AccueilÉcole de l'Institut d'histoire du livre

École de l'Institut d'histoire du livre

Historical Institute of the Book school

*  *  *

Publié le mercredi 04 mars 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Pour la douzième édition de son école, l’Institut d’histoire du livre basé à Lyon offrira trois cours en parallèle par Neil Harris, François Vinourd et Claudio Galleri avec Eléonore Litim. Les cours auront lieu à l’Enssib avec des sessions pratiques à la bibliothèque municipale de Lyon, au musée de l’imprimerie et de la communication graphique et aux archives municipales de Lyon. À la fois théoriques et pratiques, les cours accordent une place importante à l’analyse de documents originaux et s’adressent à un large éventail de spécialistes en histoire du livre et des techniques graphiques : chercheurs, enseignants, conservateurs de bibliothèques et de musées, artisans, bibliothécaires, libraires, graphistes...

Annonce

Présentation

Pour la douzième édition de son École, l’Institut d’histoire du livre offrira trois cours en parallèle proposes par Neil Harris, François Vinourd et Claudio Galleri avec Eléonore Litim.

Les cours auront lieu à l’enssib avec des sessions pratiques à la Bibliothèque municipale de Lyon, au musée de l’imprimerie et de la communication graphique et aux Archives municipales de Lyon. À la fois théoriques et pratiques, les cours accordent une place importante à l’analyse de documents originaux et s’adressent à un large éventail de spécialistes en histoire du livre et des techniques graphiques: chercheurs, enseignants, conservateurs de bibliothèques et de musées, artisans, bibliothécaires, libraires, graphistes... Chaque cours de quatre jours est animé par un intervenant internationalement reconnu dans le domaine concerné. Les cours s’appuient en grande partie sur les collections patrimoniales de la Bibliothèque municipale.

Programme

  • Neil Harris : Paper and watermarks as bibliographical evidence (en anglais)

The course provides a basic introduction to the techniques of Western hand paper-making and to how paper is exploited as bibliographical evidence in the study of manuscripts and printed books. It begins with the historical background of the advent of paper-making in the Middle Ages, when in Italy the technology was revolutionized by contact with the native wool industry, and continues through to the nineteenth century and the introduction of mechanized paper-making with the Fourdrinier process. Extensive reference will be made to eighteenth-century published texts and copper-plate illustrations in French, in particular L’ Art de faire le papier by Lalande (1761) and the entry ‘Papeterie’ in the Encyclopédie of Diderot and D’Alembert (1765), in order to explain the organization of the paper mill and work done at the vat.

It will analyse in detail basic sheet-size ratios (in particular those on the Bologna stone, c. 1389), formats, mould construction, the purposes of twin moulds, and the design and typologies of watermarks. It will also include a survey of standard sources and will explain how to interpret Briquet, Piccard, and other repertories for the purpose of watermark recognition and classification, including online resources. Sessions will take place at the Archives municipales de Lyon, in order to look at medieval paper and retrace the footsteps of Briquet. Practical sessions will involve the examination of sheets of paper, mainly from the eighteenth century, in order to distinguish the mould/felt sides, to identify watermark/countermark, and to recognize twin watermarks. Information will also be provided about methods employed to describe and reproduce watermarks, such as tracing, rubbing, ß-radiography, and digital imaging.

Explanations will be provided about how paper evidence can be applied to identify substitutions and modifications in manuscripts or in printed books. Reference will also be made to research in which paper evidence has played a key part in the resolution of a bibliographical problem.

The course will be conducted in English.

A knowledge of French for reading purposes will however be useful.

Neil Harris is Professor of bibliology at the University of Udine in Italy, where he is also director of the Department of history and preservation of the cultural heritage (Dipartimento di Storia e Tutela dei Beni Culturali). After a first degree in English at Oxford, a Ph.D. in comparative literature at Leicester followed by a Perfezionamento at the Scuola normale superiore in Pisa turned what began as a learned footnote into a vocation for bibliography. Best known as the author of a Bibliografia dell’Orlando Innamorato (1988-91), his recent work includes in-depth studies of the printing of the Aldine Hypnerotomachia Poliphili and a lengthy exploration of the tricks of the trade used in the publication of sixteenth-century Italian poetry. He has also followed numerous cataloguing projects of early printed material in Italian libraries and contributed introductions and critical essays to the published versions, in particular to that of San Gimignano (2007). In his scholarship he makes extensive use of the paper evidence gathered from the examination of multiple copies of the same edition.

  • François Vinourd : Techniques et matériaux des reliures médiévales (en français) : nouveau !

L’objectif de ce stage est d’identifier les différents types de reliure à partir de 3 critères, l’analyse de leur structure, la connaissance des matériaux employés et éventuellement leurs décors car les techniques de fabrications et les matériaux utilisés sont des moyens fiables d’effectuer des distinctions entre les différents types de reliure.

Pour chaque type de reliures nous essaierons de comprendre les origines, les particularités ainsi que  les influences.

Le cours se déroulera autour de 3 axes :

  1. Étude des méthodes de travail permettant la datation et la localisation de la fabrication de la reliure qu’elle soit d’origine ou postérieure, avec présentation en détail des indices facilitant l’identification des reliures originales. 
  2. Compréhension du mécanisme de fabrication de la reliure en en décrivant avec précision les différentes étapes. Présentation des origines et des influences des techniques majeures.
  3. Méthode de description des reliures : présentation du vocabulaire et des solutions informatiques pour gérer ces données ainsi que rédaction de fiches descriptives.

Les types de reliures présentées :

La présentation historique et technique des reliures se fera à l’aide d’une importante documentation photographique, de maquettes copies à l’identique de reliures originales et de documents conservés à la Bibliothèque municipale de Lyon (BML) suivant les types de reliures.  Il sera fait une démonstration de quelques coutures et tranchefiles suivant la demande des participants.

Les principaux types de reliures abordés sont cités ci-après.

Les reliures orientales :

  • Les reliures coptes, à cahier unique et à cahiers multiples ;
  • Les reliures éthiopiennes ;
  • Les reliures byzantines seront présentées plus en détail que les autres : historiographie du sujet et exemples tirés de plusieurs collections importantes (Bnf, Patmos, Athos, Bucarest …….) ; 
  • Les reliures arméniennes : historiographie, observation de manuscrits (BML) et de maquettes et  documentation photographique d’exemplaires provenant de grandes collections et  publications ;
  • Les reliures syriaques seront étudiées à partir des collections du Proche-Orient et de la BnF ;
  • Les reliures islamiques seront évoquées mais sans rentrer dans les détails car leur études pourrait faire l’objet d’un stage en soi. Néanmoins nous ferons le point sur l’état de la question et observerons quelques exemplaires conservés à la BML.

Les reliures occidentales :

Les reliures carolingiennes dont il existe plusieurs types seront abordées en détail à partir d’une bibliographie et de fac-similés de reliures illustrant les différents types.

Les reliures romanes et gothiques seront abordées de la même façon avec l’ajout de l’observation de reliures souples des XIII-XVe siècles conservées à la Bibliothèque municipale de Lyon.

Travaux pratiques

  • Des séances en salle de lecture de la BML permettront de mettre en pratique l’observation aboutissant à la rédaction de fiches descriptives : 
  • initiation à la manipulation des instruments d’observation et aux prises de vues photographiques : microscope digitale portatif, feuille lumineuse pour relevés de filigranes, outil de mesure colorimétrique (Pantone), Palmer etc.
  • description de reliures en vue de projets de conservation et restauration.
  • acquisition du vocabulaire technique et compréhension des structures pour déterminer des stratégies de restauration.
  • présentation des principales bases de données sur le sujet
  • Claudio Galleri avec Eléonore Litim : Image vagabonde : chemins et techniques de l’estampe européenne du XVe au XVIII siècle (en français) : nouveau !

L’objectif de ce cours est de sensibiliser et d’offrir des clefs de lecture à l’univers multiforme de l’image imprimée. Dès ses origines médiévales en Europe, jusqu’au XVIIIe, un siècle riche en productions et innovations techniques, l’estampe a su répondre à l’enjeu de reproduire toute sorte d’image à grande échelle et a développé, en même temps, un puissant véhicule de transmission de formes artistiques et de modèles. Ainsi, nous retracerons les points saillants qui caractérisent l’affirmation de l’estampe pendant ces siècles : la reproduction ou interprétation des œuvres d’art et ses protocoles (les ateliers de Raphaël et Rubens, les ancêtres du catalogue d’art), la libre création et l’expérimentation des procédés (Callot, Rembrandt, Piranesi…), sans oublier la circulation de l’information et des connaissances. Cette partie sera idéalement complétée par plusieurs sessions à la Bibliothèque municipale de Lyon, où nous aurons la possibilité d’examiner une sélection d’estampes issues des collections anciennes et de conduire des exercices d’identification et description.

En plus du déroulement historique et technique, le cours se penchera sur l’analyse de l’objet estampe et de ses usages et fonctions dans différents contextes. Trouveront ici leur place quelques approches thématiques touchant la mise en couleur, le marché et le goût des collectionneurs, la dévotion, le format monumental, la contamination de modèles (peinture, céramique, arts décoratifs), l’image scientifique, le livre illustré. Seront également traités les outils de recherche, de la bibliographie aux bases de données et aux bibliothèques numériques de référence pour l’estampe.

En complément pratique, deux séances au Musée de l’imprimerie et de la communication graphique de Lyon permettront d’inclure une démonstration des techniques par une artiste graveur (taille d’épargne et taille-douce), ainsi qu’une visite des collections axée sur l’image.

Inscription

Afin de faciliter l’accès aux fonds patrimoniaux et l’analyse de documents originaux, le nombre de participants est limité à douze personnes pour chaque cours.

Prix d’inscription pour un cours (4 jours)

  • Tarif normal : 500 euros
  • Tarif étudiant : 300 euros (pièces obligatoires à fournir : une lettre de motivation, le CV, une copie de la carte d’étudiant)

Les tarifs comprennent le matériel pédagogique, le cocktail de bienvenue et les pauses-cafés. L’hébergement ainsi que les repas ne sont pas compris.

Informations/inscriptions : ihl@enssib.fr

Coordination scientifique

  • Pierre Guinard,
  • Jérôme Sirdey,
  • Sheza Moledina

Lieux

  • Musée de l'imprimerie, 13 Rue de la Poulaillerie - Bibliothèque municipale de Lyon, 30 Boulevard Marius Vivier-Merle
    Lyon, France (69002 | 69003)
  • ENSSIB, 17 Boulevard du 11 Novembre 1918
    Villeurbanne, France (69100)

Dates

  • lundi 22 juin 2015
  • mardi 23 juin 2015
  • mercredi 24 juin 2015
  • jeudi 25 juin 2015

Mots-clés

  • estampe, reliure, papier, filigrane, gravure

URLS de référence

Source de l'information

  • IHL IHL
    courriel : ihl [at] enssib [dot] fr

Pour citer cette annonce

« École de l'Institut d'histoire du livre », École d'été, Calenda, Publié le mercredi 04 mars 2015, http://calenda.org/320045