AccueilLa citoyenneté

La citoyenneté

Citizenship

المواطنة

*  *  *

Publié le lundi 15 décembre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

La notion de citoyenneté est complexe et répond à plusieurs définitions. La citoyenneté est un concept dont la signification évolue dans un processus en perpétuel réaménagement. Il est susceptible de s’inscrire de diverses façons dans le temps et l’espace, en droit, éducation et politique. En simplifiant, la citoyenneté pourrait se définir d’abord par le fait pour une personne d’être reconnue par un groupe comme membre d’une Cité, d’un État, nourrissant un projet commun auquel elle pourrait prendre une part active.

Annonce

Argumentaire

La notion de citoyenneté est complexe et répond à plusieurs définitions. La citoyenneté est un concept dont la signification évolue dans un processus en perpétuel réaménagement. Il est susceptible de s’inscrire de diverses façons dans le temps et l’espace, en droit, éducation et politique.

En simplifiant, la citoyenneté pourrait se définir d’abord par le fait pour une personne d’être reconnue par un groupe comme membre d’une Cité, d’un Etat, nourrissant un projet commun auquel elle pourrait prendre une part active.

Néanmoins le concept de citoyenneté ne peut se définir correctement sans en référer à la dimension historique. Le concept a pris ses racines dans la pratique politique de la Grèce antique et s’est consolidé avec la déclaration des droits de l’Homme au lendemain de la révolution française.

Les fuqahas, en pays d’Islam, ont souvent évoqué la notion de « umma » toujours en relation avec la défense du « bilad al-Islam ». Vaste notion qui fait appel à l’unité des musulmans par la religion, progressivement complétée ou parfois remplacée par la « uruba » au XIXe siècle sous l’influence des nationalismes européens naissants héritiers des idées propagées par Napoléon. Ce n’est qu’au XXe siècle que la citoyenneté, dans les pays arabes, dont les contours étaient encore mal définis, apparait en filigrane dans les discours et les manifestes des nationalistes aussi bien marocains qu’arabes.

La circulation de la notion de citoyenneté, son adaptation, aujourd’hui, à toutes les cultures permet de l’inscrire dans la configuration sémantique associant les notions de communauté, de nation, de patrie, dans lesquels l’individu aurait des droits mais aussi des obligations.

Inscrit dans le projet de promotion des savoirs historiques de l’APSH, le Colloque sur la citoyenneté, prend sa légitimité dans l’actualité du processus des interrogations à l’œuvre aujourd’hui dans tous les pays arabes voire du monde sur la citoyenneté. Il a pour objectif d’aborder ces problématiques et d’enrichir les approches.

Dans cette perspective, et parmi les objectifs du Colloque, celui d’évaluer la contribution de l’historien à l’éducation à la  citoyenneté et à sa consolidation.

L’Ecole marocaine, comme toutes les Ecoles dans le monde, se veut un lieu d’apprentissage de la citoyenneté, mais pas seulement. Elle se veut également un lieu de fabrication d’une citoyenneté qui prend ses racines à partir des valeurs traditionnelles héritées du passé, comme des ouvertures que lui propose la modernité.

Les traditions du passé lui donnent le ciment culturel de base, et la modernité l’ouvre sur les nouvelles conquêtes de la démocratie citoyenne : le respect des droits de l’Homme, le respect d’autrui, dans sa différence, la considération du citoyen d’ici et d’ailleurs, le respect du droit à l’égalité homme / femme et enfin l’acceptation et la tolérance vis à vis des minorités.

La démarche proposée se veut résolument interdisciplinaire, à  la croisée de l’histoire, des sciences politiques, du droit et de la sociologie et s’adresse aux spécialistes de ces quatre disciplines, ainsi qu’aux éducateurs.

Dans ce cadre général, les axes de réflexion, sur lesquels les intervenants pourront choisir de centrer leur présentation s’organiseront autour de quatre à six thématiques, réparties en autant de Panels, comportant chacune au moins quatre communications.

Programme

Mercredi 3 Décembre 2014

15h00–16h30

1ère Table ronde : La citoyenneté : concepts et définitions

  • Mohamed Mezzine (Coordinateur, Université de Fès)
  • Ahmed Siraj (CCME)
  • Abdou Filali Ansari (Université Agha Khan, Londres)
  • Mohamed El Medlaoui (Université Mohammed V, Rabat)
  • Arnaud Pinier (co-fondateur de la revue Smala & Co.)

16h30–17h00: pause-café

17h00–18h30 

  • Allocution de l’association
  • Citoyenneté : Contribution, VoisinageAbdallah Laroui (Historien, membre de l’Académie du Royaume du Maroc)

Jeudi 4 Décembre 2014

9h00–10h30

2e Table ronde : Ecole et citoyenneté

  • Mohamed Zernine (Coordinateur, Université Mohamed V)
  • Mohammed Doukali. (Université Mohammed V. Rabat)
  • Mostapha Hassani Idrissi (Université Mohammed V. Rabat)
  • Amina Jawane (Centre d’orientation et de planification de l’éducation, Rabat)
  •  Azeddine Akesbi (Centre d’orientation et de planification de l’éducation, Rabat)

10h30–11h00: Pause-Café

11h00–12h30

3e Table Ronde : Citoyens d’ici et d’ailleurs

  • Ahmed Siraj (Coordinateur CCME)
  • Abdellah Boussof, (CCME)
  • Léon Buskens (Université de Leiden, Pays_Bas)
  • Larbi Okada (Université de Georgia, USA)
  • Rachid Benzine (Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence)

15h00–16h30

4e Table Ronde : Femmes et citoyenneté

  • Assia Benadada (Coordinatrice, Université Mohamed V, Rabat)
  • Randi Deguilhem, (Directrice de recherche au CNRS, IREMAM-MMSH, Aix-en-Provence)
  • Mokhtar El Harras (Université Mohamed V, Rabat)
  • Latifa El Bouhsini (INAS, Tanger)
  • Abderrazaq Moulay Rachid (Conseil Constitutionnel, Rabat)

16h30–16h45: Pause-Café

17h00-18h00

  • Citoyens / citoyennes pendant la Révolution française, les incertitudes des dénominationsJean-Clément Martin (université de Paris I-Panthéon-Sorbonne)

Vendredi 5 Décembre 2014

9h00–10h30

5e Table Ronde : Archives et citoyenneté

  • Jamaâ Baïda (Coordinateur, Directeur des Archives du Maroc) 
  • Mohamed Id Salah (expert en archivistique, Rabat)
  • Mostafa Bouaaziz (Université Hassan II, Casablanca)
  • Saïd El Moustafid,( président de l’Association Nationale des informatistes) 
  • Agnès Vatican (Directrice des Archives Départementales de la Gironde, France)

10h30–11h00: Pause-Café

11 h00–12 h30

6e Table Ronde : Citizenship, Ethnicity and Urban Identity

  • Larbi Oukada (Coordinateur, Georgia Collège & State University)
  • Aran S. Mac Kinnon (Georgia Collège, USA)
  • Costas Spirou, (Collège of Arts and sciences, Georgia  University)
  • Karim Bejjit (Université Hassan II, Casablanca)

Clôture

Partenaires

  • Ministère Chargé de la Communauté Marocaine à l'Etranger;
  • Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique;
  • Faculté des Lettres et des Sciences Humaines -Rabat;
  • Conseil Consultatif des Marocains Résidants à l'Etranger;
  • Conseil National des Droits de l'Homme;
  • L'Instance Centrale de la Prévention de la Corruption.
  • Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc;
  • Institut français de Rabat ;
  • Archives du Maroc.

Comité d’organisation

  • Abelmajid Kaddouri,
  • Mohamed Mezzine
  • Mohamed jadour
  • Jamaa Baida
  • Assia Benadada
  • Jilali El adnani
  • Mohamed El Yaaalaoui
  • Jamal Eddine Baddou
  • Abderrahim Benhadda
  • Lotfi Bouchentouf
  • Khalid Bensghir
  • Khalil Saadani
  • Mohammed Hatimi
  • Ghita Aouad

 

Lieux

  • Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, avenue Ibn Khaldoun
    Rabat, Maroc (10000)

Dates

  • mercredi 03 décembre 2014
  • vendredi 05 décembre 2014
  • jeudi 04 décembre 2014

Mots-clés

  • citoyenneté, genre, éducation, immigration, école, archive

Contacts

  • Mohamed Jadour
    courriel : simojad [at] yahoo [dot] fr
  • abdelmajid Kaddouri
    courriel : majidkaddouri [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Mohamed Jadour
    courriel : simojad [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La citoyenneté », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 15 décembre 2014, http://calenda.org/311763