AccueilChercheur.es et acteur.es de la participation : liaisons dangereuses et relations fructueuses

*  *  *

Publié le mardi 20 janvier 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Le fort mouvement de professionnalisation et d’institutionnalisation de la participation observé ces dernières années ne va pas sans donner lieu à des remises en cause et des critiques, que ce soit à l’encontre des risques de dilution de la décision, voire de généralisation de la défiance que favoriserait la participation ou, au contraire, à l’encontre d’une technocratie de la participation plus favorable à l’essor de procédures contrôlées qu’au libre développement de la critique dans la société, ou encore à l’encontre de la dépolitisation des enjeux que produirait la démocratie participative. À l’inverse, on assiste à la multiplication de formes plus politisées de participation dans la sphère des mouvements sociaux ou des mobilisations, et au déploiement de nouveaux répertoires critiques de la participation.

Annonce

Argumentaire

Le fort mouvement de professionnalisation et d’institutionnalisation de la participation observé ces dernières années ne va pas sans donner lieu à des remises en cause et des critiques, que ce soit à l’encontre des risques de dilution de la décision, voire de généralisation de la défiance que favoriserait la participation ou, au contraire, à l’encontre d’une technocratie de la participation plus favorable à l’essor de procédures contrôlées qu’au libre développement de la critique dans la société, ou encore à l’encontre de la dépolitisation des enjeux que produirait la démocratie participative. À l’inverse, on assiste à la multiplication de formes plus politisées de participation dans la sphère des mouvements sociaux ou des mobilisations, et au déploiement de nouveaux répertoires critiques de la participation.

Ces multiples critiques s’alimentent à une diversité d’expériences dans les relations entre chercheur.e.s, associations, acteur.e.s de la décision publique, dans les formes de leurs coopérations, échanges et confrontations, dans la réalité de ce qu’elles produisent selon leurs objets, leurs contextes professionnels, militants ou académiques, leurs échelles territoriales… Le Colloque se propose d’ouvrir un espace à leur examen croisé entre acteur.e.s et chercheur.e.s., en prenant en compte les dimensions historiques et comparatives. Il se donne pour ambition de soumettre à la discussion critique tant les formes prises par les collaborations entre acteur.e.s et chercheur.e.s, que les types de savoirs qu’elles produisent, les bénéfices mutuels qui peuvent en découler, les limites auxquelles elles se heurtent, mais aussi les évolutions qu’elles peuvent provoquer dans les relations de pouvoir et d’intérêt entre les différentes sphères professionnelles, militantes ou académiques.

À travers ses dix ateliers, accueillant une cinquantaine de communications, souvent à plusieurs voix, et ses trois tables rondes, le colloque entend dresser un premier bilan critique des expériences et des relations, dangereuses et fructueuses, entre chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation afin de formuler des hypothèses sur leurs effets et d’explorer leur devenir.

Programme

Jeudi 29 janvier

9h-10h30, séance plénière introductive, Amphis D01

  • Comité d’organisation du colloque : « Un état des questionnements sur les relations entre chercheur.es et acteur.es de la participation »
  • Alice Mazeaud (Cejep, Univ. La Rochelle) et Magali Nonjon (Cherpa, Univ. Avignon), « Les “thèses” sur la participation. De la cartographie de la recherche à l’analyse des relations chercheurs et acteurs »
  • Aline Guérin (Institut de la concertation), « Croiser les regards des praticiens et des chercheurs » et présentation du rôle de discutant-praticien

10h30-13h, 2 ateliers en parallèle

Amphis D01

Atelier 1 : Conflits et compromis dans la relation entre acteurs et chercheurs

Président de séance : Patrice Duran (Ens Cachan)

Discutants : Agnès Deboulet (CRH-LAVUE, Paris 8), Mehdi Hazgui (sociologue-consultant, Bègles)

  • Arnaud Bilande (Periferia), Cynthia Dal (USL-B) et Christine Schaut (USL-B et ULB) « Le groupe “Quartier Durable” : un travail à plusieurs voi(es)x »
  • Élodie Férezin (Certop-Écorce, Toulouse 3), « La participation citoyenne comme vecteur d’aménagement du territoire : analyse comparée de trois dispositifs participatifs »
  • Simona Mattia et Benjamin Tremblay (Centre Max Weber, Lyon 2), « La SCOP, l’institution, et la culture comme compromis »
  • Christophe Perrey (InVS), « Analyse des dispositifs participatifs dans les études en santé environnementale réalisées par l’InVS : l’exemple du site de stockage de déchets nucléaires de Soulaines »
  • David Smadja (EEP, Univ Paris-Est-MLV), « Acteur et observateur de la participation éthique à l’hôpital, « regard extérieur » et immersion en milieu participatif »

Amphis D02

Atelier 2 : Frontières militantisme-recherche (du point de vue des chercheurs)

Présidente de séance : Marion Carrel (CeRIES Lille 3, CEMS-EHESS)

Discutants : Mathieu Brugidou (Grets-EDF et Pacte, Grenoble), Sofia Aliamet (webmestre/rédactrice Eclectic Experience)

  • Alexandre Dugré et Dominique Morin (Univ. Laval, Québec), « Les origines sociologiques de l’association de la participation citoyenne à l’expertise scientifique dans les projets d’aménagement au Québec »
  • Fabrice Flipo et Federico Tarragoni (LSCP, Paris 7), « Quand le peuple se mêle de la nature : remarques critiques sur la notion de “populisme climatique” »
  • Fatimata Ly-Fall (Cedem, Sénégal, et Gspr, Ehess), « Des enjeux de l’éducation aux medias dans une démocratie. Cas d’un programme participatif impliquant une chercheure en action »
  • Virginie Milliot (Lesc, Paris X), « Anthropologue impliquée… jusqu’où ? »
  • Céline Véniat (Cems, Ehess), « Pratiques d’enquête et expériences militantes : Mobilisations pour l’accès aux droits des habitants des bidonvilles »

14h30-16h30, 2 ateliers en parallèle

Amphis D01

Atelier 3 : Des savoirs nouveaux, des relations de pouvoir transformées ? (1)

Président de séance : Jean-Michel Fourniau (Dest, Ifsttar)

Discutantes : Sezin Tpoçu (CEMS, EHESS), Gaëlle Massé (coordinatrice SRPM, St-Sauveur-en-Puisaye)

  • Nicolas Benvegnu (Medialab, Science Po), « Qu’est-ce que réaliser une expérience en science sociale ? Le travail du sociologue à l’aune de la performation des publics de la participation »
  • Vincent Jacquet et Min Reuchamps (UCL, Louvain), « Les “méthodologues” du G1000 : entre activisme citoyen et recherche scientifique »
  • Clément Mabi et David Prothais (Costech, Univ. Compiègne), « Les chercheurs « embarqués » dans les procédures de démocratie électronique. Comment construire une posture de recherche-action ? »
  • Héloïse Nez (Citeres, Univ. Tours), « Pour une sociologie publique de la participation. Apports du point de vue de la recherche »

Amphis D02

Atelier 4 :Altérité et commun en tension

Président de séance : Rémi Barbier (Gestion territoriale de l'eau et de l'environnement, ENGEES)

Discutante : Catherine Neveu (TRAM-IIAC, EHESS), Clémence Bedu (sociologue, consultante et chercheuse)

  • Ola Dolinska, Hermine Papazian, Patrick d’Aquino et Camille Richebourg (Green, Cirad), « Participation : le paradoxe d’un dialogue à l’Autre »
  • Fabienne Barataud et Florence Hellec (Sad-Aster), Alix Levain (SenS), Sandrine Petit (Cesear), Dominique Trévisan (Caartel) (équipe du projet Inra Agepeau), « Nager en eaux troubles. Retour sur un projet de recherche traitant des rapports entre agriculture et qualité de l’eau »
  • Nadine Souchard (Collège coopératif de Bretagne) et Yves Bonny (Eso, Univ. Rennes 2), « La recherche-action coopérative, une voie contributive aux productions de la société civile ? »
  • Véronique Van Tilbeurgh (Eso, Univ. Rennes 2), « Les expertises environnementales dans le débat participatif : une hybridation asymétrique »

17h-19h, 2 ateliers en parallèle

Amphis D01

Atelier 5 : Entre recherche et action, figures hybrides et passages de frontières

Président de séance : Éric Plottu (ADEME)

Discutantes : Marion Carrel (CeRIES Lille 3 et CEMS-EHESS), Melinda More (Consultante développement durable, Toulouse)

  • Christine Audoux (Lise, Cnam), «  Les identités doubles d’acteur-chercheur : quelle chance pour des recherches mises au défi de l’altérité ? »
  • Hélène Balazard (Cerema), « Les chercheurs au cœur de l’organizing model, des US vers la France ? »
  • Aurélie Cardona (Écodéveloppement, Inra Avignon), « La “recherche participative” en agriculture sur les transitions agroécologiques : ambitions, pratiques et tensions »
  • Louise Dangy (inspecteur vétérinaire), « Analyser et faire l’action publique. Quand le fonctionnaire se glisse dans la peau du chercheur, une schizophrénie salutaire ?

Amphis D02

Atelier 6 : Consultant.e et chercheur.e, une posture intenable ?

Présidente de séance : Marie-Gabrielle Suraud (CERTOP, Toulouse 3)

Discutante : Magali Nonjon (Ceraps et Université d’Avignon),Clément Mabi (Costech et Gis D&P)

  • Guy-El-Karim Berthomé (AgroParisTech, Clermont), « S’arranger au mieux : l’encaisse des perturbations participatives dans les grandes entreprises d’aménagement du territoire »
  • Jean-Marc Dziedzicki (Connect, Essec) et Étienne Ballan (Arenes), « Portée et limites des hybridations entre recherche et pratique : opérationnaliser les sciences sociales pour faire progresser un maître d’ouvrage »
  • Arthur Jobert et Mathieu Brugidou (Grets, EDF), « Produire un « sens commun » sur la concertation  - Retour sur une observation participante du processus de rédaction d’un avis du CESE »
  • Guillaume Petit (CESSP, Paris I) et Judith Ferrando (Missions publiques), « Les usages de la réflexivité dans l’entreprise participative. Enjeux pratiques, théoriques et marchands »

19h : Présentation du prix de thèse sur la participation créé par la Commission nationale du débat public

19h30 : Cocktail dînatoire

Vendredi 30 janvier

9h-10h30, séance plénière, amphi D01 : Travailler avec des chercheur.e.s : pourquoi ?

  • Discussion animée par Loïc Blondiaux (CESSP, Paris I)
  • Marie-Hélène Bacqué (Lavue, Paris X), Judith Ferrando (Missions publiques) et Mohamed Mechmache (AC-LeFeu), « Échange de savoirs autour de la production d’un rapport »
  • Frédéric Moreau (délégué fédéral, Fédération des centres sociaux et socioculturels de Vendée), Guillaume Coti, Directeur du Jardin des petits passages (J2P, Paris 19e), et Catherine Neveu (Tram-IIAC), « Des demandes des acteur.e.s au travail avec des chercheur.e.s »

11 h-13 h, 2 ateliers en parallèle

Amphis D01

Atelier 7 : Des savoirs nouveaux, des relations de pouvoir transformées ? (2)

Présidente de séance : Sandrine Rui (Centre Émile Durkheim, Bordeaux)

Discutants : Mathieu Berger (CriDis, Université catholique de Louvain), Hélène Bourgeois Architecte démarche participative, Lyon)

  • Cécile Barnaud (Dynafor, Inra), Patrick D’Aquino et William’s Daré (Green, Cirad), Christine Fourage(Eso-carta, UCA), Raphaël Mathevet(Cefe, Montpellier) « Dispositifs participatifs et asymétries de pouvoir : expliciter et interroger les positionnements »
  • Frédérique Chlous (MNHN), « Démarche participative : co-construction, négociation, hybridation ? Ateliers cartographiques dans l’archipel des Marquises »
  • Aurélie Couture (Pave, Ensa Bordeaux), « Réaliser une recherche en immersion : retour d’expérience d’une doctorante actrice de la participation »
  • Marie-Ève Desroches et Catherine Trudelle (UQAM, Montréal), « Les méthodologies féministes, une des façons de transformer nos rapports à la recherche »

Amphis D02

Atelier 8 : Expériences de collaboration

Président de séance : Luc Picot (Décider ensemble)

Discutantes : Alice Mazeaud (CEJEP, Université de La Rochelle), Sofia Aliamet (Webmestre CPDP, Marseille)

  • Ludivine Damay (USL-B) et Florence Delmotte (FNRS, Bruxelles), « Observer et participer à la fabrique de la ville à Bruxelles. Heurs et malheurs des détours par l’engagement »
  • Caroline Darroux, Clémence Emprin (labex ITEM, Univ. Grenoble), « Situation de co-construction, identités et risque d’asymétrie : retour sur un dispositif de collaboration de recherche »
  • Rémi Lefebvre et Martine Legris Revel (Ceraps, Lille 2), « Les interactions chercheurs-praticiens au conseil régional du Nord-Pas-Calais. Entre légitimation croisée et réflexivité »
  • Pascale Moity-Maizi (Umr Innovation, SupAgro) et Bérangère Storup (FSC), « Le Labo Hors Murs, un dispositif de mobilisations instables autour l’agrobiodiversité »

14h30-16h30, 2 ateliers en parallèle

Amphis D01

Atelier 9 : Des savoirs pour l’action ?

Président de séance : Jean-Marc Callois (département Territoires, Irstéa)

Discutants : Rémi Lefevbre (Ceraps, Lille 2), Antoine Luginbühl (coordonnateur Passeurs, Bordeaux)

  • Nathalie Dubus, Christine Voiron-Canicio, Patricia Cicille, Karine Emsellem, Daniel Bley (Umr Espace : IGA Grenoble, Univ. Nice, Avignon et Aix-Marseille) et Jean-Christophe Loubier (HES-SO Valais), « Géogouvernance : l’espace comme médiateur et l'analyse spatiale comme vecteur de communication entre chercheurs et acteurs »
  • Lilian Gravière (Paris I), « Les ambiguïtés de la participation en travail social »
  • Sylvie Lardon, Monique Bouchaud, Armelle Caron, Philippe Chambon et François Johanny (Umr Métafort), Christophe Chauvin et Thomas Cordonnier(EMGR, Irstéa), Claire Planchat (Vous êtes d’ici) et Yorck Von Korff (Lisode), « Participation de chercheurs et d’acteurs à la production de connaissances pour l’action. Retour sur une expérience de jeu de territoire “Gestion intégrée de la forêt du Vercors” »

Amphis D02

 

Atelier 10 : Trajectoires et effets des coopérations chercheurs-acteurs

Présidente de séance : Martine Revel (Ceraps, Lille 2)

Discutants : Ilaria Casillo (Lab’Urba, Université Paris-Est), Romain Gallart (ADL, Échirolles)

  • Christophe Beurois (Médiation et environnement) et Loïc Blondiaux (CESSP, Paris I), « Chercheur embarqué et garantie de la concertation : un récit à deux voix sur une expérience “réussie” »
  • Céline Braillon (CGDD, Medde), Jean-Michel Fourniau (Dest-Ifsttar), « Participation : la garantie ne vaut que si l’on s’en sert »
  • Jeanne Cartillier (Grand Lyon) et Guillaume Gourgues (Pacte et Univ. Franche-Comté), « Que faire des instances pérennes de participation ? Trajectoire d’une « coalition de réforme » dans le contexte lyonnais »
  • Camille Devaux (Lab’Urba), « La participation s’observe-t-elle sans participer ? L’exemple d’une recherche sur l’habitat participatif »

17h-19h, Synthèse et Table-ronde plénière conclusive

  • Nouvelles pistes de coopérations entre chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation
  • Éléments de synthèse (17h – 17h45) : Quatre rapporteurs des ateliers du Colloque
  • Sylvain Lavelle (CETS, ICAM), « Des différents modes de production de la démocratie »

Table ronde conclusive  (17h45-19h) :

Des partenaires du Gis Démocratie et Participation :

  • Laurence Monnoyer-Smith (CNDP),
  • Brigitte Fargevieille (EDF et CESE),
  • Myriam Cau (Région Nord Pas-de-Calais),
  • David Landier (RTE),
  • Sandra Laugier (InSHS, CNRS)
  • Frédéric Moreau (Fédération nationale des centres sociaux),
  • Guillaume Coti, Directeur du Jardin des petits passages (J2P),
  • Collectif Pouvoir d'Agir,
  • Mohamed Mechmache (Pas sans nous !, sous réserve)

19h : Cocktail de clôture

Inscription

L'inscription au Colloque est gratuite mais obligatoire.

Merci de télécharger le formulaire d'inscription et, une fois rempli, de l'adresser à : gis-dep@mshparisnord.fr

Lieux

  • Amphis D01 et D02 - Université Paris 8, 2 rue de la Liberté
    Saint-Denis, France (93210)

Dates

  • jeudi 29 janvier 2015
  • vendredi 30 janvier 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • participation, démocratie, savoir, pouvoir, coopération

Contacts

  • Jean-Michel Fourniau
    courriel : jean-michel [dot] fourniau [at] ifsttar [dot] fr
  • Catherine Neveu
    courriel : catherine [dot] neveu [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Jean-Michel Fourniau
    courriel : jean-michel [dot] fourniau [at] ifsttar [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Chercheur.es et acteur.es de la participation : liaisons dangereuses et relations fructueuses », Colloque, Calenda, Publié le mardi 20 janvier 2015, http://calenda.org/315315