AccueilLa médiation et la médiatisation dans l’accompagnement de la production de mémoires et de thèses dans le cas des formations à distance ou hybrides

La médiation et la médiatisation dans l’accompagnement de la production de mémoires et de thèses dans le cas des formations à distance ou hybrides

The media and mediatisation in the accompaniment of the production of memories and theses in the case of long-distance or hybrid learning

*  *  *

Publié le lundi 09 février 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Nous proposons d’approfondir la question des modalités organisationnelles, techniques et sociales, inter-individuelles et intra-individuelles entre un enseignant ou un formateur et les étudiants dans des dispositifs techno-pédagogiques à distance ou hybrides. Ici la focale retenue concerne prioritairement  l’accompagnement à distance réalisé autour des écrits servant l’apprentissage de la recherche ou la professionnalisation des étudiants, en interrogeant les types de médiations et de médiatisations mis en  œuvre en amont et/ou au cours de l’accompagnement, que ce soit du point de vue du guidant ou de l’accompagné.

Annonce

Argumentaire

Sous la direction de Béatrice Savarieau et Stéphane Simonian, Distances et médiations des savoirs propose un numéro spécial portant sur : La médiation et la médiatisation dans l’accompagnement de la production de mémoires et de thèses dans le cas des formations à distance ou hybrides.

Cet appel à contributions fait suite au colloque organisé par le laboratoire CIVIIC qui s’est tenu à Rouen du 8 au 10 octobre 2014 intitulé « Mutations de l’accompagnement dans les formations en ligne »[1]. Nous proposons d’approfondir la question des modalités organisationnelles, techniques et sociales, inter-individuelles et intra-individuelles entre un enseignant ou un formateur et les étudiants dans des dispositifs techno-pédagogiques à distance ou hybrides. Ici la focale retenue concerne prioritairement  l’accompagnement à distance réalisé autour des écrits servant l’apprentissage de la recherche ou la professionnalisation des étudiants, en interrogeant les types de médiations et de médiatisations mis en  œuvre en amont et/ou au cours de l’accompagnement, que ce soit du point de vue du guidant ou de l’accompagné.

Le concept d’accompagnement peut être considéré comme un élément clé du changement de paradigme formatif bien qu’étant déjà institué et l’objet de règles formelles et informelles dans des formations en présentiel permettant de transiter d’un modèle centré sur l’enseignement à celui centré sur l’apprentissage. Dans cette perspective, quatre axes semblent heuristiques : celui du passage de l’individualisation à la personnalisation, celui du passage de l’accompagnement individuel à un accompagnement collectif, les types de médiations envisagées et effectuées, les types de médiatisations anticipées et ajustées en situation. Que ce soient le courrier postal, le téléphone, ou les artefacts numériques (classe virtuelle, skype, forum, tchat, etc…), les choix qui sont réalisés peuvent influencer très fortement les conditions dans lesquelles se déroule l’apprentissage pour tout ou partie à distance (Depover & al, 2011, p. 16).

L’analyse des artefacts instrumentés en amont de la situation et en situation, des interactions, des critères d’acceptabilité et d’acceptation entre les acteurs, devraient permettre d’approfondir et de produire des savoirs sur ce qui se passe au sein de la relation tutorale (Baudrit, 2000, p. 145). C’est pourquoi nous retiendrons prioritairement deux dimensions techno-sémiopragmatiques particulières : la médiation et la médiatisation dans le contexte d’une modalité à distance ou hybride. Comme l’indique Peraya (2011) la médiation est liée à un processus de transformation que produisent les intentions et comportements humains sur l’environnement en tant qu’intermédiaire avec le « monde » dans lequel il agit (Simonian, 2014) : cadre institutionnel, dispositif techno-pédagogique, vécu, processus collectif d’instrumentation-instrumentalisation par le jeu de négociation. Plus spécifiquement, Rabardel et Samurçay (2001), distinguent  quatre types de médiations instrumentales : La médiation épistémique orientée vers la connaissance de l’objet ; la médiation praxéologique orientée vers l’action ; la médiation réflexive orientée vers le sujet lui-même et la médiation relationnelle qui se réalise entre les sujets. Lorsqu’il s’agit de l’accompagnement de travaux universitaires, le dispositif techno-pédagogique, est actualisé en situation par un ensemble d’acteurs, il revêt des spécificités par sa position intermédiaire que ce soit en termes de rapport aux savoirs, aux autres, ou aux pratiques d’accompagnement. La médiatisation désignerait alors le processus de conception, de mise en oeuvre et d’ajustement de tels dispositifs de formation et communication médiatisée (Simonian et Audran, 2012).

Ce numéro propose donc de questionner les dispositifs techno-pédagogiques d’accompagnement, dans les dispositifs à distance ou hybrides à partir :

  • Des relations entretenues à ces dispositifs par les enseignants accompagnateurs mais aussi par les étudiants ;
  • Des effets sur la production de mémoire ;
  • Des effets sur les pratiques d’accompagnement ;
  • Des ajustements opérés en termes de médiations et de médiatisation entre le prescrit et le réel.
  • Du rôle de la distance dans la médiation des savoirs.

Pour fournir des éléments de réponses, les ancrages méthodologiques peuvent être sémio-discursif, sémio-pragmatique ou sémio-cognitif (Peraya, 1999). Par ailleurs, l’analyse de l’activité nous paraît également pertinente, en faisant écho au travail réel, c’est-à-dire en portant l’intérêt sur l’activité des professionnels dans les contextes et les contraintes dans lesquels ils évoluent (Champy-Remoussenard, 2005). En cela elle peut questionner l’évolution de la professionnalité enseignante par l’intégration des technologies dans leurs pratiques.

Bibliographie

  • Baudrit, A. (2000)  Le tutorat : un enjeu pour une pratique pédagogique devenue objet scientifique ? Revue française de pédagogie,  132, 125-153.
  • Champy-Remoussenard P. (2005) Les théories de l'activité entre travail et formation. Savoirs 2 n° 8, p. 9-50.
  • Daguet, H., & Verquin Savarieau B. Intégrer des classes virtuelles synchrones à l’université, simple évolution des pratiques ou mutation pédagogique ? »,  frantice.net, n°8. Document accessible à l’adresse <  http://www.frantice.net/document.php?id=853>, consulté le 21/10/14.
  • Depover, C. & , Lievre (de), B. & Peraya, D. (2011) Le tutorat en formation à distance. De Boeck, Bruxelles  .
  • Peraya D. (1999) Médiation et médiatisation : le campus virtuel. Hermès, 25, 153-167.
  • Peraya D. (2011) Un regard sur la « distance », vue de la « présence. Distances et savoirs, 9 (3), 445-452.
  • Rabardel P.& Samurçay R. (2001) From artifact to instrument-mediated learning. Communication présentée au Symposium on New challenges to research on Learning. Helsinki, 21-23 mars.
  • Savarieau B. & Daguet H. (2014) La classe virtuelle : Une substitution médiatique de l’enseignant ou une remédiation technologique ?  Actes du Colloque JOCAIR, 2014. Document accessible à l’adresse <  http://eda.shs.univ-paris5.fr/jocair_2014/atelier_2/Savarieau%20Daguet.pdf>, consulté le 21/10/14.
  • Savarieau B. (2014) Formation à distance et activité du stagiaire de la formation professionnelle continue. Éducation et socialisation, 35.  Document accessible à l’adresse <  http://edso.revues.org/702 >, consulté le 21/10/14.
  • Simonian S. & Audran J. (2012) Approche anthropologique du non usage. Le cas des outils communicationnels des plateformes d’apprentissages en ligne. Recherches et Educations, n°6, 161-177.
  • Simonian S. (2014) Réhabiliter l’homme avec la technologie, Recherches en Education, n°18104-113.  Document accessible à l’adresse <   http://www.recherches-en-education.net/>, consulté le 21/10/14.

[1] Vidéos en ligne : https://webtv.univ-rouen.fr/channels/#2014-mutations-de-laccompagnement-dans-les-formations-en-ligne [Consultées le 13 janvier 2015]

Modalités de soumission

Les articles devront se plier aux exigences scientifiques : formulation des hypothèses de recherche, méthodes adoptées, référence aux travaux comparables, mention des contextes - dont publics, résultats obtenus et mis en perspective. Les articles doivent être lisibles par les spécialistes, chercheurs et experts appartenant aux différentes disciplines visées par Distances et médiations des savoirs.

Les propositions d'articles doivent respecter le format et la ligne éditoriale demandés par la revue Distances et Médiations des Savoirs : http://dms.revues.org/76 soit des articles de recherche, généralement de 20 à 25 pages, 30 000 à 50 000 signes (notes et espaces compris) répondant aux exigences académiques. Ces articles seront évalués en double aveugle par les membres du comité scientifique, et ne seront publiés qu’après acceptation et révisions éventuelles.

Ces propositions sont à envoyer à Béatrice Savarieau (Laboratoire CIVIIC, université de Rouen) et Stephane Simonian (Laboratoire ECP, Université Lyon 2) : beatrice.savarieau@univ-rouen.fr ; stephane.simonian@univ-lyon2.fr

Calendrier

  • Manifestation d'intérêt par les auteurs potentiels sur base d'un court texte (une page) : 01 mars 2015

  • Notification aux auteurs de l'acceptation de leur projet : 23 mars 2015
  • Réception des contributions avec expertise en double aveugle : 31 mai 2015
  • Retour des experts 30 septembre 2015
  • Texte version 2 : 16 novembre 2015
  • Texte définitif : 14 décembre 2015
  • Sortie du numéro spécial : Premier trimestre 2016

Comité scientifique

  • Emmanuelle Annoot (Civiic, université de Rouen)
  • Thierry Ardouin (Civiic, université de Rouen)
  • Jacques Audran (INSA, Strasbourg)
  • Jacques Béziat (FRED, université de Limoges)
  • Hervé Daguet (Civiic, université de Rouen)
  • Bruno De Lièvre (université de Mons)
  • Alain Jaillet (EMA, université Cergy-Pontoise)
  • France Jutras (université de Sherbrooke)
  • Jean-Luc Rinaudo (Civiic, université de Rouen)
  • Jean-Jacques Quintin (ECP, université Lyon 2)
  • Cathia Papi (Currap-ESS, université de Picardie)
  • Jean-Luc Rinaudo (Civiic, université de Rouen)
  • Béatrice Savarieau (Civiic, université de Rouen)
  • Stéphane Simonian (ECP, université Lyon 2)
 

Catégories

Dates

  • dimanche 01 mars 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • accompagnement, médiation, médiatisation, formation à distance, formation hybride

Contacts

  • Béatrice Savarieau
    courriel : beatrice [dot] savarieau [at] univ-rouen [dot] fr
  • Stéphane Simonian
    courriel : Stephane [dot] Simonian [at] univ-lyon2 [dot] fr

Source de l'information

  • Béatrice Savarieau
    courriel : beatrice [dot] savarieau [at] univ-rouen [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La médiation et la médiatisation dans l’accompagnement de la production de mémoires et de thèses dans le cas des formations à distance ou hybrides », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 09 février 2015, http://calenda.org/317153