AccueilL’interdisciplinarité́ dans les études du politique : oser les ponts, sortir des impasses

*  *  *

Publié le mercredi 21 janvier 2015 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque se veut une occasion d’échanges et de réflexions sur l’interdisciplinarité appliquée aux études du politique entendu comme le pouvoir de la société sur elle-même. Face aux limites de l’état de fractionnement disciplinaire présent qui appauvrit la compréhension de réalités complexes, l’interdisciplinarité traduit un choix scientifique, épistémologique et méthodologique pour être mieux à même de questionner, problématiser, étudier, analyser et interpréter les objets politiques.

Annonce

Argumentaire

Ce colloque se veut une occasion d’échanges et de réflexions sur l’interdisciplinarité appliquée aux études du politique entendu comme le pouvoir de la société sur elle-même. Face aux limites de l’état de fractionnement disciplinaire présent qui appauvrit la compréhension de réalités complexes, l’interdisciplinarité traduit un choix scientifique, épistémologique et méthodologique pour être mieux à même de questionner, problématiser, étudier, analyser et interpréter les objets politiques.
Loin d'être la prérogative de la seule science politique, l'étude des objets politiques se décline au pluriel. La plupart des sciences humaines et sociales intègrent désormais l’étude du politique en leur sein, soit parce qu’elles l’ont toujours fait, comme la philosophie politique, l’économie politique, la sociologie politique, l’anthropologie politique, soit par le développement des champs de recherche comme le droit politique ou la communication politique. En outre, les enjeux politiques sont aussi présents dans de nombreux objets d’études abordés par des disciplines relevant des « sciences exactes » comme le montrent les questions climatiques et les réflexions sur l’anthropocène.
Comment alors ne pas poser la question de l’interdisciplinarité qui est d’ailleurs de plus en plus affichée comme une dimension essentielle de la politique scientifique poursuivie au niveau national, et un axe majeur des recherches disciplinaires ? Nous souhaitons permettre à des chercheurs venus de différentes disciplines et à des équipes pluridisciplinaires de se confronter à la question de l’interdisciplinarité en faisant des études du politique un objet scientifique susceptible d’interroger aussi bien le « tournant global des sciences sociales » que leur « unité » ou la « pensée complexe ».
Dans cet esprit, les communications attendues devront mettre en lumière l’intérêt, les richesses et les résultats de l’approche interdisciplinaire tout en ouvrant le débat sur ses limites et les difficultés qu’elle pose. Les auteurs sont invités à expliquer les raisons pour lesquelles ils ont choisi l’interdisciplinarité, les modalités de sa mise en œuvre et les résultats obtenus.
Les objets d’étude concernés par cet appel portent sur l’ensemble des situations et activités dans lesquelles des acteurs (individuels et collectifs) réfléchissent et débattent au sujet de leur vie collective, agissent ou luttent pour la (re)définir ou la transformer. Sans se limiter au champ des professionnels de la politique, des forces politiques constituées et aux politiques publiques, on pourra traiter des controverses et des rapports de forces au sein d'organisations publiques ou privées comme entre elles. Les contributions concerneront aussi bien les échelles locales, nationales, internationales ou globales, avec un intérêt particulier pour la dimension comparative.

On attend ainsi que les projets présentés interrogent les motivations conduisant à étudier des objets relevant du politique au moyen de l’interdisciplinarité, les façons dont différentes disciplines peuvent s’articuler pour rendre compte de ces objets et les effets de connaissance produits.

Axes thématiques

Les équipes contribuant à l’organisation du colloque sont notamment intéressées par les quatre thématiques suivantes :

  • Gouvernementalité et globalisation ;
  • Action collective et conflictualité ;
  • Politique, médias et communication ;
  • L’évaluation des politiques publiques.

Ces thématiques pourront être abordées à travers des objets tels que les jeunes générations, l’emploi, la santé ou l’environnement étudiés dans nos laboratoires. D’autres objets pourront bien sûr être traités dans les projets de communication dans la mesure où ils s’inscrivent dans les objectifs du colloque.

Modalités de réponse et calendrier


Les propositions de communication décriront précisément l’objet étudié, la dimension interdisciplinaire et les méthodes mobilisées. Les auteurs préciseront leurs attaches institutionnelles et leurs appartenances disciplinaires. Les propositions prendront la forme d’un résumé de 1 500 mots au maximum accompagné de 5 mots clés.
Elles devront être envoyées

au plus tard le 16 mars 2015

en utilisant le formulaire de réponse en ligne

Les retours d’évaluation et l’acceptation des communications seront notifiés aux auteurs à partir du 6 avril 2015.
Les textes complets des communications (en français ou en anglais) devront être remis pour le 18 mai 2015.

Comité d’organisation

  • Mme Hélène BA, doctorante au Lipha Paris Est, UPEC

  • M. François BERNARD, doctorant au Lipha Paris Est, UPEC
  • 
Mme Hamida BERRAHAL, responsable administrative du Lipha Paris Est, UPEC
  • Mme Christelle GARROUSTE, MCF en économie, Lipha Paris Est, UPEC

  • M. Clément GÉROME, doctorant au Lirtes, UPEC
M
  • M. Dominique GLAYMANN, MCF HDR en sociologie, Lipha Paris Est, UPEC

  • Mme Tiffen JÉGO, adjointe administrative et financière du Lirtes et du Ceditec, UPEC
  • M. Yves PALAU, MCF HDR en science politique, Lipha Paris Est, UPEC

  • Mme Raphaëlle PARIZET, MCF en science politique, Lipha Paris Est, UPEC

  • M. Xavier PONS, MCF en sciences de l’éducation, Lipha Paris Est, UPEC
  • 
M. David SMADJA, MCF en science politique, Lipha Paris Est, UPEM
  • 
Mme Sylvie THORON, PR en économie, Lipha Paris Est, UPEC

Comité scientifique


Président d’honneur : M. Edgar Morin

  • Mme Catherine ACHIN
Mme Florence ALLARD-POESI
  • Mme Delphine ALLÈS
  • 
M. Dominique ARGOUD

  • Mme Béatrice BARBUSSE

  • M. Thierry BERTHET
  • 
M. Vincent de BRIANT

  • Mme Annie COLLOVALD

  • M. Gilles CRAGUE

  • Mme Catherine DELCROIX
  • 
M. Jean-Claude DRIANT
  • 
M. Ricardo ESPINOZA LOLAS
  • 
M. Eric FIAT

  • Mme Emilie FRENKIEL
  • 
M. Cédric FRÉTIGNÉ
  • 
M. Christian GRATALOUP
  • 
Mme Christine HOUTEER
  • 
M. Laurent JEANPIERRE

  • Mme Donna KESSELMAN

  • M. Pierre LASCOUMES
  • 
M. Philippe LE PRESTRE
  • 
M. Yannick L’HORTY

  • Mme Sandrine MALJEAN-DUBOIS
  • Mme Sophia MAPPA
  • 
Mme Isabelle de MECQUENEM
  • M. Sergiu MISCOIU
Mme Caroline OLLIVIER-YANIV
  • Mme Patricia REMOUSSENARD
  • Mme Nadine RICHEZ-BATTESTI
  • M. Rajiv SETHI
  • 
Mme Hélène TESSIER
  • M. Emmanuel TRIBY

  • Mme Jacqueline TRINCAZ
  • M. Pierre VALARCHE
  • Mme Sylvie VALET

  • M. Nelson VALLEJO-GOMEZ
  • M. Pierre VERCAUTEREN
  • Mme Elizabeth WOOD

Pour toute question sur le colloque : colloqueidep2015@gmail.com

Lieux

  • Créteil, France (94)

Dates

  • lundi 16 mars 2015

Mots-clés

  • gouvernementalité, globalisation, action collective, conflictualité, politique, médias, communication

Source de l'information

  • Raphaëlle Parizet
    courriel : raphaelle [dot] parizet [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L’interdisciplinarité́ dans les études du politique : oser les ponts, sortir des impasses », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 21 janvier 2015, http://calenda.org/315423