AccueilAdorno et Kracauer : mythe et raison

Adorno et Kracauer : mythe et raison

Adorno and Kracauer: myth and reason

*  *  *

Publié le mardi 17 mars 2015 par João Fernandes

Résumé

Adorno a rencontré Kracauer (de 14 ans son aîné) alors qu’il était encore lycéen. Liés d’amitié, lecteurs complices de la Critique de la raison pure, les deux penseurs se sont mutuellement dédié leur premier livre, mais cette amitié n’a pas empêché la divergence profonde de leurs perspectives « métaphysiques » et « sociologiques » sur ce qu’ils nommaient tous deux la « ratio émancipée » ou « l’intellect sans attaches ». C’est de cette divergence et de chacune des deux perspectives d’analyse relativement aux formes historiques modernes du rationalisme qu’il sera question dans cette journée d’étude.

Annonce

Argumentaire

Dans une lettre du 5 janvier 1966, adressée au germaniste italien Cesare Cases, Lukacs écrivait que sa génération faisait partie des générations « les plus décisives », qui avaient « traversé plus de changements historiques que tout autre avant elles » : Première Guerre mondiale, révolutions de 1917 – 1918, fascisme, nazisme, Seconde Guerre mondiale. Adorno et Kracauer font partie d’une génération philosophique « décisive », pour laquelle, selon un diagnostic de Daniel Halévy, en 1948, « l’allure du temps » a complètement changé.

Adorno a rencontré Kracauer (de 14 ans son aîné) alors qu’il était encore lycéen. Liés d’amitié, lecteurs complices de la Critique de la raison pure, les deux penseurs se sont mutuellement dédié leur premier livre, mais cette amitié n’a pas empêché la divergence profonde de leurs perspectives « métaphysiques » et « sociologiques » sur ce qu’ils nommaient tous deux la « ratio émancipée » ou « l’intellect sans attaches ». C’est de cette divergence et de chacune des deux perspectives d’analyse relativement aux formes historiques modernes du rationalisme qu’il sera question dans cette journée d’étude.

Programme

Matinée

Accueil : 9h15

Modératrice : Michèle Cohen-Halimi

  • 9h30 – 10h15 : Emmanuel Renault, « Seule l’exagération est vraie. Sur les modèles de critique sociale dans La Dialectique de la raison »
  • 10h30 – 11h15 : Stéphane Haber, « Dialectique de la raison ou avènement du totalitarisme ? »

Pause

  • 11h45 – 12h30 : Pierre Rusch, « Klaus Heinrich : généalogie de la raison et histoire de la fascination »

(Déjeuner)

Après-midi

Modérateur : Emmanuel Renault

  • 14h30 – 15h15 : Michèle Cohen-Halimi, « Tua res agitur. L’étrange réalisme de Siegfried Kracauer »
  • 15h30 – 16h15 : Vincent Chanson, « Dialectique négative et/ou dialectique matérielle. Retour sur le débat Adorno/Kracauer »

Pause

  • 16h45 – 17h15 : Timothée Nay, « Dialectique de l'histoire et de la situation des intellectuels : Walter Benjamin, en conversation avec Siegfried Kracauer et Bertold Brecht »

Lieux

  • batiment A, salle 305 - 200 Avenue République
    Nanterre, France (92001)

Dates

  • vendredi 10 avril 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Siegfried Kracauer, Theodor Adorno, génération philosophique « décisive », Critique de la raison pure, l’intellect sans attaches, ratio émancipée, rationalisme

Contacts

  • Marion Forest
    courriel : mforest [at] u-paris10 [dot] fr

Source de l'information

  • Marion Forest
    courriel : mforest [at] u-paris10 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Adorno et Kracauer : mythe et raison », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 17 mars 2015, http://calenda.org/321590