AccueilProfesseur en sociologie et sciences du travail à l'université libre de Bruxelles

Professeur en sociologie et sciences du travail à l'université libre de Bruxelles

Professor in sociology and work sciences at the free university of Brussels

*  *  *

Publié le lundi 05 janvier 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Le / la candidat(e) devra posséder une expertise scientifique attestée par des publications scientifiques, notamment dans des revues nationales et internationales de haut niveau. Une bonne connaissance des acteurs du monde du travail et de l’insertion professionnelle est un atout supplémentaire. La / le titulaire devra assurer des enseignements inscrits dans des programmes multidisciplinaires visant à doter les étudiants non seulement de connaissances sur le travail et l’emploi, mais également des outils de réflexion critique nécessaires pour les situer dans le contexte du développement de la société, des institutions et des organisations. Maîtrisant les fondements épistémologiques et les principales traditions et méthodes de la spécialité, capable de travailler de manière pluridisciplinaire et de rechercher des financements extérieurs, le / la titulaire devra assurer le développement d’un pôle de recherche dans un ou plusieurs des domaines couverts par la chaire.

Annonce

Poste

Date de publication de la présente déclaration de vacances : 18/11/2014

Date d’entrée en fonction prévue le : 01/10/2015

Renseignements administratifs : n° de vacance : 2015/A019

Postes au cadre : 14-A-CCO-295 (D) (1.00 ETP) Références CoA : CoA 17/11/2014 – pt. III.02

Il s'agit d'un emploi à temps plein. La personne est d'abord désignée à titre temporaire (pendant 3 ans le plus souvent) et ensuite à durée indéterminée. La rémunération est celle d'un professeur en début de carrière (salaire de départ annuel brut sans ancienneté : 35 000 euros) Le niveau de cette rémunération dépend de l'ancienneté du candidat dans le monde académique. Pour une personne qui a peu d'ancienneté, le montant est proche de celui d'un jeune maître de conférences en France.

Titre requis

Le/la candidat/e sera docteur à thèse, de préférence en sciences politiques et sociales

Compétences requises

  • Faire état d’une ancienneté scientifique de 4 années minimum au moment de l’engagement
  • Faire état d’une expérience post-doctorale et d’un excellent dossier scientifique
  • Pour les candidats ne parlant pas couramment la langue française (niveau C1), une période temporaire peut être accordée, mais le/la candidat/e doit être capable d’enseigner en français à la fin de la troisième année suivant sa nomination.

Missions

Il est attendu du futur titulaire, outre d’assurer les enseignements énumérés ci-dessous :

  • d’assurer l’encadrement de travaux de fin d’études (mémoires) et de doctorats;
  • de participer au développement, à la gestion et au bon déroulement des programme de Master en Sciences du travail (activités logistiques, implication dans les jurys, commissions, réunions,…);
  • de participer au développement et à la recherche scientifique du Département des sciences sociales et des sciences du travail de la Faculté des sciences sociales et politiques, tant au niveau national qu’international, en particulier par le développement d’un pôle de recherche en sociologie et sciences du travail à Charleroi ;
  • de contribuer au rayonnement national et international, aux plans scientifique et académique, de l’Université libre de Bruxelles (ULB).

Domaine de recherche

Sociologie du travail, sciences du travail

Cours repris dans la charge au moment du recrutement

  • SOCA-D-448 - Sociologie du travail (HD, Charleroi) (5 crédits, Th: 24h, Ex: 12h)
  • SOCA-D-527 - Formation et emploi (HD, Bruxelles) (5 crédits, Th.: 24 h)
  • SOCA-D-XXX - Sociologie de l’emploi et de l’insertion professionnelle (HD, Charleroi) (5 crédits, Th.: 24 h)

Un quatrième enseignement sera attribué ultérieurement de manière à amener le volume d’enseignement à celui des autres enseignants à temps plein du département.

Le contenu de la charge d’enseignement pourra être réexaminé à terme régulier.

Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus du Président du Département de sciences sociales et des sciences du travail, Monsieur le professeur Pierre Desmarez (pdesmar@ulb.ac.be).

Modalités de candidature

Le dossier de candidature contiendra en outre utilement les pièces suivantes (sous peine de ne pas être pris en considération) :

  • un Curriculum vitae, comprenant une liste des publications (un canevas type peut être téléchargé via le site internet)
  • un rapport de 3500 signes environ sur les activités de recherche et un projet de recherche, en ce compris l’insertion envisagée au sein des équipes de recherche de l’ULB ;
  • un dossier d’enseignement comprenant un rapport de 3500 signes environ sur les activités d’enseignement antérieures et un projet d’enseignement pour les 5 premières années du mandat, qui s’intègre de manière cohérente dans la vision de l’entité de rattachement et dans les profils d’enseignements des filières de formation auxquelles le candidat devra contribuer;
  • une note sur les réalisations et projets internationaux
  • les noms de cinq personnes de référence susceptibles d’être contactées par les organes chargés d’évaluer les dossiers, en veillant à ce que ces personnes ne soient pas en conflit d’intérêt;

La candidature, accompagnée du curriculum vitae, doit être adressée sous format papier au Recteur de l’Université libre de Bruxelles, avenue F. Roosevelt, 50 – CP 130 – 1050 Bruxelles et, sous format électronique, au Doyen de la Faculté à l’adresse suivante : decanatfsp@ulb.ac.be

La date limite du dépôt des candidatures est fixée au 27 février 2015

Procédure de nomination 

Pour chaque chaire, les dossiers des candidats sont évalués par la Commission facultaire. La Commission tire au sort deux noms parmi les cinq personnes de référence proposées par le candidat et sollicite leur jugement sur celui-ci.

Si un poste ne fait pas l'objet d’au moins 5 candidatures de qualité suffisante, la vacance est ré-ouverte, avec éventuelle redéfinition du profil et publicité différente. Si nécessaire, les cours sont dispensés à titre intérimaire pour un an. La Commission facultaire d’évaluation peut néanmoins justifier par motivation spécifique qu’un nombre inférieur de candidats est suffisant au regard du profil recherché.

En ce cas, une comparaison avec la publicité réservée aux vacances dans les mêmes domaines effectuées par d’autres universités est requise. La faculté doit approuver cette motivation.

La Commission facultaire réalise une synthèse du dossier du candidat et évalue la qualité selon une échelle allant de A à E (A = excellent ; B = très bon ; C = bon ; D = faible ; E = ne répond pas aux conditions d’éligibilité). Elle présente cette évaluation dans un rapport selon un canevas préétabli.

Dans le respect du calendrier des procédures académiques, le rapport est transmis aux candidats retenus pour l’audition.

La Commission facultaire procède à l’audition des candidats dont elle a classé le dossier A ou B. L’audition porte sur le CV du candidat, son projet de recherche, son projet d’enseignement, son implication internationale (pour les postes à temps plein), et sur toute question que la Commission juge pertinente.

Les candidats présentent également une leçon publique (le cas échéant pour les candidats à un poste à temps partiel) à laquelle des étudiants potentiellement concernés sont invités à assister, en fonction du domaine et du niveau de la leçon. La commission facultaire fixe le public visé, l’objectif de la leçon publique et la forme de celle-ci (leçon spécifique ou intégrée dans le cours). L’avis argumenté des étudiants est consigné dans le rapport.

La Commission facultaire présente un rapport de ses travaux, comprenant un classement argumenté des candidats, à la Commission spéciale de la faculté. Celle-ci se prononce sur le rapport à la majorité simple.

La proposition finale, accompagnée du rapport de la Commission facultaire et de tous les actes de candidatures, est transmise au SPES qui après analyse de la recevabilité de la candidature proposée, transmet le dossier au Conseil académique.

En cas de rejet du rapport, les dossiers de candidatures, ainsi que le rapport de la Commission facultaire, accompagnés du procès-verbal des débats de la Commission spéciale sont transmis au Conseil académique de l’ULB pour décision.

Le rapport de la Commission facultaire et, en cas de rejet du rapport par la Commission spéciale, le procès-verbal des débats tenus à la Commission spéciale sont transmis aux candidats non retenus.

Dans tous les cas, le Vice-Recteur chargé de la gestion des carrières académiques vérifie la conformité du processus de recrutement tant sur la forme que sur le fond,-il s’assure notamment que 5 candidatures au moins sont de qualité suffisante. Il porte également une attention particulière aux qualités scientifiques du candidat proposé. Son avis est communiqué au Conseil académique.

Commission de nomination

  • Andrea Rea
  • Esteban Martinez
  • Mejed Hamzaoui
  • Jean-Benoît Pilet
  • Pierre Desmarez
  • Sylvie Célérier (U de Lille)
  • Jens Thoemmes (CNRS)

Catégories

Lieux

  • Bruxelles, Belgique

Dates

  • vendredi 27 février 2015

Mots-clés

  • travail, formation, emploi

URLS de référence

Source de l'information

  • Pierre Desmarez
    courriel : pdesmar [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Professeur en sociologie et sciences du travail à l'université libre de Bruxelles », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le lundi 05 janvier 2015, http://calenda.org/309990