AccueilMédiatisation et fabrication des témoignages

Médiatisation et fabrication des témoignages

Mediatisation and the manufacture of witness statements

L’histoire des médias et les médias de l’histoire

The history of the media and the media of history

*  *  *

Publié le jeudi 11 décembre 2014 par João Fernandes

Résumé

L’objectif de ce colloque vise à établir des transferts de connaissances en littérature, cinéma et muséologie autour de l’objet de recherche des témoignages. Plusieurs axes sont proposés : l’épistémologie et les méthodes touchant aux sources testimoniales ; la production, la monstration et la réception des témoignages ; l’engagement et la vision des témoins, ainsi que ; les retombées des actes autobiographiques et de mise en valeur des récits de vie. Le colloque s’adresse aux professionnels qui collectent, interprètent et mettent en scène des témoignages, aux témoins qui ont été interviewés, mais aussi aux chercheurs qui travaillent sur des corpus de témoignages et qui analysent leur médiatisation.

Annonce

Argumentaire 

Le témoignage est omniprésent dans l’univers médiatique (Walter, 2003). « Se raconter » et « être mis en récit » sont des pratiques langagières observées au cinéma, en littérature et dans les musées. Comment les registres d’authenticité et de fiction des témoignages, ainsi que les sphères du privé et du public sont combinés dans ces lieux culturels ? Le média exposition, tant dans ses espaces réels que virtuels, montre souvent des témoignages. Néanmoins, exposer le témoignage est loin d’aller de soi. Du document à l’objet médiatique, leurs statuts changent en contexte expositionnel (Idjéraoui-Ravez, 2012). Des programmes éducatifs de musées s’appuient également sur des écrits autobiographiques dans le but de favoriser la participation et l’identification des visiteurs. Citons le programme du Centre d’histoire de Montréal, Vous faites-partie de l’histoire!. D’un côté, les professionnels des musées demeurent vigilants vis-à-vis de ce qui leur est dit et des tentatives de récupération de l’histoire (Font, 2013). Ils conservent une distance critique à l’égard du remaniement du passé et de l’interprétation fictionnelle des dépositions. D’un autre côté, ils proposent une reconstruction du sens des objets et offrent une expérience de visite enrichie par le vécu des témoins (Gellereau, 2011). 

Le champ de recherche des témoignages apparait plus particulièrement avec le mouvement de testimonialisation attaché à la Shoah. Le paradigme de la Shoah a engendré des transformations dans plusieurs domaines notamment en historiographie. Les méthodes de recherche et la construction des savoirs prennent à la fois en compte les pôles documentaires et narratifs des témoignages des déportés (Heinich, Pollack, 1986). Wieviorka questionne l’utilisation des témoignages individuels des rescapés dans l’élaboration de l’écriture de l’histoire et montre que nous sommes entrés dans « l’ère du témoin » (1998). Fleury et Walter s’intéressent entre autres, selon une approche en communication, au contexte d’apparition des témoins et à leur « carrière » dans la société comme dynamique mémorielle (2012). Il ressort de manière transversale à ces travaux des enjeux liés à la configuration des identités et des mémoires. Pensons aux recherches de Ricoeur (2000) et plus récemment de Cyrulnik (2012a, 2012 b). 

Les pratiques testimoniales conviennent d’être interrogées d’après une compréhension historique pour considérer leurs avènement et évolution, mais aussi dans leur façonnage médiatique pour mettre en perspective leur fabrication tant fictive que réelle. Selon une approche interdisciplinaire en littérature, histoire et en sciences de l’information et de la communication et à partir d’analyses de différents médias et actions culturelles, l’objectif de ce colloque vise à établir des transferts de connaissances en littérature, cinéma et muséologie autour de l’objet de recherche des témoignages. Plusieurs axes sont proposés; 1- l’épistémologie et les méthodes touchant aux sources testimoniales, 2- la production, la monstration et la réception des témoignages, 3- l’engagement et la vision des témoins, ainsi que 4-les retombées des actes autobiographiques et de mise en valeur des récits de vie. 

Le colloque s’adresse aux professionnels qui collectent, interprètent et mettent en scène des témoignages, aux témoins qui ont été interviewés, mais aussi aux chercheurs qui travaillent sur des corpus de témoignages et qui analysent leur médiatisation. 

Références 

  • Cyrulnik, B. (2012a). Sauve-toi, la vie t’appelle. Paris : Odile Jacob.
  • Cyrulnik, B. & Peschansky, D. (2012b). Mémoire et traumatisme : l’individu et la fabrique des grands récits. Paris : INA éditions.
  • Fleury, B. & Walter, J. (2012). Carrière testimoniale: un opérateur de la dynamique mémorielle et communicationnelle, Journal for Communication Studies, 5(2), 153-163.
  • Font, J. (2013). Le musée Mémorial de l’Exil de la Jonquera (MUME). Entre musée d’histoire de l’exil républicain et lieu de mémoire démocratique de référence. Témoigner. Entre Histoire et Mémoire. Dossier. L’Espagne en construction mémorielle, 115, 68-79.
  • Gellereau, M. (2011). Le récit de témoignage sur les usages comme reconstruction du sens des objets. Culture et Musées, 18, 75-97.
  • Heinich, N. & Pollack, M. (1986). Le témoignage. Actes de la recherche en sciences sociales, 62-63. 3-29.
  • Idjéraoui-Ravez, L. (2012). Le témoignage exposé. Du document à l’objet médiatique.
  • Paris : L’Harmattan.
  • Wieviorka, A. (1998). L’Ère du témoin. Paris : Plon.
  • Ricoeur, P. (2000). La mémoire, l’histoire, l’oubli. Paris : Éditions du Seuil.
  • Walter, J. (2003). Cadres du témoignage historique et médiatique, frontières disciplinaires. Questions de communication, 3, 11-30. 

Modalités de participation 

Deux types de participation sont proposés: communication scientifique de 20 min et contribution à une table ronde avec animateur.

Pour soumettre une proposition, la date limite est

le 15 janvier 2015

Veuillez mentionner le type de participation choisi et envoyer un titre, un résumé de 300 mots, une notice biographique et vos coordonnées à l’adresse suivante : virginie@virginiesoulier.com.

Les propositions seront évaluées de façon anonyme par un comité scientifique. Tous les candidats, dont la proposition est retenue ou refusée, seront avertis en mars 2015.

Notez que les résumés seront inscrits dans le programme du colloque. Nous communiquerons avec les conférenciers pour la soumission d’articles dans une revue scientifique.

Il est obligatoire pour au moins un des auteurs d’une communication de s’inscrire au colloque et de payer ses frais d’inscription au plus tard le 20 mars 2015. Les repas du midi sont compris. Au programme, des visites de lieux patrimoniaux et muséaux seront offertes.

Étudiants Réguliers

1 jour : 40 $ 1 jour : 80 $

3 jours : 75 $ 3 jours : 150 $

En vous remerciant à l’avance de votre participation, nous vous transmettons nos cordiales salutations. 

Comité organisateur

Responsable

  • Virginie Soulier, Présidente du Groupe d’intérêt spécialisé en éducation muséale (GISEM) et postdoctorante à l’Université du Québec à Trois-Rivières et à l’Université de Perpignan Via-Domitia 

Membres

  • Christine Brière, Chargée de mission au Groupe d’intérêt spécialisé en éducation muséale (GISEM) et chargée de recherche au Musée Naval à Québec
  • Valérie Bourgeois, Directrice du Musée Boréalis, Centre d’histoire de l’industrie papetière
  • Esteban Castaner-Munoz, Directeur adjoint du Centre de Recherches Historiques sur les Sociétés Méditerranéennes (CHRISM) à l’Université de Perpignan Via-Domitia (UPVD)
  • Romain Nombret, Responsable éducation et animation au Musée Boréalis au Musée Boréalis, Centre d’histoire de l’industrie papetière
  • Lionel Sanchez, Responsable pédagogique de la licence professionnelle de guide conférencier, Chercheur associé au Centre de Recherches Historiques sur les Sociétés Méditerranéennes (CHRISM) à l’Université de Perpignan Via-Domitia (UPVD) 

Comité scientifique

  • Synda Ben Affana, Professeure au département de lettres et communication sociale, Directrice de comité de programme de premier cycle à l’Université du Québec à Trois-Rivières
  • Michel Cadé, Professeur émérite en Histoire de l’Art à l’Université de Perpignan Via-Domitia et Directeur de l’Institut Jean Vigo
  • Mireille Courrent, Professeure en Langue et littérature latines et Philologie classique au département de lettres à l’Université de Perpignan Via-Domitia
  • Lucie Daignault Ph.D, Responsable de l’évaluation, Secrétariat général et Direction de l’administration au Musée de la Civilisation
  • Martin Galinier, Vice-Président de l’Université de Perpignan Via-Domitia, Professeur au département d’histoire d’art, Directeur de l’Institut des Méditerranées
  • Michèle Gellereau, Professeure émérite en Sciences de l’information et de la Communication à l’Université Lille 3, Membre du laboratoire GERiiCO
  • Linda Idjéraoui-Ravez, Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Nice Sophia
  • Christian Lagarde, Professeur au département d’Etudes Hispaniques à l’Université de Perpignan Via-Domitia, Directeur du CRILAUP EA 764 et Président de la Société des hispanistes de l’Enseignement supérieur
  • Marie-Claude Larouche, Professeure au département des sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières
  • Pascale Marcotte, Directrice du comité de programmes de cycles supérieurs et Professeure au département en loisirs, culture et tourisme à l’Université du Québec à Trois-Rivières
  • Nicolas Marty, Doyen de la faculté des lettres et science humaines de l’Université de Perpignan Via-Domitia, Professeur au département d’histoire
  • Jacques Paquin, Professeur au département de lettres et communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières
  • Maria Vélez, Doctorante au département de lettres et communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières
  • Jacques Walter, Directeur du Centre de recherche sur les médiations et Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Lorraine

Dates

  • jeudi 15 janvier 2015

Mots-clés

  • témoignages, médias, histoire

Contacts

  • Virginie Soulier
    courriel : virginie [dot] soulier [at] univ-perp [dot] fr
  • Christine Brière
    courriel : c22briere [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Virginie Soulier
    courriel : virginie [dot] soulier [at] univ-perp [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Médiatisation et fabrication des témoignages », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 11 décembre 2014, http://calenda.org/310377