AccueilMémoire(s) à Villeurbanne, mémoire(s) de Villeurbanne

Mémoire(s) à Villeurbanne, mémoire(s) de Villeurbanne

Comment localiser la mémoire ? Territoire, terrains et échelles d’observation

*  *  *

Publié le jeudi 19 février 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Cette journée d’études a pour objectif de revenir sur la manière d’appréhender la mémoire sur un territoire donné en regardant la construction d’une politique mémorielle à l’échelle municipale (l’exemple de Villeurbanne) et sa mise en œuvre concrète, les structures impliquées dans un travail de mémoire à Villeurbanne et le positionnement des chercheurs et leurs propres usages du concept de mémoire et de territoire. Il s’agira d’éclairer les interactions entre les différents acteurs, de revenir sur les contenus ainsi que les modalités d’appréhension de la mémoire à partir d’une échelle locale. Le territoire de Villeurbanne constitue le point de départ de cette réflexion, du fait de la multiplicité des recherches qu’il a suscitées ces dernières années. Il sera ici questionné dans sa singularité en tant qu’artefact territorial et terrain d’enquête. La présentation de recherches localisées similaires permettra une mise en perspective utile.

Annonce

Argumentaire

Cette journée d’études a pour objectif de revenir sur la manière d’appréhender la mémoire sur un territoire donné en regardant la construction d’une politique mémorielle à l’échelle municipale (l’exemple de Villeurbanne) et sa mise en oeuvre concrète, les structures impliquées dans un travail de mémoire à Villeurbanne et le positionnement des chercheurs et leurs propres usages du concept de mémoire et de territoire.
Il s’agira d’éclairer les interactions entre les différents acteurs, de revenir sur les contenus ainsi que les modalités d’appréhension de la mémoire à partir d’une échelle locale. Le territoire de Villeurbanne constitue le point de départ de cette réflexion, du fait de la multiplicité des recherches qu’il a suscitées ces dernières années. Il sera ici questionné dans sa singularité en tant qu’artefact territorial et terrain d’enquête. La présentation de recherches localisées similaires permettra une mise en perspective utile.

Programme

8h45 Accueil au café du Rize

9h15 Présentation de la journée

  • Xavier de la Selle,
  • Michèle Baussant,
  • Marina Chauliac,
  • Sarah Gensburger
  • Nancy Venel

I. Villeurbanne : construction d’un territoire, mise en place d’une politique mémorielle

  • 9h30 : Présidence et introduction de la discussion, Philippe Hanus, historien, membre associé du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes LARHRA,coordinateur scientifique du réseau Mémorha, CPIE du Vercors
  • 9h45 : Retour sur expérience : politique, recherche et patrimoine, Xavier de la Selle, Directeur du Rize
  • 10h20 : Villeurbanne et le Rize. Les liens paradoxaux entre la migration et la patrimonialisation sur/d’un territoire
    • Marina Chauliac, Ethnologue, membre de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, conseillère pour l’ethnologie à la direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes
    • Nancy Venel, Maître de conférence en science politique - Université Lyon 2, membre du laboratoire Triangle
  • 10h55 pause
  • 11h10 Approche historique : travailler sur la fabrique de la ville de Villeurbanne de 1900 à 1950, Boris de Rogalski-Landrot, Docteur en histoire, membre associé du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, Larhra
  • 11h45 Mémoires de Villeurbanne dans les bulletins municipaux
    • Isabelle Garcin-Marrou, Professeure à l’IEP de Lyon, directrice de l’équipe de recherches de Lyon en sciences de l’Information et de la Communication Elico
    • Valérie Haas, Professeure en psychologie sociale - Université Lyon 2, membre du Groupe de recherche en psychologie sociale, Greps

Premier détour

  • 12h20 L’apparition d’un objet « mémoire » dans l’action municipale parisienne, Sarah Gensburger, CNRS – Institut de Sciences Sociales du Politique – UPO / Labex « Les Passés dans le Présent »
  • 13h00 déjeuner

II. Villeurbanne : cohabitation et confrontation des mémoires sur le territoire

  • 14h30 Présidence et introduction de la discussion, Ghislaine Glasson-Deschaumes, Chef de projet du Labex « Les passés dans le présent »
  • 14h40 Saisir la mémoire par les pratiques. Une ethnographie comparée de deux milieux de mémoire locaux : Saint-Étienne et Villeurbanne Morane Chavanon, Doctorante en science politique - Université Lyon 2, membre du laboratoire Triangle
  • 15h15 Le CCO de Villeurbanne traversé de multiples mémoires, Claire Autant-Dorier, Maître de conférence en sociologie - Université Jean Monnet de Saint-Étienne, membre du centre Max Weber, Fernanda Leite (sous réserve), Directrice du Centre culturel oecuménique de Villeurbanne
  • 15h50 (Faire) voir la mémoire à Villeurbanne, Benjamin Tremblay, Doctorant en sociologie – Université Lumière Lyon 2 / Centre Max Weber
  • 16h25 Pause

Deuxième détour

  • 16h40 Un territoire disparu : quels acteurs en gardent la mémoire ? Le cas des Juifs d’Égypte, Michèle Baussant, CNRS – Centre de recherche français de Jérusalem – Labex « Les passés dans le présent »
  • 17h00 Conclusion, Michel Rautenberg, Professeur de sociologie - Université Jean Monnet de Saint-Étienne, directeur-adjoint du centre Max Weber
  • 17h30 fin des débats

Lieux

  • Le RIZE - 23 rue Valentin Haüy
    Villeurbanne, France (69100)

Dates

  • vendredi 06 mars 2015

Mots-clés

  • mémoire, Villeurbane, territoire, politique mémorielle

Contacts

  • Le RIZE
    courriel : lerize [at] mairie-villeurbanne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • hélène de foucaud
    courriel : hdefouca [at] u-paris10 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mémoire(s) à Villeurbanne, mémoire(s) de Villeurbanne », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 19 février 2015, http://calenda.org/318310