AccueilFemmes dans le monde académique

*  *  *

Publié le vendredi 20 mars 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Ce colloque transdisciplinaire a pour ambition d’identifier les obstacles persistants aux carrières des femmes dans le monde académique. Il s'appuie sur une approche comparative à l’échelle internationale en prenant en compte les différents programmes mis en place en faveur de l’égalité pour évaluer leur efficacité.

Annonce

Présentation

Les recherches sur la place des femmes dans le monde académique se sont sensiblement développées ces dix dernières années. De l’ouvrage Les enseignantes-chercheuses à l’université en 2002 à la parution du livre Le plafond de fer de l’université en 2010, de nombreux articles et numéros de revue se sont intéressés aux liens ambigus entre sciences, recherche et genre. Le livre blanc de l’Association Nationale pour les Études Féministes, Le genre dans l’enseignement supérieur et la recherche, publié en 2014 met en lumière la persistance des inégalités des sexes. Les études sur ce thème font principalement deux constats à partir de données quantitatives : la déperdition des femmes à mesure que l’on avance dans la hiérarchie des enseignements et des statuts ; le caractère apparemment sexué des disciplines universitaires, même si le « sexe » des disciplines évolue au cours de l’histoire. Des études qualitatives ont permis de rendre compte d’un certain nombre de facteurs à l’origine de ces ségrégations horizontales et verticales. Sont ainsi fréquemment donnés comme facteurs explicatifs :

  • la socialisation différentielle à laquelle sont soumis hommes et femmes depuis l’enfance qui produirait des attentes et des stratégies de carrière différentes ;
  • la division sexuelle du travail et la conciliation famille/carrière rendue difficile pour les femmes en raison de leur prise en charge quasiment exclusive de l’univers domestique ;
  • enfin sont de plus en plus mises en avant les résistances de l’institution qui serait elle-même productrice de normes genrées à l’origine de discriminations. En outre, de nombreux stéréotypes de genre affectent encore les représentations du travail et de celles ou ceux qui le font, ce qui n'est pas sans incidences sur l'évaluation des dossiers, la perception de « l'excellence », les carrières différenciées et le « plafond de verre ».

A l’occasion de ce colloque, USPC présentera sur les différents sites une sélection de portraits de scientifiques, issus de la série Infinités Plurielles de Marie-Hélène Le Ny.

Programme

25 mars 2015

9h00 à 9h20 - Ouverture du colloque

  • Christine Clerici, Présidente de l’Université Paris Diderot,
  • Jean-Loup Salzmann, Président de l’Université Paris 13,
  • Jean-Yves Mérindol, Président de l’Université Sorbonne Paris Cité.

9h20 à 9h50 - Conférence d’ouverture

  • Nicky Le Feuvre (Institut de recherche sociale, Université de Lausanne, Suisse), Les femmes dans le monde académique : apports et écueils des comparaisons internationales

9h50 à 12h10 - Quelle place pour les femmes à l’université ? Approches historiennes

Président de séance : Fabrice Virgili (IRICE, Université Paris I, Vice-président Mnémosyne)

  • Agnès Graceffa (IRHiS, Université Lille 3), Médiévistes, femmes et étrangères : des pionnières à l’EPHE et à l’Université
  • Caroline Barrera (FRAMESPA, Université de Toulouse-CUFR Champollion), Les universitaires toulousaines (1914-1968)

10h50 à 11h10 : Pause

  • Natalia Masolikova (Centre Alexandre Solzhenitsyn,  Moscou), A Window of Opportunities (Russia – Switzerland – Brazil) or Circulation of Knowledge across Frontiers
  • Agnès Fine (EHESS),  Marianne Lemaire (CEMAF, Cnrs) et Charlotte Morel (Université Toulouse -Jean Jaurès), Les femmes ethnologues en France, du début du XXe siècle à nos jours

12h10-13h30 : Pause déjeuner

13h30 à 15h30 - Quelles évolutions dans la carrière  académique des femmes ?

Présidente de séance : Rebecca Rogers (CERLIS, Université Paris Descartes)

  • Pascal Barbier (CES-EHESS, Université Paris 1), Farah Dubois-Shaik (Université catholique de Louvain, Belgique) et Bernard Fusulier (Université catholique de Louvain, Belgique), Chercheur.e.s parents en cours d’insertion dans la carrière scientifique : quelles inégalités ? (symposium)
  • Marta Vohlídalová (Académie des Sciences, Prague, République tchèque), Motherhood and the Career Paths of Young Women Academics  in the Czech Republic
  • Marguerite Akossi-Mvongo (CIERPA, Université d’Abidjan, Côte d’Ivoire) et Hassan Guy Roger Tieffi (Université d’Abidjan, Côte d’Ivoire), Femmes chercheures et évolution de carrière : le paradoxe de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan
  • Jeannette Wogaing (Université de Douala, Cameroun), La place des femmes dans les universités d’État au Cameroun

15h30 à 16h30 : Déplacement vers l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

Fin de journée - Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

de 16h30 à 19h00 - Amphithéâtre du Monde anglophone,

16h30 à 16h50 - Ouverture

  • Carle Bonafous-Murat, Président de l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3

16h50 à 19h00 - Les études de genre en France et ailleurs : quels effets institutionnels  ?

Présidente de séance : Delphine Gardey (Études Genre, Université de Genève, Suisse)

  • Francine Descarries (Université de Montréal, Québec), Les études féministes au Québec : un projet pour penser, dire et transformer les rapports sociaux de sexe
  • Nathalie Grandjean (CRIDS, Université de Namur, Belgique), Slow science et genre : comment (dés) articuler ces deux critiques au sein de l’académie ?
  • Association EFiGiES (Jeunes Chercheur.e.s en études féministes, sur le genre et les sexualités), Études genre et engagements féministes dans le monde académique : parcours et trajectoires d’efigistes
  • Helen Peterson (Centre for Gender Research, Université d’Uppsala, Suède), Gendered Recruitment Policies: How Swedish Academia Reached the Highest Proportion of Women Vice-chancellors in Europe
  • Réjane Hamus-Vallée (CPN, Université d’Evry) et Martina Mc Donnell (Télécom SudParis), Référent.e égalité à l’Université publique et dans une Grande Ecole - regards croisés. Métier, responsabilité ou hobby ?

26 mars 2015

Université Paris 13, Institut Galilée, Amphi D

9h00 à 9h30 - Ouverture

  • Elisabeth Belmas, vice-présidente du CA de l’Université Paris 13 et Françoise Dibos, directrice de l’Institut Galilée
  • Ariane Desporte, 1e Directrice de l’UFR LSHS UP 13,
  • Jacqueline Vauzeilles, 1e vice-présidente du Conseil scientifique UP13,
  • Martine Raphaël, 1e vice-présidente de la commission recherche de SMBH UP13

9h30 à 10h00 - Conférence d’ouverture

  • Catherine Marry (Centre Maurice Halbwachs, CNRS), Le plafond de verre dans le monde académique

10h00 à 12h00 - Le plafond de verre : quelles réalités dans les institutions  en France et à l’étranger ? (session 1)

Présidente de séance : Elisabeth Belmas (Pléiade, Université Paris 13)

  • Laurence Corroy (ICM, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Emmanuelle Savignac (CERLIS, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Une « organisation de la rareté » ? Les enseignantes-chercheures dans la gouvernance des universités
  • Charlyne Millet (Université du Havre), La construction des carrières universitaires : mécanismes et logiques d’action au prisme du genre

10h50 à 11h10 : Pause

  • Caroline Dayer (Études Genre, Université de Genève, Suisse), Du plancher au plafond : pièges et leviers de l’architecture académique
  • Sophie Lhenry (Pôle Égalité Femmes-Hommes, Université Paris Diderot), Les enseignantes-chercheures à l’université et la norme masculine de réussite

12h00 à 13h00 : Pause déjeuner

13h00 à 14h30 - Le plafond de verre : quelles réalités dans les institutions  en France et à l’étranger ? (session 2)

Présidente de séance : Jacqueline Laufer (HEC-Paris, directrice adjointe du MAGE, réseau Marché du travail et genre)

  • Hilaire De Prince Pokam (Université Dschang, Cameroun), Les femmes dans l’enseignement universitaire au Cameroun depuis la réforme de 1993 
  • Alain Chenu (OSC, IEP - Paris) et Olivier Martin (CERLIS, Université Paris Descartes), Égalité de statut, égalité des règles, inégalités des carrières : le plafond de verre chez les enseignantes-chercheures. Le cas des sociologues et démographes des universités françaises (1984-2013)
  • Charlotte Truchet (LINA, Université de Nantes) et Yves Raibaud (Adess Cnrs, Université Bordeaux Montaigne), Le rôle du sexisme et de la misogynie dans la construction et la reproduction des inégalités à l’université

14h30 à 15h10 - Session Posters

  • Virginie Wanyaka Bonguen Oyongmen (Université de Yaoundé, Cameroun), Nnomo Zanga Marcelline, une universitaire chevronnée ?
  • Conférence permanente des chargé.e.s de mission égalité dans l’enseignement supérieur, Rebecca Rogers (Université Paris Descartes), Isabelle Matamoros (Université de Lyon II/Université Paris Descartes), Marie-Soledad Rodriguez (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3), Tania Lejbowicz, Rachida Lemmaghti et Anne Kupiec (Université Paris Diderot), Les inégalités dans l’enseignement supérieur en France, à l’échelle nationale, à l’Université Paris Descartes, à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 et à l’Université Paris Diderot. Le réseau égalité de Sorbonne Paris Cité, un exemple d’initiatives à l’échelle d’une communauté d’universités et d’établissements

15h10 à 15h30 : Pause

15h30 à 17h00 - Quels effets psychosociaux des rapports de genre ?

Présidente de séance : Pascale Molinier (UTRPP, Université Paris 13)

  • Alban Jacquemart et François Sarfati (Centre d’études de l’emploi), Genre et rapport subjectif au travail à l’université
  • Ruby Heap (Université de Montréal, Canada), Les femmes dans le milieu universitaire au Canada
  • Isabelle Lacoue-Labarthe (FRAMESPA, Université de Toulouse 2), Récits autobiographiques d’historien.ne.s : une source pour l’histoire des rapports de sexe dans le monde académique

17h00 à 18h00 - Approche socio-historique  et figures de femmes

  • Danièle Magloire, Sabine Lamour et Marie-Frantz Joachim (Université d’État, Université Quisqueya, Haïti), La question du genre dans le milieu universitaire haïtien (symposium)

27 mars 2015

Université Paris Descartes, Faculté de pharmacie, amphithéâtre Moissan,

09h00 à 09h20 - Ouverture

  • Frédéric Dardel, Président de l’Université Paris Descartes,
  • Martine Aïach, Présidente de la Fondation Descartes

09h20 à 9h50 - Conférence d’ouverture

  • Claudine Hermann et Simone Gilgenkrantz (association Femmes & Sciences), Carrières universitaires féminines en médecine : maintien du plafond de verre, portraits de quelques pionnières

09h50 à 11h10 - Quelle place pour les femmes en sciences et médecine ?

Présidente de séance : Nathalie Bajos (Inserm, U1018-CESP)

  • Natalie Pigeard-Micault (Musée Curie, CNRS/Institut Curie), Féminisation des facultés de médecine et de sciences à Paris, étude historique comparative. (1868-1934)
  • Rita Biancheri et Silvia Cervia (Department of Political Sciences, Université de Pise), Women in Medicine : Gender Specialization as Results of Multilayered Process
  • Artemisa Flores Espínola (CRESPPA-CSU, CNRS), Effets de genre dans la recherche scientifique et médicale : la place des femmes et du genre dans les publications scientifiques anglophones

11h10 à 11h30 : Pause

11h30 à 13h00 - Portraits de pionnières : des femmes d’exception ?

Présidente de séance : Christine Lorre-Jonhston  (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)

  • Jean-François Moreau (Université Paris Descartes), Frédérique Kuttenn (CHU de la Pitié- Salpêtrière) et Karen Kinkel (Université de Genève, Suisse ), Imagerie médicale de la femme et les femmes de l’imagerie médicale : l’hommage au docteur Thérèse Planiol née Dupeyron (1914-2014), première professeure de biophysique française, pionnière internationale de la scintigraphie du cerveau et du cœur et de l’échographie ultrasonore médicale, Prix von Hevesy 1989 (symposium)
  • Leonidas Rados (A.D. Xenopol Institut d’Histoire, Iasi, Roumanie), Pioneer Women in Romanian Academia. Education and the Career of the Ophthalmology Professor Elena Densusianu - Puscariu (1875-1966)

13h00 à 14h30 : Pause déjeuner

14h30 à 15h50 - Quelles politiques et quels résultats ?

Présidente de séance : Nicole Fouché (CNRS, présidente de l’association Réussir l’égalité femmes-hommes)

  • Isabelle Kraus (Présidente de la CPED, Université de Strasbourg), Le travail en réseau des chargé.e.s de mission pour l’égalité et la diversité : La Conférence Permanente des chargé.e.s de mission Égalité Diversité
  • Farinaz Fassa (Institut des sciences sociales, Université de Lausanne, Suisse), Le programme suisse « Égalité des chances entre femmes et hommes dans les universités (2013-2016) » : bilan provisoire d’un pilotage décentralisé
  • Meike Hilgemann et Jennifer Niegel (Women’s and Gender Research Network NRW, Université de Duisburg-Essen, Allemagne), Career Paths, Professorial Appointments and the Effects of an Equality Law – Examples for Gender (In)Equalities at Universities in Germany

15h50 à 16h10 : Pause

16h10 à 18h00 - Quand l’Europe s’en mêle : projets européens et réformes structurelles

Présidente de séance : Hélène Périvier (OFCE, Presage, Sciences Po)

  • Giovanna Declich ( ASDO, Rome, Italy), Integrated Equality Strategies, Gender in Research and Mutual Learning. The Experience of TRIGGER Project.
  • Jennifer Dahmen (Office for Gender Equality, Université de Wuppertal, Allemagne) et Helen Peterson (Centre for Gender Research, Université d’Uppsala, Suède), Nurseries, Networks and Non-Discriminatory Policies : Gender Equality Measures in European Academia
  • Anne-Sophie Godfroy (SND, Université Paris Est-Créteil), The Cumulative Effects of Science Norms on Gender Inequalities in Academic Careers : Lessons Learned from the Gender Time Project
  • Anne Pépin et Maria Teresa-Pontois (Mission pour la place des femmes, Cnrs), « Transforming Institutions for Effecting Gender Equality in Research : The INTEGER project »

Comité d’organisation    

  • Gabrielle Costa de Beauregard, chargée de mission, Université Sorbonne Paris Cité
  • Anne Kupiec, vice-présidente aux relations humaines, directrice du Pôle Egalité Femmes-Hommes (PEFH), Université Paris Diderot
  • Rachida Lemmaghti, chargée de mission égalité, Université Paris Diderot Sophie Lhenry, chargée d’études au PEFH, Université Paris Diderot Pascale Molinier, chargée de mission égalité, Université Paris 13
  • Marie-Soledad Rodriguez, vice-présidente chargée de la politique des personnels et de l’égalité femmes-hommes, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
  • Rebecca Rogers, chargée de mission parité hommes-femmes, Université Paris Descartes

Comité scientifique        

  • Leora Auslander, University of Chicago
  • Elisabeth Belmas, Pléiade, Université Paris 13
  • Nicole Fouché, Association Réussir l’égalité femmes-hommes, EHESS
  • Delphine Gardey, Études genre, Université de Genève
  • Claudine Hermann, Association Femmes & Sciences
  • Beate Krais, Technische Universitaet Darmstadt
  • Jacqueline Laufer, MAGE, HEC
  • Anne Larue, Université Paris 13
  • Emmanuelle Latour, Secrétariat d’état des droits des femmes
  • Hélène Lee-Gosselin, Chaire Claire-Bonenfant « Femmes, savoirs et sociétés », Université Laval
  • Nicky Le Feuvre, Centre d’études genre, Université de Lausanne
  • Anne Le Friant, Institut de Physique du Globe de Paris
  • Claire Le Jeunne, Université Paris Descartes
  • Catherine Marry, Centre Maurice Halbwachs, Cnrs
  • Margaret Maruani, MAGE, Université Paris Descartes
  • Olivier Martin, Cerlis, Université Paris Descartes
  • Isabelle Matamoros, Association EfiGiES
  • Nicolas Mignan, Directeur général des services, Université Paris Descartes
  • Françoise Milewski, Presage, Sciences Po
  • Annie Montaut, Institut National des
  • Langues et des Civilisations Orientales
  • Gabriella  Parussa, SYLED, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3
  • Anne Pépin, Mission pour la place des femmes, Cnrs
  • Hélène Périvier, OFCE, Presage, Sciences Po
  • Emmanuelle Picard, LAHRHA, ENS LSH, Lyon
  • Frédérique Pigeyre, Institut de recherche en gestion, Université de Paris Est-Créteil
  • Fabrice Virgili, Mnémosyne, IRICE, Université Paris I

Inscription

Pour s’inscrire au colloque, merci de compléter le formulaire en ligne : http://goo.gl/forms/jcn5xV3e64

Lieux

  • Amphithéâtre du monde anglophone - 5 rue de l'Ecole de médecine
    Paris, France (75006)
  • Institut Galilée, amphi D - 99 av Jean-Baptiste Clément
    Villetaneuse, France (93)

Dates

  • mercredi 25 mars 2015
  • jeudi 26 mars 2015
  • vendredi 27 mars 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • femme, académique, carrière, plafond de verre, international, medecine, portrait

Contacts

  • Rebecca Rogers
    courriel : lesfemmesdanslemondeacademique [at] uspc [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • gabrielle costa
    courriel : gabrielle [dot] costa [at] uspc [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Femmes dans le monde académique », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 20 mars 2015, https://calenda.org/322018

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal