AccueilLibertarias ! Femmes, militantes et anarchistes

Libertarias ! Femmes, militantes et anarchistes

De l'Espagne à l'exil (1934-1975)

*  *  *

Publié le mardi 24 février 2015 par João Fernandes

Résumé

La place des femmes libertaires dans le processus de la Révolution Espagnole de 1936-1939, a souvent été mis en lumière à travers le rôle de militantes connues et moins connues (Federica Montseny, Lucía Sánchez Saornil, Amparo Poch, Lola Iturbe, Mercedes Comaposada, Sara Berenguer, Pepita Carpeñas, les rédactrices de Mujeres Libres, Antonia Fontanillas Borras, à qui cette journée sera dédiée) dans une démarche souvent prosopographique. L’étude de leur rôle comporte de nombreuses facettes encore inexplorées, notamment liées à l’émergence d’une authentique parole féminine au sein du mouvement anarchiste espagnol (déjà très implanté depuis la fin du XIXe siècle), à la constitution d’un véritable réseau militant, dont les pratiques se prolongent dans l’Espagne franquiste et dans l’exil de l’autre côté des Pyrénées, avec des fortunes diverses.

Annonce

Argumentaire

La place des femmes libertaires dans le processus de la Révolution Espagnole de 1936-1939, a souvent été mis en lumière à travers le rôle de militantes connues et moins connues (Federica Montseny, Lucía Sánchez Saornil, Amparo Poch, Lola Iturbe, Mercedes Comaposada, Sara Berenguer, Pepita Carpeñas, les rédactrices de Mujeres Libres, Antonia Fontanillas Borras, à qui cette journée sera dédiée) dans une démarche souvent prosopographique. L’étude de leur rôle comporte de nombreuses facettes encore inexplorées, notamment liées à l’émergence d’une authentique parole féminine au sein du mouvement anarchiste espagnol (déjà très implanté depuis la fin du XIXe siècle), à la constitution d’un véritable réseau militant, dont les pratiques se prolongent dans l’Espagne franquiste et dans l’exil de l’autre côté des Pyrénées, avec des fortunes diverses. Dans cette perspective, cette journée d’études se propose d’analyser le discours libertaire au féminin, grâce à des approches historiques, sociologiques, littéraires ou artistiques qui viendront alimenter un débat autour des sociabilités anarchistes et de la question du genre dans le militantisme en général. 

Programme

Amphithéâtre de la Présidence, Avenue de l’Université, entrée sud
Entrée libre
Chaque communication (45 mn) sera suivie d’une discussion d’un quart d’heure. 

Matin  

9H00 Accueil

Discutant : Joël Delhom, Université de Bretagne Sud 

  • 9h30 David Doillon, Editeur et chercheur indépendant, "Francisca Saperas Miró, la mère des anarchistes de Barcelone"
  • 10H30 Susana Arbizu, documentariste, et Maëlle Maugendre, historienne, chercheuse rattachée à l'université de Toulouse Le Mirail, et professeure documentaliste en Seine Saint Denis, "Las Solidarias. Mujeres de armas tomar?"
  • 11H30 Ana Armenta-Lamant, Université de Pau et des Pays de l’Adour, LLCAA,  « L’éducation dans le magazine Mujeres Libres (1936-1939) : décalage entre la théorie et la réalité sur le terrain. »

12h30            Pause Déjeuner

Après-midi

Discutant : David Doillon, Editions Nada (Paris)

  • 14H00 Rafael Maestre Marín et Cristina Escrivá Moscardó, Fundación Salvador Segui, Valence, “La música, las canciones y poemas de Mujeres Libres”.
  • 15H00 Joël Delhom, MCF, Université de Bretagne Sud, ERIMIT EA 4327, "Ana Delso, Trois cents hommes et moi. Où est la mémoire des femmes libertaires ?"
  • 16h00 Maëlle Maugendre, historienne, chercheuse rattachée à l'université de Toulouse Le Mirail, et professeure documentaliste en Seine Saint Denis, "Les réfugiées espagnoles en France de 1939 à 1942, des femmes entre assujettissement et résistance."
  • 17H00 Hélène Finet,  historienne, MCF Université de Pau et des Pays de l’Adour, LLCAA, « La trajectoire d’Antonia Fontanillas Borras, des FIJL à la CNT, ou l’histoire d’une lignée anarchiste. »

18H00 Fin de la journée

Comité organisateur

  • Hélène Finet (UPPA)

Comité scientifique

  • Nadia Mékouar-Hertzberg (UPPA),
  • Isabelle Felici (Université Montpellier 3),
  • Karine Bergès (Université Cergy-Pontoise),
  • Samantha Faubert (Université du Havre)

Lieux

  • Amphinthéâtre de la Présidence, Entrée Sud, Université de Pau et des Pays de l'Adour - Avenue de l'Université
    Pau, France (64)

Dates

  • vendredi 20 mars 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • anarchisme, Espagne, femmes, exil

Contacts

  • Hélène Finet
    courriel : helene [dot] finet [at] univ-pau [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Hélène Finet
    courriel : helene [dot] finet [at] univ-pau [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Libertarias ! Femmes, militantes et anarchistes », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 24 février 2015, http://calenda.org/318830