AccueilLa gestion des ressources publiques : acteurs, enjeux et processus

La gestion des ressources publiques : acteurs, enjeux et processus

The management of public resources: actors, issues and processes

*  *  *

Publié le mercredi 17 décembre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

Pour sa huitième édition, l'événement sera placé sous le signe de la thématique générale de « la gestion des ressources publiques : acteurs, enjeux et processus ». Comme pour les précédentes éditions, la philosophie du département de science politique de l’ULg n’est pas de limiter les séminaires à une approche particulière de la science politique. L’intérêt de cet événement est de débattre autour d’un objet d’étude en mêlant diverses disciplines (approches politologiques, juridiques, historiques, sociologiques, philosophiques, économiques, etc.).

Annonce

Argumentaire

Pour sa huitième édition, il sera placé sous le signe de la thématique générale suivante : "La gestion des ressources publiques : acteurs, enjeux et processus". Comme pour les précédentes éditions, la philosophie du Département de Science politique de l’ULg n’est pas de limiter les séminaires à une approche particulière de la Science politique. L’intérêt de cet événement est de débattre autour d’un objet d’étude en mêlant diverses disciplines (approches politologiques, juridiques, historiques, sociologiques, philosophiques, économiques, etc.).

De tous temps et en tous lieux, la conquête et la gestion des ressources publiques se sont érigées en enjeu majeur du jeu politique. Qu’elles soient matérielles (telles que les finances et les infrastructures publiques) ou immatérielles (à l’instar de l’accès à l’information, du pouvoir de décision et d’influence), ces ressources constituent l’un des fondements de l’action de l’État, tant en termes d’organisation interne du service public que dans sa relation avec les tiers (citoyens, acteurs institutionnels nationaux ou internationaux, etc.).

Les modalités de gestion de ces biens publics se sont toutefois métamorphosées au fil du temps. De nos jours, une nébuleuse d’acteurs internationaux et privés se retrouve impliquée dans ces processus de gouvernance aux accents toujours plus complexes. La coopération internationale (ONU, FMI, OCDE, etc.) et l’intégration européenne redéfinissent les échelles et les pratiques de l’action publique dans de nombreux secteurs (Défense, Commerce, Politique monétaire, etc.), tandis qu’aux quatre coins du globe, une multitude d’entreprises multinationales, de think tanks et d’organisations non-gouvernementales informent, conseillent, font pression, voire se substituent à l’État dans l’exercice de ses prérogatives.

Ces transformations de la gestion des ressources publiques ouvrent la porte à de nombreux questionnements particulièrement féconds. Il convient, premièrement, d’interroger la manière avec laquelle les institutions internationales gèrent les ressources dont elles sont dotées. Les effets de l’immixtion d’acteurs privés transnationaux dans la conduite des politiques publiques sont également sujets à réflexion. Enfin, des analyses sectorielles pointues sont également recherchées, et ce, dans tous les domaines de l’action publique (Justice, Affaires étrangères, Recherche, Culture, etc.). 

Ainsi, la huitième édition des Après-midi de recherche du Département de Science politique propose d'aborder l'étude des ressources publiques à partir de trois axes :

  1. La gestion des ressources publiques par les institutions internationales
  2. Le rôle des acteurs privés dans la gestion des ressources publiques    
  3. L’usage des ressources publiques dans différents secteurs   

Pour mener à bien l’organisation de cet événement, nous lançons un appel à contributions qui proposera une approche originale sur la gestion des ressources publiques. La communication de chaque intervenant durera au maximum 20 minutes, afin de laisser une quinzaine de minutes au discutant ainsi qu’à l’assemblée pour débattre de la contribution présentée. Une publication découlera de cet événement. Tous les intervenants auront la possibilité de publier leur contribution originale – après évaluation externe positive – dans un ouvrage collectif portant sur le thème de l’Après-midi de recherche. Les contributions ne devront pas dépasser 35.000 signes (espaces compris).

Modalités de soumission

Nous attendons vos résumés (maximum 500 mots)

pour le 15 janvier 2015 et vos communications pour le 1er avril 2015, au plus tard.

Les résumés et communications sont à transmettre à Sophie Wintgens (sophie.wintgens@ulg.ac.be), Audrey Weerts (audrey.weerts@ulg.ac.be) et Damien Piron (damien.piron@ulg.ac.be).

L'après-midi de recherche du Département de Science politique de l’Université de Liège (ULg) aura lieu le mercredi 6 mai 2015. 

L’Après-midi de recherche se tiendra à la Salle du Conseil de la Faculté de Droit, de Science politique et de Criminologie de l’Université de Liège. L'intégralité des frais sera à charge des participants.

Comité scientifique

  • Sophie Wintgens (Université de Liège et OPALC-CERI Sciences Po Paris)
  • Audrey Weerts (Université de Liège) 
  • Damien Piron (Université de Liège)

Lieux

  • Bâtiment B31, Salle du Conseil, 3e étage - 7, Boulevard du Rectorat
    Liège, Belgique (4000)

Dates

  • jeudi 15 janvier 2015

Mots-clés

  • ressource publique, gestion, acteur, enjeu, processus

Contacts

  • Sophie Wintgens
    courriel : sophie [dot] wintgens [at] ulb [dot] ac [dot] be
  • Audrey Weerts
    courriel : audrey [dot] weerts [at] ulg [dot] ac [dot] be
  • Damien Piron
    courriel : damien [dot] piron [at] ulg [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Sophie Wintgens
    courriel : sophie [dot] wintgens [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« La gestion des ressources publiques : acteurs, enjeux et processus », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 17 décembre 2014, http://calenda.org/311277