AccueilArts africains sur le web. Enjeux des musées et collections d’Afrique sur internet

Arts africains sur le web. Enjeux des musées et collections d’Afrique sur internet

African Arts on the Web: Exploring the stakes for online African museums and collections

*  *  *

Publié le lundi 22 décembre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

La multiplication de sites web de musées et d’expositions constitue un fait majeur du paysage muséal contemporain, contribuant à l’élargissement de son périmètre et de son offre, esthétique, didactique ou touristique. Il existe dorénavant des musées virtuels sans collections propres, des collections réelles à empreinte numérique ou encore des sites de vente en ligne imitant des musées. Par le choix des œuvres, les rapports images / textes, les mises en scène virtuelles instituent de nouveaux modes de réception et de consommation des arts d’Afrique en Occident dont les effets comme les acteurs ont peu été étudiés.

Annonce

Convenors

  • Galitzine-Loumpet Alexandra / FMSH
  • Celis Abigail / University of Michigan

Argumentaire

La multiplication de sites web de musées et d’expositions constitue un fait majeur du paysage muséal contemporain, contribuant à l’élargissement de son périmètre et de son offre, esthétique, didactique ou touristique. Il existe dorénavant des musées virtuels sans collections propres, des collections réelles à empreinte numérique ou encore des sites de vente en ligne imitant des musées. Par le choix des œuvres, les rapports images/textes, les mises en scène virtuelles instituent de nouveaux modes de réception et de consommation des arts d’Afrique en Occident dont les effets comme les acteurs ont peu été étudiés.

Cette présence en ligne concerne également les sites internet et musées virtuels africains ou présentés comme tels. Valorisés par le médium mais souvent réalisés et domiciliés en Europe, ces sites réactualisent récits nationaux ou locaux par des images d’œuvres souvent conservés hors du territoire national. La substitution entre collections réelles et dématérialisées réinvente le paradigme tradition/modernité et de nouveaux objets au travers de cadres normatifs stabilisés, masquant les hiatus internes.

Dans les deux cas, l’espace web constitue une arène incontournable pour interroger les enjeux et tensions des représentations des collections et patrimoine d’Afrique. Ce panel voudrait contribuer à cette réflexion sur le «musée-signe» dans une perspective pluridisciplinaire et comparée.

Modalités de soumission

Date limite pour les propositions de communication : 4 janvier 2015

Chaque panel consiste en une séance d’une heure trente, rassemblant 4, ou au maximum 5, communications.

Un(e) intervenant(e) ne peut faire qu’une seule communication, mais peut également organiser ou participer à une séance plénière, un panel ou une table-ronde.

La gestion et l’évaluation des propositions de communications sont réalisées par les organisateurs de panels.

Date butoir pour la soumission à l’équipe ECAS des communications retenues par les organisateurs de panels : 9 janvier 2015.

Pour rechercher un panel :

Il vous faut d’abord parcourir sur le site web de l’ECAS 2015 la liste des panels sélectionnés (voir la rubrique ‘Panels’) :

Pour ce faire vous pouvez :

En cliquant sur le titre d’un panel vous accéderez à la page dans laquelle figure l’ensemble des informations le concernant.

En cliquant sur le bouton bleu « Propose a paper » vous pourrez, à l’aide du formulaire qui s’affichera, envoyer un courriel directement à l’organisateur du panel.

Il faudra remplir les champs demandés sur le formulaire :

  • votre nom, prénom, adresse mèl et institution de rattachement ;
  • le titre de votre communication en anglais ;
  • un résumé de votre communication en anglais, en français ou en portugais (1500 caractères).

Une fois votre formulaire complété, cliquez sur « Send your paper proposal ».

L’organisateur du panel vous préviendra par courriel de l’acceptation ou du refus de votre communication.

Si votre proposition est acceptée :

L’organisateur du panel transmettra alors celle-ci au comité d’organisation ECAS 2015.

Afin de valider définitivement votre participation à la conférence, il vous faudra accéder à la plateforme de paiement, où vous pourrez régler vos frais d’enregistrement.

Frais d’inscription

  • Chercheurs, enseignants-chercheurs ou autres participants rattachés à une institution : 180 EUR (220 EUR à partir du 31 mars 2015)
  • Étudiants : 90 EUR (110 EUR à partir du 31 mars 2015)

Ces frais d’inscription, pas plus que les voyages et hébergements,  ne pourront être pris en charge  par les organisatrices du panel.

Comité d’organisation

  • Séverine Awenengo (IMAF-CNRS)
  • Pierre Boilley (IMAF-Université Paris 1)
  • Michel Cahen (LAM-CNRS)
  • Salomé Cheval (IMAF)
  • Jean Paul Colleyn (IMAF-EHESS)
  • Carole Craz (IMAF-EHESS)
  • Thomas Fouquet (IMAF)
  • Laurent Fourchard (LAM-Science Po Bordeaux)
  • Véronique Lautier (IMAF)
  • Camille Lefebvre (IMAF-CNRS)
  • Dominique Malaquais (IMAF-CNRS)
  • Léonie Marin (IMAF)
  • Aïssatou Mbodj-Pouye (IMAF-CNRS)
  • Fabrice Melka (IMAF)
  • Hervé Pennec (IMAF-CNRS)
  • Caroline Roussy (IMAF, doctorante)
  • Kadya Tall (IMAF-IRD)
  • Céline Thiriot (LAM-Science Po Bordeaux)
  • Elizabeth Vignati (LAM)
  • Héloïse Kiriakou (IMAF, doctorante).

Comité scientifique

Anthropologie

  • Giorgio Blundo (Centre Norbert Elias-EHESS),
  • Rémy Bazenguissa (IMAF-EHESS),
  • Filip de Boeck (Institute for Anthropological Research in Africa-KU Leuven),
  • Thomas Fouquet (IMAF),
  • Aïssatou Mbodj-Pouye (IMAF, CNRS)

Histoire

  • Henri Médard (IMAF-AMU),
  • Laurent Fourchard (LAM-FNSP),
  • Anne Hugon (IMAF-Université Paris 1)

Géographie

  • Julien Brachet (IEDES-IRD),
  • Géraud Magrin (PRODIG-CIRAD),
  • Monique Bertrand (CESSMA-IRD)

Sociologie

  • Mahamet Timera (URMIS-Université Paris Diderot Paris 7),
  • Sylvie Capitant (IEDES-Université Paris 1)

Science politique

  • Marie Emmanuelle Pommerolle (IMAF-Université Paris 1),
  • Richard Banégas (CERI-Science po)

Economie

  • Boris Samuel (CERI-IEP Paris),
  • Vincent Geronimi (CEMOTEV-UVSQ)

Archéologie et Préhistoire

  • Anne Haour (Sainsbury Research Unit-University of East Anglia),
  • Caroline Robion Brunner (TRACES-CNRS),
  • Benoit Chevrier (ANTET-Université de Genève)

Linguistique

Cécile van den Avenne (IMAF-ENS),

Sophie Manus (DDL-Université Lyon 2)

Philosophie 

  • Abel Kouvouama (Université de Pau et des pays de l’Adour),
  • Nadia Yala Kisukidi (Université de Genève)

Littérature

  • Nicolas Martin Granel,
  • Daniel Delas,
  • Alain Ricard (LAM-CNRS)

Démographie

  • Valérie Golaz (CEPED-INED),
  • Marc Pilon (CEPED-IRD)

Cultures visuelles et expressives

  • Peter Mark (Art &Art history faculty-Wesleyan University),
  • Dominique Malaquais (IMAF-CNRS)

Droit

  • Matthieu Fau-Nougaret (CERDRADI-GRECCAP-Université Montesquieu – Bordeaux IV),
  • Augustin Emane (Université de Nantes)

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • dimanche 04 janvier 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • web, musée, virtuel, collection, numérique

Contacts

  • Abigail CELIS
    courriel : celisaea [at] umich [dot] edu

Source de l'information

  • Abigail CELIS
    courriel : celisaea [at] umich [dot] edu

Pour citer cette annonce

« Arts africains sur le web. Enjeux des musées et collections d’Afrique sur internet », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 22 décembre 2014, http://calenda.org/312994