AccueilLes sociétés des amis des arts (1789-1914)

Les sociétés des amis des arts (1789-1914)

Actions territoriales en faveur de l’art contemporain dans la France postrévolutionnaire

*  *  *

Publié le mardi 17 mars 2015 par João Fernandes

Résumé

Cette journée d’étude offre un premier bilan des travaux de l’équipe du programme « Sociétés des Amis des Arts, 1789-1914 » inauguré par l’INHA en 2013. Considérant que ces sociétés s’étant donné pour but l’encouragement des beaux-arts n’avaient jamais fait l’objet d’un examen général, ce programme entend en proposer une première cartographie et procurer à la communauté scientifique les matériaux et les outils facilitant leur étude.

Annonce

Argumentaire

Cette journée d’étude offre un premier bilan des travaux de l’équipe du programme « Sociétés des Amis des Arts, 1789-1914 » inauguré par l’INHA en 2013. Considérant que ces sociétés s’étant donné pour but l’encouragement des beaux-arts n’avaient jamais fait l’objet d’un examen général, ce programme entend en proposer une première cartographie et procurer à la communauté scientifique les matériaux et les outils facilitant leur étude. Leur rôle dans le développement et la diffusion de l’art contemporain en France après la révolution est en effet loin d’être négligeable. Leurs expositions mêlaient peintres de réputation locale, jeunes artistes en début de carrière et figures de stature nationale, voire internationale, auxquels elles ouvraient un second marché distinct du Salon parisien. En synergie avec les municipalités, elles contribuaient à enrichir les musées de province, admettant parfois dans leurs collections des œuvres auxquelles le Luxembourg refusait ses cimaises. Dans des centres urbains d’inégales importances – Lyon, Strasbourg ou Reims, aussi bien qu’Arras, Béziers et Agen –, elles participaient à la construction culturelle aussi bien que géographique, sociale et politique des territoires et aux processus d’identification dont ils faisaient l’objet. Envisageant les Sociétés des Amis des Arts comme de véritables « mondes » artistiques, ce programme s’attache à leurs réseaux de sociabilités, aux expositions qu’elles organisaient et aux événements qui leur étaient associés ainsi qu’à la critique les accompagnant. Poursuivant les travaux consacrés au marché de l’art, aux sociabilités artistiques et à la littérature artistique en régions, il propose une histoire de l’art décentralisée, étudiant la carrière des artistes et leur diffusion au-delà du seul prisme parisien, et interrogeant la fonction de l’art dans la construction des identités au travers du sentiment d’appartenance à un groupe, une culture, un territoire.

Programme

MATIN

9h Accueil des participants
9h15 Frédérique Desbuissons (INHA) : Ouverture ; Des sociabilités aux territoires : écrire l’histoire des Sociétés des Amis des Arts

I - Politiques territoriales

  • 9h30 Nicolas Buchaniec (docteur en Histoire de l’art) : Présence de l’Etat et représentation de la Nation dans les loteries de la Société des Amis des Arts de Douai (1829-1911)
  • 10h Piyush Wadhera (INHA) : Les ambitions nationales de la Société Française des Amis des Arts (SFAA)

10h30 Débat et pause

II - Exposer et décrire

  • 11h Claire Maingon (université de Rouen) : La Société des Amis des Arts de Rouen et l’exposition municipale. Émulation et régionalisme
  • 11h30 Gérard Bruyère (musée des Beaux-Arts de Lyon) : Du Cercle des arts au Palais municipal des expositions : l’invention d’un programme architectural pour les Salons artistiques de province à travers l’exemple lyonnais (1836-1904)
  • 12h Dominique Dussol (université de Pau et des Pays de l’Adour) : La critique d’art : un outil essentiel pour l’étude des Sociétés des Amis des Arts

12h30 Débat et pause

APRÈS-MIDI

III - Actions artistiques

  • 14h30 Laurent Houssais (université de Bordeaux) : Éducation artistique et collections : le rôle des premières sociétés algériennes (1851-1900)
  • 15h Armelle Jacquinot (docteure en histoire de l’art) : Les Sociétés des Amis des Arts et le marché de l’art
  • 15h30 Bertrand Tillier (université de Dijon) : L’invention d’une distinction : histoire d’une médaille (Dijon, 1858)

16h Débat et pause

IV - Instruments et ressources

  • 16h45 Claire Barbillon (université de Poitiers) : La monumentalité en cartes postales, d’une collection privée au web de données
  • 17h15 Ophélie Ferlier (musée d’Orsay) : Présentation de la base de données « Les Salons en France (XVIIe - XIXe siècles) » (INHA ∕ musée d’Orsay)

17h45 Débat et conclusions

25 mars 2015 - 9h
Galerie Colbert
Salle Giorgio Vasari
Institut national d’histoire de l’art
entrée libre

Journée d’étude organisée par :

  • Frédérique Desbuissons (INHA),
  • Léonie Marquaille (INHA) et
  • Piyush Wadhera (INHA)

Contacts :
frederique.desbuissons @ inha.fr
leonie.marquaille @ inha.fr
piyush.wadhera @ inha.fr

Accès : 

2, rue Vivienne
75002 Paris

Lieux

  • Galerie Colbert, Salle Giorgio Vasari - 2, rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • mercredi 25 mars 2015

Mots-clés

  • sociétés des amis des arts, exposition, beaux-arts

Contacts

  • Frédérique Desbuissons
    courriel : frederique [dot] desbuissons [at] univ-reims [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Clara Licht
    courriel : clara [dot] licht [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les sociétés des amis des arts (1789-1914) », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 17 mars 2015, http://calenda.org/321574