AccueilMaîtres du corps et interprètes de la nature

Maîtres du corps et interprètes de la nature

Médecins, histoires naturelles et villes-mondes (1500-1650)

*  *  *

Publié le lundi 01 décembre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

La première époque moderne est marquée par de profondes transformations des sphères culturelle, politique et religieuse qui déterminent la formation d’une nouvelle conception du corps et de la nature. Dans ce processus, les médecins jouent un rôle crucial. Ils sont les porteurs de méthodes et pratiques qui fournissent des clés d’accès à l’étude du corps humain mais aussi du monde naturel. Ce sont des interlocuteurs reconnus par le pouvoir dans plusieurs domaines et des médiateurs entre différents mondes. Ce colloque vise à étudier leur rôle dans la production, l’usage et la communication des savoirs naturalistes et dans la mise en place d’une nouvelle relation entre homme et nature. Leur activité sera étudiée à partir de différentes espaces urbains qui se caractérisent par des systèmes médicaux articulés, par une densité et pluralité des lieux et des acteurs savants et par une grande inter-connectivité.

Annonce

Présentation

La première époque moderne est marquée par de profondes  transformations des sphères culturelle, politique et religieuse qui déterminent la formation d’une nouvelle conception du corps et de la nature. Dans ce processus, les médecins jouent un rôle crucial. Ils sont les porteurs de méthodes et pratiques qui fournissent des clés d’accès à l’étude du corps humain mais aussi du monde naturel. Ce sont des interlocuteurs reconnus par le pouvoir dans plusieurs domaines et des médiateurs entre différents mondes. Ce colloque vise à étudier leur rôle dans la production, l’usage et la communication des savoirs naturalistes et dans la mise en place d’une nouvelle relation entre homme et nature. Leur activité sera étudiée à partir de trois villes aux profils différents -Rome, Madrid, Mexico- conçues comme les pôles d’une configuration ouverte et mobile. Ces trois capitales se caractérisent par des systèmes médicaux articulés, par une densité et pluralité des lieux et des acteurs savants et par une grande inter-connectivité. La réflexion s’organisera autour de trois axes (cf. programme annexé) qui explorent différents aspects de la relation entre médecins et histoires naturelles. L’étude des gestes, des pratiques, et des expériences qui contribuent à la production de savoirs naturalistes (I) s’articulera avec une analyse des postures épistémologiques sous-jacentes (II) et à une réflexion sur la place accordée à l’histoire naturelle dans les projets universalistes de l’époque (III). Une telle approche implique une intégration systématique de perspectives différentes, entre histoire de la médecine, histoire des sciences, histoire culturelle, politique et religieuse. Elle vise à décloisonner l’histoire de la médecine et à favoriser son dialogue avec d’autres domaines de l’histoire.

Programme

Mardi 2 décembre

14h-18h

Ière session

  • Elisa Andretta (Genève) : Introduction
  • Stéphane Van Damme (Florence) : Keynote « Aux limites du territoire médical : écrire l'histoire naturelle des métropoles aux 17e et 18e siècles. Pratiques, genres, publics »

IIe session : Médecins et naturalistes urbains: figures, réseaux, pratiques de travail

Présidente : Micheline Louis-Courvoisier (Genève)

  • Rafael Mandressi (Paris): «Amberes entre Roma y Madrid: Benito Arias Montano, Christophe Plantin y la circulación de libros de medicina en el siglo XVI»
  • Candice Delisle (Montpellier): « Entre local et périphérie, Conrad Gessner (1516-1577), médecin-naturaliste à Zurich » 

Discussant : Philip Rieder (Genève)

Mercredi 3 décembre

9h-12h30

IIIe session : Au cœur d’un « chantier naturaliste » : atelier sur les sources

Elisa Andretta (Genève) et José Pardo-Tomás (Barcelone) : « L’histoire naturelle d’un médecin itinérant : le Dioscorides de Andrés Laguna (1555) »

IVe session : Hommes, corps et nature dans un nouvel ordre de saviors

Présidente : Emma Sallent-Del Colombo (Barcelone)

  • Antonella Romano (Paris) : « Qu'est-ce que l'histoire naturelle à la fin du 16e siècle? Acosta et Sahagun entre Anciens et sauvages »
  • Iris Montero (Providence): « Feathered Objects Between the Old World and the New: Collecting, Erudition and Avant la Lettre Ethnography, 1500-1650 »

Discussant : Dominique Brancher (Bâle)

14h-18h

Ve session : Médecins et projets naturalistes entre Europe et Nouveaux Mondes

Présidente : Antonella Romano (Paris)

  • Sabina Brevaglieri (Mainz): « Roman Natural Histories and the Making of the Papal Universalism: a Physician and a Missionary Between Two Worlds (1624-1629) »
  • Jésus Bustamante-García (Madrid): « Arias Montano, Francisco Hernandez y el proyecto naturalista de Felipe II: problemas de método frente al libro de la Naturaleza »

Discussant : Andrea Carlino (Genève)

Discussion finale animée par James Amelang (Madrid), Jean-Marc Besse (Paris), Maria Antonietta Visceglia (Rome)

Coordination

  • Elisa Andretta (Unige)
  • Sabina Brevaglieri (JGU-Mainz)
  • José Pardo Tomás (CSIC-Barcelone)
  • Antonella Romano (EHESS, Paris)

Lieux

  • iEH2, site Thury, bibliothèque - Chemin Thury 8
    Genève, Confédération Suisse (1206)

Dates

  • mardi 02 décembre 2014
  • mercredi 03 décembre 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • médecin, histoire naturelle, ville

Contacts

  • elisa andretta
    courriel : elisa [dot] andretta [at] unige [dot] ch

Source de l'information

  • elisa andretta
    courriel : elisa [dot] andretta [at] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Maîtres du corps et interprètes de la nature », Colloque, Calenda, Publié le lundi 01 décembre 2014, http://calenda.org/309661