AccueilRevendications et contestations patrimoniales

Revendications et contestations patrimoniales

Claims and Contestations in Urban Cultural Heritage

Perspectives européennes

European Perspectives

*  *  *

Publié le mardi 25 novembre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque international et pluridisciplinaire « Revendications et contestations patrimoniales. Perspectives européennes » cherche à ouvrir le débat au-delà des spécialistes du patrimoine et à interpeller la communauté scientifique sur l’évolution épistémologique du patrimoine dans ce contexte de décentralisation et de participation élargie à sa production. Il vise à cerner des tendances à l’œuvre dans la production et les dynamiques des espaces urbains et des territoires auxquelles contribue la patrimonialisation institutionnelle, et surtout à cerner de nouvelles manières de définir le patrimoine, de construire des identités ou (re)constituer des mémoires. Il vise également à appréhender les constructions de sens qui mobilisent de nouvelles populations et de nouveaux entrepreneurs de mémoire et de patrimoine, ainsi que les manières dont les espaces et les lieux sont donnés à voir suite à ces interventions.

Annonce

Argumentaire

Partant d’une définition inclusive du patrimoine – matériel, ainsi qu’immatériel (UNESCO, 1972, 2003) – ce colloque propose une réflexion sur ce qui fait patrimoine pour les acteurs dans les processus de patrimonialisation. Dans les conventions internationales, le patrimoine est doté d’un rôle social stratégique dans la création de communautés durables et de cadres de vie. La valeur patrimoniale, dans l’optique de la convention de Faro (2005), n’est, de même, plus définie uniquement par les spécialistes, mais de manière collective par des groupes qui reconnaissent leur héritage comme source de valeur identitaire et de mémoire.

Ce colloque vise à explorer les mises en concurrence et les tensions entre mémoires officielles et légitimes et mémoires en quête de légitimation, entre mémoires historiques savantes et mémoires collectives vécues. Se basant sur le caractère performatif du patrimoine, il s’agira d’explorer l’objet patrimoine, non en tant que tel, mais par le biais de ses acteurs, comme problème soumis à l’action publique et à l’action collective, et donc, comme résultat d’un processus social et politique. C’est donc plus sur le processus de patrimonialisation que sur le patrimoine en lui-même que le propos portera. Recentrer le regard sur le patrimoine en tant que sujet de débat, de polémique, de contestation voire de conflit, et donc d’échanges qui le font exister, permettra de réinterroger les valeurs patrimoniales au-delà des critères normatifs, par le prisme des groupes et des individus qui participent à sa production et à ses usages.

Faisant suite à un cycle de rencontres tenues en France et à l’étranger depuis trois ans et ayant trait à la France, la Roumanie et la Turquie, ce colloque s’inscrit dans une perspective comparative plus large à l’échelle de l’Europe et de ses frontières. Il vise à cerner des tendances à l’œuvre dans la production et les dynamiques des espaces urbains et des territoires auxquelles contribue la patrimonialisation institutionnelle, et surtout à cerner de nouvelles manières de définir le patrimoine, de construire des identités ou (re)constituer des mémoires. Il vise également à appréhender les constructions de sens qui mobilisent de nouvelles populations et de nouveaux entrepreneurs de mémoire et de patrimoine, ainsi que les manières dont les espaces et les lieux sont donnés à voir suite à ces interventions.

Ce colloque a reçu le soutien de la Mairie de Paris, du Ministère de la Culture et de la Communication (BRAUP), de l’ENSA Paris Val-de-Seine, de l’UMR CNRS 7218 LAVUE, du laboratoire INAMA/ENSA Marseille, de l’Ecole doctorale Milieux, Cultures et Sociétés du Passé et du Présent et de l’Université Paris Ouest Nanterre-La Défense.

Programme

Jeudi 11 décembre 2014

Amphithéâtre 120

  • 9h00-9h15 : Accueil des participants
  • 9h15-9h45 : Introduction du colloque par les organisateurs et partenaires

9h45 -13h00 : Session « Conceptions patrimoniales et pluralisme (acteurs, sens et pratiques) »

  • Modérateur : Ioana Iosa (ENSA Paris-La Villette, CRH-LAVUE, France)
  • Discutant : Bernard HAUMONT (ENSA Paris-Val de Seine, CRH-LAVUE, France)
  • 9h45-10h30 : Conférence key-speaker 1: Maria Gravari-Barbas (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, IREST, Chaire UNESCO « Culture, Tourisme, Développement », France)

Institution, constructions patrimoniales et médiatisation

Session en français

  • 10h30-10h50 : Julien Boucly (EHESS, France), La construction patrimoniale du paysage culturel de la forteresse de Diyarbakir et des jardins d’Hevsel (Turquie), appropriation locale d’un nouveau territoire patrimonial
  • 10h10-10h30: Alice Dubard (UNiversité Lille 3, Laboratoire GERiiCO, France), La patrimonialisation UNESCO comme dispositif et processus de réification: le cas du Maloya
  • 11h30-11h45: Pause
  • 11h45-12h05 : Sophie Lecoq (Université Européenne de Bretagne –Rennes 2, CIAPHS - EA 2241, France), Procédure et processus de patrimonialisation
  • 11h05-12h25 : Nadine Michau (Université François Rabelais, CITERES, Tours) et Céline Assegond (Université François Rabelais CETU ETICS, Tours, France), L'anthropologie visuelle, une ressource pour partager la mémoire industrielle de la ville de Vierzo
  • 12h 30-13h00: Débat
  • 13h00-14h30 : Pause Déjeuner

14h30 -18h00 : Session « Conceptions patrimoniales et pluralisme (acteurs, sens et pratiques) »

  • Modérateur : Muriel Girard (ENSA Marseille, INAMA, France)
  • Discutante : Clémence Scalbert-Yücel (University of Exeter UK et Institut Français des Etudes Anatoliennes, Istanbul, Turquie)
  • 14h30-15h15 : Conférence key-speaker 2: Michel Rautenberg (Université Jean Monnet, Saint-Etienne, Centre Max Weber, France)

Pluralité des conceptions, coexistence et conflits

Session en français

  • 15h15-15h35 : Marie-Laure Poulot (Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Mosaïques-LAVUE, France), Mémoires européennes le long du boulevard Saint-Laurent à Montréal : nostalgies, festivités et marchandisation
  • 15h35-15h55 : Christine Bouissey et Isabelle Dégrémont (Université de Pau et des Pays de l’Adour, UMR SET, France), Valeurs des uns, valeurs des autres ? La patrimonialisation de la forêt périurbaine au quotidien
  • 15h55-16h15 : Elizabeth Auclair (Université de Cergy-Pontoise, MRTE, France), « Ruptures spatiales et institutionnelles et divergences patrimoniales en ville nouvelle, le cas de Cergy-Pontoise »
  • 16h15-16h30 : Pause

Session en français et en anglais

  • 16h30-16h50 : Yvon LAMY (Université de Limoges, Groupe de recherches sociologiques du Centre Ouest, Poitiers-Limoges, EA 3815 & AFS, France), Le travail de classement : interprétations et conflits
  • 16h50-17h10 : David Harvey (University of Exeter, UK) et Nicola White (University of Exeter, UK), Dialogues of the past: personal and public memory at Runnymede (UK)
  • 17h10-17h30: Vincent Veschambre (ENSA Lyon, UMR EVS, France) et Thomas Zanetti (Université Lyon 3, UMR EVS, France), Les cheminées d’usine, symboles ambivalents du passé industriel : un traitement différencié selon les contextes locaux
  • 17h30-17h50 : Arnaud Esquerre (CNRS – LESC, France), L’espace, le nom et le couteau
  • 17h50-18h20 : Débat

Vendredi 12 décembre 2014

Amphithéâtre 320

9h15-9h30 : Accueil des participants

9h30 -13h00 : Session « Empêchements » mémoriels et patrimoniaux et leurs acteurs»

  • Modérateur : Céline Barrere (ENSAP Lille, CRH-LAVUE, France)
  • Discutante : Saskia Cousin (Université Paris Descartes, CANTHEL, Institut Universitaire de France, France)

Session en français

  • 9h30-9h50: Anne-France Taiclet (Université Lyon 2 Lumière, UMR TRIANGLE UMR 5206, France), La controverse patrimoniale comme révélateur de luttes d’appropriation de l’espace. Héritage industriel et reconversion des territoires
  • 9h50-10h10: Valérie Foucher-Dufoix (ENSA Paris-Belleville, IPRAUS, France) et Vanessa Fernandez (ENSA Paris-Belleville, IPRAUS, France), La cité-jardin : à la recherche d’un modèle idéal controversé. L’exemple du Plessis-Robinson
  • 10h10-10h25: Pause

Session en anglais

  • 10h25-10h45: Barbara Kartsioli (Queen’s University, Belfast, Irlande), Heritage for conflict, heritage for peace. Uses of heritage in the Cyprus conflict transformation
  • 10h45-11h05: Cynthia Browne (Harvard University, USA), Material Matters: Art, Memory, and Monument in the Reinvention of Germany's Ruhr
  • 11h05- 11h25: Aida Bičakčić (Commission to Preserve National Monuments, Sarajevo, Bosnie-Herzegovine), Misuse of Memory and Heritage: Story of Majka Partizanska (Partisans Mother) and Jablanica burial ground in Bosanski Novi
  • 11h25 -11h45: Oana Cristina Tiganea (Politecnico di Milano, DAStU - Dipartimento di Architettura e Studi Urbane Milan), The Destiny of a Political Legacy: Hunedoara Steelworks between Material Obliteration and Memory Revival
  • 11h45-12h05: Débat
  • 12h10-14h15 : Pause Déjeuner

14h15 -18h30 : Session « Droit à la ville et processus de patrimonialisation »

  • Modérateur : Grégory Busquet (Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Mosaïques-LAVUE, France).
  • Discutante : Sophie Didier (Université Paris 13 Nord, Mosaïques-LAVUE, France)
  • 14h15-15h00 Conférence key-speaker 3: Ayfer Bartu-Candan (Boğaziçi University, Istanbul)

Session en français

  • 15h-15h20 : Bessam Fallah (Université du Québec à Montréal, DoCoMoMo, Québec), La confrontation des conceptions patrimoniales comme mode de fonctionnement de la patrimonialisation de l’urbain.
  • 15h20-15h40 : Jacques Galhardo (Université François Rabelais, CITERES-CoST - – UMR 7324, Tours, France), La patrimonialité des habitants du quartier de la Mouraria (Lisbonne) : un arrangement entre acteurs publics
  • 15h40-16h00 : Aysegül Çankat (ENSA Grenoble, MHAevt, France), Les gecekondu à Istanbul, des espaces où se cristallisent les cultures de l’habiter comme patrimoine
  • 16h00-16h30: Discussion
  • 16h30-16h45: Pause

Session en français et en anglais

  • 16h45-17h05 : Quentin Dusserre-Bresson (Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Mosaïques-LAVUE, France), Les enjeux de la patrimonialisation : L’appropriation de monuments du « loisir » du périurbain québécois
  • 17h05-17h25: Barbara Morovitch (ENSA Strasbourg, AMUP, France), Un projet pour les « Tsiganes » du Neuhof (Strasbourg) : espaces associatifs face à la patrimonialisation et au changement urbain
  • 17h25-17h45 : Cecilia Vergnano (Université de Barcelone, GRECS, Espagne), "Continassa countryhouse in Turin, from Roma settlement to "Juventus City": urban regeneration as dispostive of suburbs disciplining

17h45-18h05: Discussion

18h05-18h45 : Cahal Mc Laughlin (School of Creative Arts, Queens University Belfast, Irlande), The Prisons Memory Archive: representing memories from a conflict

Samedi 13 décembre 2014

Amphithéâtre 320

9h-9h30 : Accueil des participants

9h30 -13h00 : Session « Entrée des migrants dans le champ patrimonial et enjeux de territorialité »

  • Modérateurs : Adriana Diaconu (Institut d'urbanisme de Grenoble, UPMF, UMR PACTE, France), Ioana Szeman (Université de Roehampton, UK)
  • Discutante : Anne Raulin (Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Sophiapol et IIAC, France)
  • 9h45-10h05 : Hélène Bertheleu (Université François Rabelais, CITERES, Tours, France), Véronique Dassié (CNRS, IDEMEC), Julie Garnier (Université François-Rabelais, CITERES, Tours, France), Le patrimoine des migrations entre résistances mémorielles et démocratie patrimoniale : l’exemple d’une enquête-collecte participative
  • 10h05-10h25 : Julie Garnier (Université François-Rabelais, CITERES, Tours, France) et Anaïs Leblon (Université de Paris 8, LAVUE, France), Se mobiliser au nom de la « culture » ou comment se faire entendre dans l’espace public. L’exemple d’un collectif diasporique installé en France agissant pour la reconnaissance patrimoniale de la culture peule

Séssion en anglais

  • 10h25-10h45 : Natalia Starostina (Young Harris College, Georgia, USA), Interwar Russian Émigré Community and Redefining Interwar Paris through Textual and Visual Narratives
  • 10h45-11h05: Emily Orley (Roehampton University, UK), Between Land and Paper: Memory, Place and the Heritage Object
  • 11h05 - 11h50: Conférence key-speaker 4: Jenny Kidd (Cardiff University, UK)
  • 11h50-13h00 : Synthèse générale Table Ronde: Jenny Kidd, Claire Lévy-Vroélant, Anne Raulin, Clémence Scalbert-Yücel, Ioana Szeman
  • 13h00-14h00 : Cocktail

Comité d’organisation

  • Céline Barrère,
  • Grégory Busquet,
  • Adriana Diaconu,
  • Muriel Girard,
  • Ioana Iosa.

Comité Scientifique

  • Bianca Botea-Coulaud, Saskia Cousin,
  • Alessia De Biase,
  • Sophie Didier,
  • Maria Gravari-Barbas,
  • Bernard Haumont,
  • Claire Lévy-Vroelant,
  • Anne Raulin,
  • Michel Rautenberg,
  • Clémence Scalbert-Yücel,
  • Ioana Szeman,
  • Vincent Veschambre.

Inscription

Participation gratuite.

Inscription recommandée à l’adresse : patrimoineenconflits@gmail.com

Plus d’information sur : http://heritage.hypotheses.org/

Lieux

  • École nationale supérieure d'architecture Paris Val-de-Seine - 3-15 quai Panhard et Levassor
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 11 décembre 2014
  • vendredi 12 décembre 2014
  • jeudi 13 novembre 2014

Mots-clés

  • patrimoine, ville, politique publique, acteur, représentation

Contacts

  • Céline Barrère
    courriel : patrimoineenconflits [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Céline Barrère
    courriel : patrimoineenconflits [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Revendications et contestations patrimoniales », Colloque, Calenda, Publié le mardi 25 novembre 2014, http://calenda.org/309394