AccueilCataloguer l’objet multiple : sculpture, estampe, photographie…

*  *  *

Publié le mercredi 11 février 2015 par João Fernandes

Résumé

Sculpture, estampe et photographie sont par essence des multiples, connaissent des tirages souvent nombreux d’autant que tous trois procèdent d’une matrice qui peut être modifiée et donner naissance à des variations importantes. Objets complexes, ils tiennent à la fois de l’œuvre originale, de l’interprétation ou de la copie. En cela, ils déroutent les amateurs et les historiens de l’art attachés à l’étude d’autres formes artistiques, et posent des questions spécifiques ; leur caractère d’objet multiple ne masque pas leurs caractéristiques propres.

Annonce

Argumentaire

Sculpture, estampe et photographie sont par essence des multiples, connaissent des tirages souvent nombreux d’autant que tous trois procèdent d’une matrice qui peut être modifiée et donner naissance à des variations importantes. Objets complexes, ils tiennent à la fois de l’œuvre originale, de l’interprétation ou de la copie. En cela, ils déroutent les amateurs et les historiens de l’art attachés à l’étude d’autres formes artistiques, et posent des questions spécifiques ; leur caractère d’objet multiple ne masque pas leurs caractéristiques propres.

Outil et genre fondamental de l’histoire de l’art, le catalogue a récemment fait l’objet d’un certain nombre d’études. Alors que ces recherches ont surtout porté sur le catalogue de peintures et de dessin,  le domaine du «multiple» reste encore peu abordé, en raison des  difficultés posées par la nature même des objets concernés.

Quels sont les premiers catalogues d’objets multiples, comment ont-ils traité ces objets, par rapport aux objets uniques, et quels en furent les premiers rédacteurs et les premiers usages ? Quels enjeux et quels choix pour les catalogues de ce type, aujourd’hui ?

Axes thématiques

Le colloque souhaite centrer son propos sur des objets aussi divers que les estampes, les sculptures et la photographie, mais ne saurait laisser hors de son champ les autres multiples tels que les monnaies et médailles, bronzes d’ameublement, papiers peints et livres, objets du design… qu’il s’agisse de productions occidentales ou extra-occidentales. On attend du colloque une réflexion historique et méthodologique centrée sur ces types de catalogues bien précis, qui peuvent être abordés dans les communications selon les axes suivants.

  • De l’inventaire au catalogue, étude diachronique des méthodes appliquées au traitement des objets multiples (inventaires notariés, catalogues de collections, de marchands, de vente, de musées, de bibliothèques…)
  • Usages et pratiques européennes et extra-européennes des catalogues (commande, numérotation des tirages, authentification,  valeur commerciale…)
  • Nouvelles technologies au service de l’objet multiple

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Le colloque sera précédé, le 28 septembre après-midi, par un Forum des jeunes chercheurs sur le même thème. Ces derniers sont invités à présenter leur communication au même titre que les chercheurs confirmés.

Les propositions de communication pour le colloque et pour le forum sont à retourner à :

avant le 30 mars 2015 

Comité scientifique

  • Claire Barbillon (Université de Poitiers),
  • Véronique Meyer, (Université de Poitiers),
  • Sylvie Aubenas (Bibliothèque Nationale),
  • Cecilia Hurley-Griener (Ecole du Louvre),
  • Valérie Sueur (Bibliothèque Nationale),
  • Pierre Wachenheim (Université de Lorraine),  et
  • Anne-Elisabeth Buxtorf (Bibliothèque de l’INHA)

Lieux

  • 2, rue vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • lundi 30 mars 2015

Mots-clés

  • objet multiple, sculpture, estampe, photographie

URLS de référence

Source de l'information

  • Marine Acker
    courriel : marine [dot] acker [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Cataloguer l’objet multiple : sculpture, estampe, photographie… », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 11 février 2015, http://calenda.org/317203