AccueilAthlétisme est-africain et sciences sociales

Athlétisme est-africain et sciences sociales

East-African athleticism and the social sciences

*  *  *

Publié le jeudi 11 décembre 2014 par João Fernandes

Résumé

Bien que amplement étudié par des chercheurs en sciences de la vie depuis plus de trois décennies, l’athlétisme est-africain a rarement retenu l’attention des spécialistes en sciences sociales. Dans le même temps, le phénomène de la course à pied a atteint localement un niveau de développement sans précédent, surtout dans certaines régions du Kenya et d’Éthiopie où il affecte maintenant de nombreux secteurs de la vie sociale : développement économique, migrations intra et internationales, tourisme sportif, développement des activités et des infrastructures sportives, entre autres. Dans les régions concernées, des questions liées au genre, ainsi qu’à la participation de personnes handicapées, ont également émergé. Aborder la course de fond est-africaine sous l’angle des sciences sociales représente aussi une rupture vis-à-vis de la tradition qui réduit souvent les coureurs à leur seule biologie (la génétique) ou à leur environnement (l’altitude), ouvrant ainsi un nouveau champ de recherche sur les déterminants sociaux de leurs performances.

Annonce

Argumentaire

Bien que amplement étudié par des chercheurs en Sciences de la Vie depuis plus de trois décennies, l’athlétisme est-africain a rarement retenu l’attention des spécialistes en Sciences Sociales. Dans le même temps, le phénomène de la course à pied a atteint localement un niveau de développement sans précédent, surtout dans certaines régions du Kenya et d’Ethiopie où il affecte maintenant de nombreux secteurs de la vie sociale : développement économique, migrations intra et internationales, tourisme sportif, développement des activités et des infrastructures sportives, entre autres. Dans les régions concernées, des questions liées au genre, ainsi qu’à la participation de personnes handicapées, ont également émergé. Aborder la course de fond est-africaine sous l’angle des sciences sociales représente aussi une rupture vis-à-vis de la tradition qui réduit souvent les coureurs à leur seule biologie (la génétique) ou à leur environnement (l’altitude), ouvrant ainsi un nouveau champ de recherche sur les déterminants sociaux de leurs performances.

Prenant acte du fait que les sciences sociales, à savoir l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la psychologie, l’économie, la science politique, etc, n’ont pas encore été suffisamment mobilisées pour étudier ce champ d’activités ainsi que les nombreux liens qui existent entre athlétisme et société, le colloque des 29, 30 juin et 01 juillet 2015 invite les chercheurs provenant des « sciences du sport » ou des sciences sociales à présenter des communications sur tout sujet relatif à l’athlétisme est-africain. Les spécialistes de l’athlétisme est-africains non-universitaires sont aussi invités à proposer une communication, de même que les spécialistes de l’athlétisme d’autres pays, pourvu qu’ils traitent de course de fond.

Pour être retenues, les communications devront présenter des travaux de recherche s’appuyant sur des données empiriques et/ou de première main. Les propositions de communication seront évaluées par un comité scientifique international composé de spécialistes de l’Afrique de l’Est ou des sciences sociales appliquées au sport, sous la co-présidence de Manuel Schotté (Univ. de Lille) et Dr. Bezabeh Wolde (AAU). Une sélection des meilleures contributions sera publiée, à l’issue du colloque, dans un ouvrage collectif.

Axes thématiques

Les communications, d’une durée de 20 minutes, seront suivies d’une séance de questions-réponses de 10 minutes. Les thématiques proposées, susceptibles d’être élargies, sont les suivantes :

  • Athlétisme et migrations
  • Athlétisme et genre
  • Développement économique lié à l’athlétisme
  • Réseaux et institutions de l’athlétisme
  • Socialisation sportive des coureurs
  • Athlétisme et discriminations
  • Psychologie et athlétisme
  • Athlétisme et handicaps
  • Ethnographie du courir
  • Cultures somatiques locales et athlétisme
  • Histoire de l’athlétisme est-africain
  • Ouverture : La course dans d’autres regions du monde, Autres disciplines de l’athlétisme est-africain (sauts, lancers, marche), Communications hors SHS. 

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les propositions de communications doivent être formulées en anglais, sur un document d’une page maximum, par email à benoit.gaudin@ird.fr et doivent comporter les informations suivantes : nom, prénom et affiliation du communicant, 3 à 5 mots-clefs, titre de la communication, résumé de la communication et type de données collectées. Les communicants inscrits dans ou employés par un établissement d’enseignement supérieur africain sont éligibles à une prise en charge de leur billet d’avion. Les candidatures féminines sont encouragées. 

Date limite de réception des propositions :

15 janvier 2015 

Organisation

  • Dr Solomon Teka, director  Dept of Sport Science, AAU
  • Dr Bezabeh Wolde, Dept of Sport Science, AAU        
  • Dr Tesfay Asegedom, Dept of Sport Science, AAU
  • Dr Benoit Gaudin, Dept of Sport Science, AAU
  • Mr. Onesmos Amberas, office of External Relations, AAU
  • Mr. Leulseged Petros, Dept of Sport Science, AAU                                                                                  

Comité scientifique

Co-presidents :

  • Dr. Bezabeh Wolde, Sp. Sc. Dept, AAU
  • Dr. Manuel Schotté, Sp. Sc. Dept, Lille University, France, board member of Société de Sociologie du Sport de Langue Française (3SLF).

Members :

  • Prof. Hannu Itkonen, Professor in Sport Sociology, Vice-President of European Association for Sociology of Sport (EASS), Finland
  • Prof. Jacques Defrance, Sp. Sc. Dept, Université Paris 10 Nanterre, founding-president of Société de Sociologie du Sport de Langue Française (3SLF), France        
  • Prof. Mahamet Timera, Dept of Sociology, director of URMIS research unit, France
  • Prof. Nicolas Bancel, Institut des Sciences du Sport, Université de Lausanne, Switzerland  
  • Prof. Paschal Mihyo, executive director, Organization for Social Science in Eastern and Southern Africa (OSSREA), Ethiopia
  • Prof. Steve Jackson, School of Physical Education, Sport and Exercice Sciences, University of Otago, deputy president of International Sociology of Sport Association (ISSA), New Zeland
  • Dr. David Ambrosetti, director of Centre Français des Etudes Ethiopiennes (CFEE), Ethiopia
  • Dr. Alain Froment, IRD senior research fellow in biological anthropology, France
  • Dr. Aude Rabaud, Dept of Sociology, Université Paris Diderot, France
  • Dr. Elisabeth Cunin, IRD research fellow in anthropology, deputy-director of URMIS research unit, France
  • Dr. Giulia Bonacci, IRD research fellow in history of Ethiopia
  • Dr. Marie-Emmanuelle Pommerolle, director, French Research Institute in Africa, IFRA, Kenya
  • Dr. Marie-Pierre Ballarin, IRD research fellow in history of Kenya
  • Dr. Nicolas Puig, IRD research fellow in anthropology, France
  • Dr. Sébastien Darbon, CNRS research fellow in anthropology, France
  • Dr. Stéphane Rennesson CNRS research fellow in anthropology, France

Lieux

  • Addis-Abeba, Éthiopie

Dates

  • jeudi 15 janvier 2015

Mots-clés

  • athlétisme, discrimination, sport, migration

Contacts

  • Benoit Gaudin
    courriel : benoit [dot] gaudin [at] ird [dot] fr

Source de l'information

  • Benoit Gaudin
    courriel : benoit [dot] gaudin [at] ird [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Athlétisme est-africain et sciences sociales », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 11 décembre 2014, http://calenda.org/310367