AccueilLa guerre d'Espagne entre vide et trop-plein

La guerre d'Espagne entre vide et trop-plein

The Spanish Civil War between emptiness and excess

Répercussions, représentations et reconstructions d'un conflit marqué par l'excès (1936-2014)

Repercussions, representations and reconstruction of a conflict marked by excess (1936-2014)

*  *  *

Publié le mardi 10 mars 2015 par João Fernandes

Résumé

Par son déchaînement de bruit et de fureur, la guerre d’Espagne a affecté les acteurs du conflit aussi bien que ses victimes et ses témoins, entraînant l’intervention de puissances étrangères, l’engagement d’intellectuels du monde entier et l’exode massif de citoyens espagnols. Son retentissement a été tel qu’elle a inspiré une définition officielle de la notion de guerre civile lors des conventions de Genève de 1949 afin de combler un vide juridique et de définir un cadre légal qui protège les civils des excès de ce type d’affrontement. Ces dernières années, la guerre civile espagnole a été étudiée sous différents angles, mais jamais ses représentations n’ont été analysées dans une perspective pluridisciplinaire qui s’attache au traitement de l’espace et des acteurs en mettant en regard tout ce qui a, intentionnellement ou non, disparu, laissé une trace ou été surexposé. Penser la guerre d’Espagne revient à poser la question de l’excès, que celui-ci soit une vacuité exacerbée traduisant l’absence – figurale, mémorielle, architecturale ou verbale – ou un trop-plein marqué par une prise de position ou une sur-médiatisation de faits, d’acteurs et d’espaces.

Annonce

Programme

Mercredi 11 mars 2015

 17h-19h30 : Projection du film de Marc Weymuller : La Promesse de Franco (2013).

Présenté par Claire Laguian (UPEM).

À l’issue de la projection, les spectateurs pourront adresser leurs questions au réalisateur par courriel (lapromessedefranco@gmail.com). Les questions et les réponses seront lues jeudi après-midi. 

Jeudi 12 mars 2015

 9h : Accueil des participants.

9h30 : Ouverture du colloque (GISÈLE SÉGINGER – Directrice du LISAA, CHRISTINE DELFOUR – Directrice d’EMHIS ; CLAUDIE TERRASSON – Directrice adjointe d’EMHIS)

9h45 : Introduction (JONATHAN BARKATE, ROCÍO ALCALA DEL OLMO, MORGANE DUBOS, LISE FOURNIER, PIERRE MENDEL GUEI, NAWEL SEBIH

10h : « Madrid, printemps 1939 : le trop-plein d’une Victoire », par Nancy Berthier (Université Paris-Sorbonne Paris IV) 

10h40 : Discussion 

10h50-12h30 : Dire et montrer, taire et cacher

Présidents : Jonathan Barkate (UPEM) et Nawel Sebih (Université Sorbonne-Nouvelle) 

  • 10h50 : Isabelle Mornat (UPEM) : « Au détour de la représentation : les estampes satiriques de la guerre civile espagnole (Gumsay, A. Martinez de Leon, L. Quintanilla, P. Picasso) » 
  • 11h10 : Cécilia Allard (Université de Cergy-Pontoise) : « Écrire l’indicible dans la langue de l’autre. Le cas de l’écriture francophone d’Agustín GómezArcos » 
  • 11h30 : Fanny Blin (Université Bordeaux-Montaigne) : « Mise en scène de la guerre fratricide à travers la tragédie d’Antigone : des représentations cathartiques » 
  • 11h50 : Claire Dutoya (Université Sorbonne-Nouvelle) : « Le bombardement de Guernica dans le théâtre d’Ignacio Amestoy : multiplier les points de vue pour “tout” montrer ? » 

12h10 : Discussion 

14h-15h10 : La mémoire contrariée

Présidents : Georges Lomné (UPEM) et Morgane Dubos (UPEC) 

  • 14h00 : Anélie Prudor (Université Toulouse Jean-Jaurès) : « Guerres d’hier et combats d’aujourd’hui. Les enjeux de la commémoration d’une phase ultime de la guerre d’Espagne en Haut-Aragon » 
  • 14h20 : Questions / réponses autour du film de Marc Weymuller, La Promesse de Franco (2013). 

Lecture des questions des spectateurs et des réponses du réalisateur par Claire Laguian (UPEM) et Jonathan Barkate (UPEM). 

14h40 : Discussion et pause 

15h10-16h10 : S’engager : sous quelle forme ?

Présidents : Jeanyves Guérin (Université Sorbonne-Nouvelle) et Pierre Mendel Guei (UPEC) 

  • 15h10 : Léa Buisson (Université de Montréal et Université Paris-7 Denis-Diderot) : « Benjamin Péret et la guerre d’Espagne : poète et/ou révolutionnaire ? »
  • 15h30 : Jonathan Barkate (UPEM) : « Malraux reporter engagé dans L’Espoir : “bel article en perspective” »

15h50 : Discussion 

Vendredi 13 mars 2015 

9h : Accueil des participants. 

9h30-12h30 : Vaincus, réfugiés et héritiers : représentations hantées par le conflit

Présidents : Nancy Berthier (Université Paris-Sorbonne) et Rocío Alcalá del Olmo (Université Paris-Sorbonne) 

  • 9h30 : Pierre-Alain de Bois (Université d’Angers) : « 36-39 : Malos tiempos : comment la bande dessinée rend hommage aux vaincus de la guerre civile » 
  • 9h50 : Antonio Martin (spécialiste de bande dessinée espagnole) : « La Guerra de Papel en la BD y el Humor Gráfico. España, 1936-1939 » 
  • 10h10 : Lucia Miguel (Université Sorbonne-Nouvelle) : « Nueve cartas a Berta (Basilio Martin Patino, 1966) et Cada vez que... (Carlos Duran, 1968) :la jeunesse de l’après-guerre. Ruptures, insouciance et hantise du conflit » 
  • 10h30 : Morgane Dubos (UPEC) : « La figure emblématique du fantôme dans L’Échine du diable de Guillermo del Toro »

10h50 : Discussion et pause

  • 11h20 : Marie Sorel (Université Sorbonne-Nouvelle) : « Le vieil anarchiste espagnol, un « mythe ringard » ? Variations autour d’un type littéraire dans quelques romans français des années 1990 à nos jours »
  • 11h40 : Alexandra Vasic (Université Paris-Nord) : « “Les Réfugiés trahis” de Louis Guilloux : texte de circonstance ou témoignage marginal dans un “déluge de feu et d’images” ? »
  • 12h : Jean-Baptiste Legavre (École de journalisme de l’Institut français de presse, Université Panthéon-Assas) : « L’arrière de la guerre d’Espagne dans l’œuvre fictionnelle de Louis Guilloux »

12h20 : Discussion

14h-15h30 : Espace, mémoire et oubli

Présidents : Laurent Coudroy de Lille (UPEC) et Lise Fournier (UPEC)

  • 14h : Gemma Domenech Casadevall (Institut Català de Recerca en Patrimoni Cultural – Girona) : « Architectures passées sous silence »
  • 14h20 : Hervé Siou (Centre d’Histoire de Sciences Po) : « Entre surabondance, résilience et émergence : étude des mémoires du siège de l’Alcazar à Tolède (1936-2014) »
  • 14h40 : Marianne Bloch-Robin (Université Lille-3) : « Les représentations spatiales de la guerre civile dans l’œuvre cinématographique de Carlos Saura : du vide imposé au trop plein ? »

15h : Discussion et pause

15h30 : « Songe et mensonges de Franco », par Bartolomé Bennassar (Université Toulouse Jean-Jaurès)

16h10 : Discussion

Coordination Programme Jeunes Chercheurs

  • Rocío Alcalá del Olmo,
  • Jonathan Barkate,
  • Morgane Dubos,
  • Lise Fournier,
  • Pierre-Mendel Guei
  • Nawel Sebih

Comité scientifique

  • Nancy Berthier, Laurent Coudroy de Lille, Jeanyves Guérin, Georges Lomné, Gisèle Séginger.

Tous les renseignements sont disponibles à l'adresse suivante : https://guerreespagnevidetropplein.wordpress.com/

Lieux

  • UPEM, bâtiment Copernic, Auditorium Maurice Gross - 5, boulevard Descartes
    Champs-sur-Marne, France (77454)

Dates

  • mercredi 11 mars 2015
  • jeudi 12 mars 2015
  • vendredi 13 mars 2015

Mots-clés

  • guerre d'Espagne, représentations, vide / trop-plein

Contacts

  • Lise Fournier
    courriel : lise [dot] fournier [at] casadevelazquez [dot] org

Source de l'information

  • Lise Fournier
    courriel : lise [dot] fournier [at] casadevelazquez [dot] org

Pour citer cette annonce

« La guerre d'Espagne entre vide et trop-plein », Colloque, Calenda, Publié le mardi 10 mars 2015, http://calenda.org/321135