AccueilL’internationalisation du monde universitaire face à la diversité culturelle et linguistique

L’internationalisation du monde universitaire face à la diversité culturelle et linguistique

The internationalisation of the university world and cultural and linguistic diversity

Enjeux et défis

Issues and challenges

*  *  *

Publié le mercredi 25 mars 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Le présent appel à contribution de la revue Formazione e insegnamento (European Journal of Research on Education and Teaching) souhaite faire le point sur les forces et les faiblesses du processus actuel d’internationalisation des universités dans le monde. Il est question ici d’analyser la corrélation qu’il y a entre internationalisation des universités et contribution au développement socioculturel, économique et environnemental des peuples. Il s’agit aussi de comprendre en quoi et comment la promotion du dialogue interculturel et du multilinguisme sont au centre des démarches d’internationalisation des universités. Dans la même perspective, il s’agit également de comprendre comment l’internationalisation des universités, à travers un dialogue interculturel peut permettre de renforcer mutuellement les compétences et mettre en place des formations conjointes privilégiant la circulation de schèmes de pensée.

Annonce

Argumentaire

Les principales transformations amorcées depuis des années par certaines organisations internationales telles que l’OCDE, le Conseil de l’Europe ou l’UNESCO, ont favorisé la mise en place du processus de Bologne et notamment son incidence dans la gouvernance universitaire où la circulation et le partage de la connaissance est au cœur de toute innovation. Les politiques aujourd’hui mises en place dans les différentes régions du monde pour rendre plus internationale et plus ouverte les universités s’orientent vers l’harmonisation des systèmes académiques, la mobilité internationale des étudiants, du personnel et des enseignants. L’université quelque soit le lieu où elle se trouve, est appelée à se positionner dans un réseau international, pour fournir à ses étudiants les moyens et les compétences pour évoluer dans un contexte professionnel international qui n’a plus de frontières.  L’internationalisation du monde universitaire n’est donc plus à dissocier du processus de mondialisation de l’économie sur le plan international. Chaque université cherche dorénavant à être attractive comme destination privilégiée pour la mobilité internationale des étudiants. Toutefois cette volonté d’attractivité si elle ne s’inscrit pas dans une coopération universitaire bien pensée, proactive, inclusive et interculturelle, peut accentuer les fractures déjà existantes sur certains espaces académiques au point d’encourager la fuite des cerveaux. C’est dans ce contexte qu’il faut donc comprendre et analyser les politiques de coopération internationale dans l’enseignement supérieur. Ces dernières, bien pensées, peuvent contribuer à leur manière au progrès social, économique, culturel, environnemental de l’humanité au point de contribuer aux atteintes des Objectifs du millénaire pour le développement. L’internationalisation des universités joue désormais un rôle clé dans la gouvernance de la mondialisation. Ainsi, si l’internationalisation des universités est fortement à encourager, ceci ne doit pas se faire au détriment des règles d’équité et de lutte contre les inégalités dans l’accès à la connaissance. Dans ce contexte, les universités publiques en particulier, sont appelées à jouer un rôle clé dans l’internationalisation des connaissances et des compétences utiles pour améliorer les conditions de vie des humains.

Le présent appel à contribution souhaite faire le point sur les forces et les faiblesses du processus actuel d’internationalisation des universités dans le monde. Il est question ici d’analyser la corrélation qu’il y a entre internationalisation des universités et contribution au développement socioculturel, économique et environnemental des peuples. Il s’agit aussi de comprendre en quoi et comment la promotion du dialogue interculturel et du multilinguisme sont au centre des démarches d’internationalisation des universités. Dans la même perspective, il s’agit également de comprendre comment l’internationalisation des universités, à travers un dialogue interculturel peut permettre de renforcer mutuellement les compétences et mettre en place des formations conjointes privilégiant la circulation de schèmes de pensée.

Les contributions attendues doivent concerner prioritairement l’un des aspects suivants :

  • Communication interculturelle et internationalisation des universités
  • Didactique numérique et internationalisation universitaire
  • Les expériences de bonnes pratiques universitaires dans les transferts transnationaux de savoirs, connaissances,  d’instruments et indicateurs techniques
  • Retour d’expériences sur des programmes et projets l’internationalisation des universités
  • Responsabilité sociétale des universités et internationalisation
  • Retour d’expériences sur des projets de recherche, d’offres de cours en modalité blended (en ligne et en présence) organisés dans le cadre de la coopération universitaire
  • Les innovations technologiques au service de l’internationalisation des universités
  • Systèmes de diplomation (diplômes doubles, conjoints, etc.) et internationalisation des universités
  • Les modèles d’évaluation des formations dans le cadre d’une coopération universitaire internationale.
  • La mise en place de dispositifs structurants et durables de coopération universitaire internationale comme les réseaux d’établissements, les programmes pédagogiques innovants, etc

Modalités de soumission

Les propositions d’articles sont attendues pour le 30 avril 2015.

Elles ne devront pas dépasser 1000 mots. Elles comprendront le titre envisagé, un résumé, les coordonnées et le rattachement institutionnel du ou des auteurs. Les propositions de contributions (une page) doivent être envoyées au Pr Esoh Elamé à l’adresse: esoh.elame@dicea.unipd.it ou au Pr Neva Cebron à l’adresse neva.cebron@fhs.upr.si.

  • L’acceptation des propositions sera attendue pour le 15 mai 2015
  • Les auteurs devront remettre leurs articles au plus tard le 15 Août 2015 : envoi des manuscrits (25000 à 30000 signes espaces compris)
  • 30 octobre 2015: retour du comité de lecture vers les auteurs.
  • 30 décembre 2015 : réception des articles finalisés

Direction

  • UMBERTO MARGIOTTA (Università Ca' Foscari Venezia)

Comité scientifique

Italie

  • G. Alessandrini (Università degli Studi Roma Tre),
  • M. Banzato (Università Ca' Foscari Venezia),
  • P. Barbetta (Università di Bergamo),
  • F. Bertan (Università Iuav di Venezia),
  • L. Binanti (Università del Salento),
  • C.M. Coonan (Università Ca' Foscari Venezia),
  • M. Costa (Università Ca' Foscari Venezia),
  • E. Gattico (Università di Bergamo),
  • V. Midoro (CNR Istituto Tecnologie Didattiche),
  • G. Olimpo (CNR Istituto Tecnologie Didattiche),
  • I. Padoan (Università Ca' Foscari Venezia),
  • P. Perticari (Università di Bergamo),
  • A. Salatin (ISRE, Facoltà di Scienze della Formazione, associata Pontificio Ateneo Salesiano),
  • R. Semeraro (Università degli Studi di Padova),
  • F. Tessaro (Università Ca' Foscari Venezia)

International

  • M. Altet (CREN, Université de Nantes),
  • J.M. Barbier (CNAM, Paris),
  • J. Bruner (Harvard University),
  •  G.D. Constantino (CNR Argentina, CIAFIC),
  • R.M. Dore (Universidad Federal de Minas Gerais, Belo Horizonte, Brazil),
  • L.H. Falik (ICELP, Jerusalem),
  • Y. Hersant (Ecole des Hautes Etudes, Paris),
  • R.Marin Uribe (Universidad Autònoma de Chihuahua),
  • Isabel Guzmàn Ibarra (Universidad Autònoma de Chihuahua)
  • J. Polesel (Department of Education, University of Melbourne),
  • A.M. Testa Braz da Silva (Faculdade da Educacao, Universo Universidade, Rio de Janeiro),
  • D. Tzuriel (Bar Hillal University, Tel-Aviv),
  • Y. Aguilera (Faculdad de Ciencias de Educacion, Universidad Catolica de Asuncion, Paraguay)

Comité éditorial

  • Esoh Elamé: PhD in Geography and Sustainable Development, DICEA/University of Padua
  • Rita Minello (Coordinator): PhD in Cognitive Sciences and Education, University Ca 'Foscari Venezia
  • Juliana Raffaghelli: PhD in Cognitive Sciences and Education, University Ca 'Foscari Venezia 

Catégories

Dates

  • jeudi 30 avril 2015

Mots-clés

  • internationalisation, université, interculturalité, multilinguisme

Contacts

  • Esoh Elame
    courriel : esoh [dot] elame [at] dicea [dot] unipd [dot] it
  • Neva Čebron
    courriel : neva [dot] cebron [at] fhs [dot] upr [dot] si

URLS de référence

Source de l'information

  • Esoh Elame
    courriel : esoh [dot] elame [at] dicea [dot] unipd [dot] it

Pour citer cette annonce

« L’internationalisation du monde universitaire face à la diversité culturelle et linguistique », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 25 mars 2015, http://calenda.org/321788