AccueilBourgogne(s) viticole(s) : enjeux et perspectives historiques d’un territoire

Bourgogne(s) viticole(s) : enjeux et perspectives historiques d’un territoire

The Burgundy(ies) of winegrowing: the historical stakes and perspectives of a territory

*  *  *

Publié le mercredi 07 janvier 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Cet évènement a pour objectif d’appréhender la Bourgogne viticole dans son ensemble, à travers son histoire et son développement contemporain, afin de mettre en évidence la singularité d’un territoire du vin exceptionnel et complexe. Cette démarche inédite porte sur les éléments constitutifs de la construction d’un espace viticole reconnu à la fois unique et fragmenté, dont l’identité – en Bourgogne et à l’extérieur du vignoble (espaces commeciaux et de réputation internationaux) – est sans cesse reconfigurée sous l’influence d’acteurs et de contextes multiples. Ce colloque international s’appuie sur des analyse en jeux d’échelles, du local au global.

Annonce

Argumentaire

Le colloque organisé par la MSh de Dijon et la Chaire UNESCO "Culture et Traditions du Vin" de l'Université de Bourgogne, a pour objectif d’appréhender la Bourgogne viticole dans son ensemble, à travers son histoire et son développement contemporain, afin de mettre en évidence la singularité d’un territoire du vin exceptionnel et complexe. Cette démarche inédite porte sur les éléments constitutifs de la construction d’un espace viticole reconnu à la fois unique et fragmenté, dont l’identité -en Bourgogne et à l’extérieur du vignoble- est sans cesse reconfigurée sous l’influence d’acteurs et de contextes multiples. Ce colloque international s’appuie sur des analyse en jeux d’échelles, du local au global.

On s’intéressera à l’organisation économique et sociale mais aussi au patrimoine sur lequel la Bourgogne viticole prend appui. Il mobilisera des compétences interdisciplinaires diverses, associant  approches historiques, économiques, sociologiques, géographiques, ethnologiques, en sciences de l’information et de la communication, etc., mais aussi les approches des sciences expérimentales (œnologie, sciences de la vigne, ampélographie, physico-chimie, biochimie, etc.)

Il associera également des professionnels du monde vitivinicole engagés à différents titres dans le développement du vignoble bourguignon, qui appartiennent notamment aux collectivités territoriales, aux organismes interprofessionnels, aux syndicats.

La référence à la Bourgogne dans la désignation des vins en provenance de l’ancienne province puis des départements qui en sont issus émerge au XVIIIe siècle. Il s’agit alors d’une identification commerciale large détenue par un négoce progressivement émancipé qui place dans son orbite l’ensemble du vignoble bourguignon. Déterminée par les pratiques exclusives du commerce, la référence régionale délimite un périmètre géographique mouvant lié aux bassins d’approvisionnement reconnus des négociants qui se sont rendus maîtres de la filière. Mais les crises de la fin du XIXe siècle bouleversent les équilibres et consacrent une reconfiguration complète du vignoble au profit d’un processus règlementaire à partir duquel nait l’appellation régionale en 1930. La référence à la Bourgogne territorialisée, ancrée dans son identité foncière, s’impose et, avec elle, tous les enjeux liés à une stricte délimitation géographique. Inégalement adoptée et diversement interprétée, l’appellation Bourgogne connaît une progressive différenciation locale. Son essor dans la deuxième moitié du XXe siècle demeure si contrasté qu’il soumet l’observateur attentif à une foule d’interrogations.

En quoi le processus bourguignon est-il ou non représentatif de l’évolution générale qui affecte les autres vignobles français ? L’espace vitivinicole bourguignon est profondément bouleversé à la fin du XIXe siècle puis fortement remanié au tournant des années 1970. Qu’en est-il cependant des identités territoriales, communales ou autres ? Peut-on envisager des évolutions divergentes sinon centrifuges ? Comment définir la cohérence des territoires vitivinicoles bourguignons au cours du temps ? Quelle a été la part du système des transports, du réseau urbain mais aussi le bouleversement du marché national ? Peut-on, de ce point de vue, parler d’une évolution commune ou différente de ces territoires viticoles ? La place du vin dans le territoire bourguignon hier et aujourd’hui pose également question : sa consistance politique, culturelle, économique, le sentiment d’appartenance ou pas des vignerons de chaque zone à la Bourgogne viticole, les regards des habitants sur le vignoble sont autant d’interrogations auxquelles devra répondre ce colloque.

Les transformations de la filière vitivinicole

Les structures foncières et les modes d’exploitation évoluent de manière inégale dans la viticulture dès le XVIIIe siècle même si, ensuite, les divergences se creusent. Quel est l’impact de la vente des biens du clergé ? Les modes de vinification ont-ils ou pas été bouleversés par les années révolutionnaires ? La rupture du système viticole n’est-elle pas bien plus tardive ? Comment apprécier et dater l’émergence des vignerons dans la vinification des vins fins ? La carte des appellations et la construction des normes juridiques nouvelles, esquissées au milieu du XIXe siècle mettent un siècle à s’affirmer : selon quel processus et quels en sont les acteurs professionnels et politiques ? Les différents acteurs de la filière, vignerons, négociants, coopératives, etc., jouent un rôle dont l’histoire et la place méritent en outre d’être retracées dans le temps et l’espace.

Quelle périodisation de l’activité économique vitivinicole en Bourgogne ? Le territoire connait successivement une croissance extensive dans le premier XIXe siècle, une différenciation dans la crise, une phase de stagnation jusque dans les 1950 et, enfin un développement globale jusqu’à la fin du XXe siècle, processus qui n’efface pourtant pas les remaniements profonds de localisation effectués durant la période précédente. Aussi, dans quelle mesure ce schéma nous aide-t-il à mieux penser l’évolution contemporaine de ce vignoble au XIXe siècle ? Comment mesurer la part et le rôle, dans ce processus, des milieux professionnels, de leurs organisations, ou encore la place des interprofessions, de la régulation publique et l’INAO, au cours du XXe siècle et actuellement.

Marchés, images et perceptions de la Bourgogne et du Bourgogne du XVIIIe au XXIe siècle

L’histoire des exportations comme celle acteurs du commerce international peuvent être retracées, en longue période, et selon les territoires, depuis le 18e siècle. Quels sont les marchés anciens et nouveaux, les routes et les circuits ?  Corrélativement  quelle est  la représentation du vignoble bourguignon et celle du vin de Bourgogne à l’échelle internationale, leur réputation, leur  image selon les époques, les lieux (Europe continentale, le monde Anglo- saxon, l’extrême orient, le monde latin) ?

Le tourisme et les voyageurs ont, de longues dates, contribués  à la réputation du vin de Bourgogne.  La perception de la Bourgogne par les voyageurs d’hier et les touristes d’aujourd’hui (guides, récits,….) a alimentent  des références  mais aussi des stéréotypes qui méritent d’être interrogés. De même, la prise en charge d’un « oenotourisme bourguignon » original par les professionnels, mais aussi par des acteurs nouveaux, médiatiques et politiques, dès les années  1930, invite les chercheurs à se pencher sur la place de ces promoteurs et le retentissement international précoce du Bourgogne.  En revanche, qu’en est-il aujourd’hui au regard du contexte mondial ? A quels moments pouvons-nous parler de phases de patrimonialisation de ce vignoble et quelle forme ces éventuelles « mises en patrimoine » prennent-elles sur la période étudiée ?

La définition du vin de Bourgogne : aspects techniques, discours et représentations.

Enfin, la Bourgogne se revendique par ses vins. D’une part, les cahiers des charges des AOC revendiquent un lien entre les terroirs de production et le goût des vins. D’autre part, cette expression de la complexité territoriale du goût des vins est contrebalancée par l’existence d’une entité plus unificatrice « Le vin de Bourgogne ». Au prisme de ces différentes échelles géographiques, mais aussi chronologiques, de quels vins parlons-nous ? Quels processus historiques, techniques, culturels et sociaux entrent en jeux pour produire ces normes, sans doute évolutives du goût des Bourgognes ? Quelle est la qualité voulue ou perçue de ces vins ? Dans quelle mesure peut-on parler de typicité du ou des Bourgognes ? Sommes nous face à des réalités technico-sensorielles, à des discours, à des représentations ? Qui sont les prescripteurs de ce goût ? Quels modes de communications sont adoptés pour définir ce vin au cours des siècles ? Enfin, quelle est la place des consommateurs (dans toute leur pluralité) dans ce rapport temporel, qualitatif et sensible aux vins de Bourgogne ?

Modalités de soumission

Calendrier

  • 2 mars 2015 : date limite d’envoi des résumés.

  • 11 mai 2015 : réponse aux auteurs.
  •  Septembre 2015 : édition du programme définitif
  • 3-4 décembre 2015 : tenue du colloque

Présentation du résumé

Seuls les résumés envoyés par e-mail à chaire.vin-culture@u-bourgogne.fr seront acceptés

Les résumés ne devront pas dépasser les 2000 caractères (espaces inclus)

Sur chaque résumé, nous vous prions de faire figurer

  • le ou les noms des auteurs, leur institution de rattachement (dont l’adresse postale)  et leur mail.
  • quatre mots-clés maximum

Les résumés reçus après la date limite du 2 mars ne seront pas acceptés

Critères d’évaluation

  • Clarté du sujet proposé
  • Rapport évident avec les thématiques du colloque
  • Intérêt scientifique et/ou originalité de l’approche au regard de la littérature scientifique déjà existante

Conditions d’accueil des conférenciers

  • Entrée libre au colloque
  • Les organisateurs prendront en charge l’hébergement et les repas des conférenciers durant la durée du colloque
  • Les frais de transport seront à la charge des conférenciers

Comité d’organisation

  • Jean-Pierre Garcia, Professeur, Université de Bourgogne, USR MSH Dijon, UMR ARTéHIS.
  • Régis Gougeon, Professeur, Université de Bourgogne, PAM, IUVV
  • Florian Humbert, IR, Université de Bourgogne, UMR CGC,
  • Olivier Jacquet, IR, Université de Bourgogne, Chaire Unesco « Culture et Traditions du vin », UMR CGC, USR MSH Dijon
  • Sabine Palmer, Université de Bourgogne, Chargée de la coordination de la recherche et de la valorisation USR MSH Dijon
  • Serge Wolikow, Université de Bourgogne, Professeur émérite, UMR CGC, USR MSH Dijon

Comité scientifique

  • Benjamin Bois, Maitre de Conférences, Université de Bourgogne.
  • Luca Bonardi, Professeur, Universita degli Studi di Milano, Italie
  • Jean-Jacques Boutaud, Professeur, Université de Bourgogne
  • Ivanira Falcade, Professeur, Universidade Federal do Rio Grande do Sul, Brésil
  • Laurent Gautier, Professeur, Université de Bourgogne
  • Michèle Guilloux-Benatier, Maitre de Conférences HDR, Université de Bourgogne
  • Gilles Laferté, Directeur de recherche, INRA CNRS
  • Jean-Luc Mayaud, Professeur, Université Lyon 2
  • Benoit Musset, Maitre de Conférences, Université du Maine
  • Remy Pech, Professeur émérite, Université de Toulouse le Mirail
  • Jocelyne Pérard, Professeur émérite, Université de Bourgogne, Responsable de la Chaire UNESCO « Culture et Traditions du Vin »
  • Antoine Roger, Professeur, Sciences Po Bordeaux.
  • Philippe Roudié, Professeur émérite, Université Bordeaux 3
  • Raphaël Schirmer, Maître de Conférences, Université Bordeaux 3
  • Robert Tinlot, Président de l’Académie Amorim, Directeur Général honoraire de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin.
  • Jean Vigreux, Professeur, Université de Bourgogne

Lieux

  • Campus universitaire de Dijon - Université de Bourgogne - Esplanade Erasme BP 26 611
    Dijon, France (21)

Dates

  • lundi 02 mars 2015

Mots-clés

  • Bourgogne, vignoble, territoire, vin, acteur, pouvoirs publics, règlementation, économie viticole

Contacts

  • Olivier Jacquet
    courriel : chaire [dot] vin-culture [at] u-bourgogne [dot] fr

Source de l'information

  • Olivier Jacquet
    courriel : chaire [dot] vin-culture [at] u-bourgogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Bourgogne(s) viticole(s) : enjeux et perspectives historiques d’un territoire », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 07 janvier 2015, http://calenda.org/312625