AccueilExposer la chasse ?

*  *  *

Publié le mardi 20 janvier 2015 par João Fernandes

Résumé

À travers le monde, de nombreux musées sont consacrés à la chasse. La nature de leurs collections comme leur agencement muséographique expriment différentes conceptions de la relation de l’homme à l’animal sauvage. Si leurs concepteurs poursuivent des fins artistiques, naturalistes ou ethnographiques, la perception du visiteur est influencée par sa sensibilité et le rapport qu’il entretient lui-même à la chasse. Alors que la chasse est aujourd’hui de moins en moins familière, il peut s’avérer nécessaire d’adapter l’agencement des collections ainsi que les dispositifs d’interprétation afin de pallier la méconnaissance du public. Le musée de la chasse et de la nature et le Conseil international de la chasse et de la conservation du Gibier (C.I.C.) organisent un colloque international afin de réunir les personnes intéressées par ces problématiques.

Annonce

Argumentaire

À travers le monde, de nombreux musées sont consacrés à la chasse. La nature de leurs collections comme leur agencement muséographique expriment différentes conceptions de la relation de l’homme à l’animal sauvage.

C’est d’abord le désir de commémorer la capture de l’animal qui motive les peintures rupestres préhistoriques ou la constitution de trophées. La muséographie des musées de chasse est souvent héritière d’un goût inspiré par l’agencement des premières galeries de trophées, la richesse des cabinets de curiosité, et la décoration des pavillons de chasse.

La présentation et l’interprétation des collections cynégétiques varient selon les lieux et les époques. Si leurs concepteurs poursuivent des fins artistiques, naturalistes ou ethnographiques, la perception du visiteur est influencée par sa sensibilité et le rapport qu’il entretient lui-même à la chasse.

L’urbanisation de la société et l’éloignement des réalités de la vie rurale ont encouragé la constitution de collections ethnographiques sur le thème cynégétique. Dans ce contexte, c’est moins la capture d’un animal que le souvenir d’une pratique qu’il s’agit d’évoquer. Alors que la chasse est aujourd’hui de moins en moins familière du public, il peut s’avérer nécessaire d’adapter l’agencement des collections ainsi que les dispositifs d’interprétation afin de pallier cette méconnaissance.

Le musée de la Chasse et de la Nature et le Conseil International de la Chasse et de la Conservation du Gibier (C.I.C.) organisent un colloque international afin de réunir les personnes intéressées par ces problématiques. Personnel scientifique des musées, ethnologues, muséographes, historiens, étudiants, collectionneurs et chasseurs, etc. sont appelés à confronter leur point de vue et partager leurs expériences. Les communications évoqueront l’histoire des musées de chasse, les choix muséographiques et la manière dont ces musées et leurs collections sont perçus. Elles permettront d’évaluer ce que ces musées révèlent des rapports que les sociétés d’hier et d’aujourd’hui entretiennent avec le monde sauvage et plus particulièrement avec la chasse.

Programme

Jeudi matin, 19 mars

9h00 Ouverture : Claude d’Anthenaise et Alexandre Poniatowski

1ère séance : histoire des musées de la chasse

9h20 Introduction : Claude d’Anthenaise

  • 9h30 Raphaël Abrille Le musée (de chasse) imaginaire
  • 10h00 Marie-Bénédicte Astier-Dumarteau : Muséifier la chasse : Charles-Jean Hallo, aux origines d’un modèle muséographique ?

10h30-11h00 : Pause

  • 11h00 Gilbert Titeux : L’exposition internationale de la chasse de 1937, à Berlin
  • 11h30 Mark Murray Flutter : Exposer la chasse / Exposer la guerre
  • 12h00 Frédéric Saumade : La mise en scène de la culture taurine. Les cultures tauromachiques et leur représentation muséale, exaltation de la mort ou de l’immortalité de l’animal ?

12h30-14h00 : Pause déjeuner

Jeudi après-midi, 19 mars

2ème séance : La muséographie intime ou le chasseur muséographe

14h00 Introduction : Sergio Dalla Bernardina

  • 14h20 Lucienne Strivay : Un métier dans la peau. Le taxidermiste
  • 14h50 Karen Jones : La chasse photographique, photographie, traque et « capture » de l’esprit de l’animal
  • 15h20 Bernard Charlier : L’usage des osselets de loup, de sa peau, et de son sang en Mongolie 

15h50-16h10 : Pause

  • 16h10 Marie-Christine Prestat : Le musée du châtelain-chasseur au XIXe siècle
  • 16h40 Hans Trapp : Trophées postmodernes dans l’espace germanique
  • 17h10 Fanny Pacreau : De l’intime au public, le musée vernaculaire d’Helmut Warzecha 

Vendredi matin, 20 mars

3ème séance : mise en scène et mise en exposition de la chasse dans le contexte extra occidental

9h00 Introduction : Nélia Dias

  • 9h20 Julie Hughes : Taxidermie et Tamāśā : la préservation de l’essence du gibier à travers le spectacle de la chasse en Inde
  • 9h50 Julien Bondaz : Trophées et fétiches. Valorisation culturelle et mise en exposition de la chasse en Afrique de l’Ouest
  • 10h20 Garry Marvin : Le trophée de chasse entre la vie et la mort (Afrique du sud)

10h50-11h10 Pause

  • 11h10 Jean Michel Fickinger et Dany Leriche : Chasseurs de l’invisible

11h40 12h30 Débats

12h30-14h00 Pause déjeuner

Vendredi après-midi, 20 mars

4ème séance : Muséalisation et muséographies de la chasse. Europe - Amérique : deux regards

14h00 Introduction : Yves Bergeron

  • 14h20 Marie-Eve Goulet : Présence et absence : les expositions à caractère cynégétique et et les musées de la chasse dans le contexte canadien
  • 14h50  Vanessa Hétu : La représentation de la chasse amérindienne et inuite dans les musées nationaux au Canada : regard sur quatre musées de société
  • 15h20 Camille Violette : La chasse au(x) musée(s) : présentation de quatre musées de chasse

15h45-16h00 Pause

16h00-17h30 Table ronde : enjeux de la restructuration de musées de chasse et question des publics

François Mairesse : Conclusion 

17h30 Serge Chaumier : Conclusion générale

Comité scientifique

  •  Claude d’Anthenaise, directeur du musée de la Chasse et de la Nature
  •  Yves Bergeron, professeur de muséologie et de patrimoine à l’Université du Québec à Montréal
  •  Sergio Dalla Bernardina, professeur d’ethnologie à l’Université de Bretagne occidentale
  •  Philippe Descola, anthropologue et professeur au Collège de France
  •  Nélia Dias, professeur au département d’anthropologie, ISCTE-IUL, Université de Lisbonne

Avec la collaboration de la Division culture du Conseil International de la Chasse et de la Conservation du Gibier (C.I.C.) présidée par Alexandre Poniatowski. 

Informations

Jeudi 19 et vendredi 20 mars 2015 de 9h à 18h.

March 19th and 20th, from 9 am to 6 pm

Entrée libre, sur inscription et dans la limite des places disponibles. 

Contact

Camille Violette

tél. +33 (0)1 53 01 92 40

c.violette@chassenature.org 

MUSÉE DE LA CHASSE ET DE LA NATURE
62, rue des Archives 75003 Paris FRANCE
tél. : +33 (0)1 53 01 92 40
www.chassenature.org
Le musée est accessible aux personnes à mobilité réduite 
  • MÉTRO
    • Hôtel de Ville ligne 1 ou Rambuteau ligne 11 
  • BUS
    • Lignes 75 et 29 
  • Station Velib’
    • 67, rue des Archives
    • 76, rue du Temple 
  • Station Autolib’
    • no 18 (Perle)
    • no 27 (Pastourelle)
    • no 36 (Temple)

Lieux

  • musée de la Chasse et de la Nature - 62 rue des Archives
    Paris, France (75003)

Dates

  • jeudi 19 mars 2015
  • vendredi 20 mars 2015

Mots-clés

  • muséologie, muséographie, chasse, exposer, art cynégétique, collection, taxidermie, exposition, galerie, trophée, cabinet de curiosités

Contacts

  • Camille Violette
    courriel : c [dot] violette [at] chassenature [dot] org

Source de l'information

  • Camille Violette
    courriel : c [dot] violette [at] chassenature [dot] org

Pour citer cette annonce

« Exposer la chasse ? », Colloque, Calenda, Publié le mardi 20 janvier 2015, http://calenda.org/314668