AccueilIdentité(s) et légitimité(s)

*  *  *

Publié le mardi 13 janvier 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Identité et légitimité sont deux notions centrales pour la compréhension de la société. Elles renvoient aux interactions entre les différents acteurs et groupes sociaux. Elles permettent de sortir d'une grille de lecture strictement sociale et économique pour penser également ces interactions sur un plan symbolique, politique et culturel. Elles obligent à questionner les rapports entre différentes cultures, pratiques, et représentations. Les doctorants du LARHRA (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes) de Grenoble, organise une journée d'étude qui propose de croiser différentes recherches en histoire et histoire de l’art autour de ce thème.

Annonce

Argumentaire

Cette journée d’étude, organisée par les doctorants du LARHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes) de Grenoble, propose de croiser différentes recherches en Histoire et Histoire de l’art autour d’un thème fédérateur au sein du laboratoire : Identité(s) et légitimité(s). Elle s’adresse à l’ensemble de la communauté scientifique intéressée par ces notions.

Dans son acception commune, l'identité est « le caractère permanent et fondamental de quelqu'un, d'un groupe, qui fait son individualité, sa singularité». Ces dernières décennies les travaux en sciences humaines et sociales ont critiqué cette conception essentialiste et montré que l'identité est une notion complexe, qui s'inscrit toujours dans des processus historiques et sociaux. L'identité peut être assignée ; le chercheur doit se demander qui assigne, qui en a le pouvoir et la légitimité, qui ne les a pas et se voit assigner une identité dans laquelle il ne se reconnaît pas. L'identité peut aussi être revendiquée, appropriée
par les acteurs. Se pose la question du choix - quelle identité est privilégiée, pourquoi? - et de la conformité des identités revendiquées avec celles qui ont été assignées. Enfin, l'identité peut être construite consciemment par les acteurs. « La classe ouvrière n’est pas apparue comme le soleil à un moment donné. Elle a été partie prenante de sa propre formation » disait E.P. Thompson. Ces processus de construction doivent alors être interrogés.

La légitimité est la « conformité de quelque chose, d'un état, d'un acte, avec l'équité, le droit naturel, la raison, la morale. » Elle implique un jugement de valeur et oblige à se demander qui juge (un individu, un groupe, une institution) et sur quels critères (éthique, moral, politique, conformité à la tradition). Comme l'identité, la légitimité n'est ni universelle, ni intemporelle. Produit de rapports de force, elle s'inscrit toujours dans des contextes historiques et sociaux particuliers.

Identité et légitimité sont deux notions centrales pour la compréhension de la société. Elles renvoient aux interactions entre les différents acteurs et groupes sociaux. Elles permettent de sortir d'une grille de lecture strictement sociale et économique pour penser également ces interactions sur un plan symbolique, politique et culturel. Elles obligent à questionner les rapports entre différentes cultures, pratiques, et représentations. Cette journée propose plusieurs pistes de réflexion :

  • Y a-t-il des identités légitimes et d'autres illégitimes ? Comment une identité devient-elle légitime ? Aux yeux de qui l'est-elle ? Le gain de légitimité auprès d'un groupe social peut-il s'accompagner d'une perte de légitimité aux yeux d'un autre ?
  • Quelles tensions apparaissent entre légitimité et identité ? L'affirmation d'une identité forte conduit-elle à une perte de la légitimité aux yeux de certains groupes sociaux ? En retour, l'adhésion aux critères dominants de légitimité n'entraîne-t-elle pas une dissolution des identités ?
  • Il s'agit enfin de poser la question des rapports de pouvoir et des rapports de force. Qui assigne les identités ? Qui les remet en cause ? Qui les valide ?

Modalités de soumission

Les propositions (2000 signes maximum) doivent être soumises à l’approbation du comité d’organisation à l’adresse suivante : doctorantslarhragrenoble@gmail.com.

avant le 28 février 2015.

La journée d'études aura lieu le 29 avril 2015.

Comité responsable de la sélection des propositions de contribution

  • Julien Caranton
  • Josselin Sibille 
  • Camille Barjou-Michalec 
  • Florent Mézin

Lieux

  • MSH Alpes, 1221 avenue centrale
    Gières, France (38400)

Dates

  • samedi 28 février 2015

Mots-clés

  • identité, légitimité, société

Contacts

  • Camille Barjou
    courriel : camille [dot] barjou [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Camille Barjou
    courriel : camille [dot] barjou [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Identité(s) et légitimité(s) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 janvier 2015, http://calenda.org/313374