps, territoire et mémoire » que développe le laboratoire s’inscrit dans une dynamique triangulaire entre Afrique, Europe et Amérique(s) et interroge la création contemporaine en étudiant en particulier la question du corps scénique et du corps diasporique dans des dramaturgies travaillées par la question de la mémoire et du territoire.

Lieux

  • Musée Dapper - 35 bis, rue Paul Valéry
    Paris, France (75116)

Dates

  • vendredi 28 novembre 2014
  • samedi 29 novembre 2014

Mots-clés

  • jazz, humour, blackface, minstrel, clown, corps, blues, rythme, théâtre, représentation, cinéma, exotisme

Contacts

  • Raphaëlle Tchamitchian
    courriel : raphaelle [at] epistrophy [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Raphaëlle Tchamitchian
    courriel : raphaelle [at] epistrophy [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Rires de jazz », Colloque, Calenda, Publié le lundi 24 novembre 2014, http://calenda.org/309233