AccueilArchitecture traditionnelle et développement durable

*  *  *

Publié le lundi 23 février 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque propose trois grands axes d’intervention. Le premier concerne les trois piliers de développement durable dans l’architecture traditionnelle, le second axe porte sur les difficultés de la pérennité de l’architecture traditionnelle et finalement le troisième axe s’intéresse aux aspects durables de l’architecture traditionnelle dans les nouvelles productions.

Annonce

Argumentaire

Dans le cadre de la société traditionnelle, l’équilibre entre l’Homme et son environnement a été globalement maintenu. Dans ce cadre, l’architecture traditionnelle, qui dépendait de son contexte, traduisait cet équilibre. Depuis le XXe siècle, le monde connait d’importants changements dus à l’industrialisation qui mène entre autres à des mutations sociales, urbaines et architecturales. Ces mutations touchent cet équilibre, qui devient de plus en plus vulnérable. Dans le cas de la Tunisie, de nouvelles villes sont apparues depuis les années 60. Les nouveaux matériaux commencent à apparaitre ainsi que de nouvelles configurations spatiales, tant au niveau urbain, qu’architectural. A partir des années 70, avec l’élaboration du rapport « Halte à la croissance » par le club de Rome et la crise pétrolière, une prise de conscience progressive commence à avoir lieu. Le concept de «développement durable» est né en 1987 avec le rapport Bruntland, comme étant un nouveau mode qui réconcilie le développement économique, l’équité sociale et les limites environnementales. Ce nouveau mode de développement apparait comme une éthique qui concerne tous les pays du monde, ainsi que toutes les pratiques, secteurs et métiers, entre autres l’architecture. De ce fait, différentes facettes d’architecture dite durable sont apparues, avec une multitude d’outils et de labels.

Axe I : Les trois piliers de développement durable dans l’architecture traditionnelle

L’aspect social ; économique et environnemental et leurs interactions

  • Entraide sociale, démarche participative, équité sociale
  • Commerce équitable, disponibilité des matériaux locaux, économie d’énergie
  • Le confort thermique, respect des écosystèmes, empreinte écologique du bâtiment, 

Axe II : Les difficultés de la pérennité de l’architecture traditionnelle

Les difficultés techniques :

  • Les problèmes de matériaux locaux : inflation des prix, non disponibilité, difficultés de mise en œuvre, démocratisation des matériaux industriels,
  • Difficultés de transmission de savoir- faire et manque de main d’œuvre qualifiée

Les difficultés d’usage

  • Nouveaux besoins, nouvelles normes de confort, mutations socio-économiques,

Axe III : Les aspects durables de l’architecture traditionnelle dans les nouvelles productions

Etude d’exemples ; nouvelles conceptions, restaurations, reconversions ;

  • Utilisations des matériaux locaux
  • Appel aux techniques locales,
  • Configurations spatiales, 

Modalités de soumission

La soumission des abstracts doit se faire obligatoirement la plateforme http://ph2015.sciencesconf.org/. Pour ce faire, veuillez vous inscrire, ensuite déposez votre résumé dans: "Espace connecté", rubrique "Dépôts". 

Dates:

  • Appel à candidature : 1er Février 2015
  • Réception des résumés des articles et des posters : 15 Mars 2015

  • Notification d’acceptation des résumés et des posters : 15 Avril 2015
  • Réception des textes des articles et des posters : 1er Juin 2015
  • Notification d’acceptation des articles : 1er  Juillet 2015
  • Inscription : 1er  Juillet 2015
  • Réception finale (résumés, articles, mots clés) : 1er  Septembre 2015
  • Colloque : 1er - 03 Décembre 2015

Président du colloque

  • Mr Fakher Kharrat, Maitre de conférence à l'ENAU, directeur de l'unité de recherches PAE3C

Comité scientifique

  • Allessandro Bianchi, Professore ordinario, Dipartimento di Patrimonio, Architettura e Urbanistica, Università Mediterranea Di Reggio Calabiria, Italie
  • Concetta Fallanca, Professore ordinario, Dipartimento di Patrimonio, Architettura e Urbanistica, Università Mediterranea Di Reggio Calabiria, Italie
  • Fakher kharrat, Maître de conférences, Directeur de l’unité de recherche PAE3C, Ecole Nationale d'Architecture et d'Urbanisme, Tunisie
  • Franceca Fatta, Professore ordinario, Dipartimento di Architettura e Territorio, Università Mediterranea Di Reggio Calabiria, Italie
  • Gaetano Ginex, Professore associato, Dipartimento di Architettura e Territorio, Università Mediterranea Di Reggio Calabiria, Italie
  • Massimo Giovannini, Professore ordinario, Dipartimento di Architettura e Territorio, Università Mediterranea Di Reggio Calabiria, Italie
  • Moez Bouraoui, Maitre de conférences, Institut Supérieur des Technologies de l'Environnement de l'Urbanisme et du Bâtiment, Tunisie
  • Mohamed Salah Zerouala, Professeur, Directeur général de l'Ecole Polytechnique d'Architecture et d'Urbanisme d'Alger, Algérie
  • Mustapha Khannousi, Professeur, Directeur d'études à l'Institut national du Patrimoine (INP) de Tunis, Tunisie
  • Paola Raffa, Ricercatore universitario, Dipartimento di Architettura e Territorio, Università Mediterranea Di Reggio Calabiria, Italie
  • Tarek Brik, Maitre assistant, Institut Supérieur des Beaux Arts de Tunis, Tunisie

Comité d'organisation

  • Mme Asma Guedria Dhifi, Assistante à l'ISTEUB, membre de l'unité de recherches PAE3C
  • Mme Safa Achour Younsi, Assistante à l'ISAMM, membre de l'unité de recherches PAE3C

Lieux

  • Nefta, Tunisie

Dates

  • dimanche 15 mars 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • développement durable, tradition,

Contacts

  • Safa Achour
    courriel : colloque [dot] nefta [dot] 2015 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Safa Achour
    courriel : colloque [dot] nefta [dot] 2015 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Architecture traditionnelle et développement durable », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 23 février 2015, http://calenda.org/318626