AccueilIdentités(s) andine(s) : définitions, constructions et représentations

Identités(s) andine(s) : définitions, constructions et représentations

Première journée thématique des jeunes chercheurs américanistes de l'IDA - Pôle Ouest

*  *  *

Publié le mercredi 25 mars 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Il sera question dans un premier temps de s'intéresser à la délimitation de l'aire andine, car force est de constater que l'on peut envisager cet espace de différentes manières : géographiquement, politiquement ou encore culturellement, chacune de ces délimitations incluant ou excluant des régions différentes. Il s'agira donc de réfléchir à la ou les définition(s) de la zone andine et, par là même, à celle(s) de l’identité andine à proprement parler, à partir des approches scientifiques issues de disciplines variées. Il s'agira également de réfléchir sur l'identité(s) andine(s): sa construction et sa représentation.

Annonce

Argumentaire

Il sera question dans un premier temps de s'intéresser à la délimitation de l'aire andine, car force est de constater que l'on peut envisager cet espace de différentes manières : géographiquement, politiquement ou encore culturellement, chacune de ces délimitations incluant ou excluant des régions différentes. Il s'agira donc de réfléchir à la ou les définition(s) de la zone andine et, par là même, à celle(s) de l’identité andine à proprement parler, à partir des approches scientifiques issues de disciplines variées.

L'identité(s) andine(s) pourra être abordée selon deux autres perspectives :

Sa construction, en observant par exemple l'héritage préhispanique et colonial, mais aussi la façon dont les entités politiques se sont établies et, par ce biais, l'émergence d'une identité nationale. Une réflexion sur la construction identitaire andine suppose par ailleurs que l’on s’interroge sur la reconnaissance que les États-nation accordent − ou non – aux communautés de différentes origines ethniques et comment la majorité indienne se retrouve bien souvent représentée en minorité. Il semble tout aussi opportun d’étudier la place que ces communautés ont revendiquée / revendiquent à l'intérieur de chaque espace géographique. Les quelques problématiques énoncées conduisent toutes à réfléchir d’une façon plus générale à l'évolution de ces sociétés métissées ainsi qu’à la notion de minorité. Une triple interrogation se pose alors : qui définit les minorités ? Comment les définit-on ? Et quelle place leur est accordée dans le paysage culturel, littéraire, politique, économique ?

Sa représentation pourra quant à elle être envisagée à travers l’étude de stéréotypes : ceux qui circulaient en Occident lors de la Conquête (mythes qui renvoient notamment à des oppositions telles que la barbarie et la civilisation), ou ceux qui persistent aujourd'hui encore, à l'heure où la région andine connaît des mouvements migratoires importants (vers les États-Unis ou l'Europe) et qui se trouvent à l'origine de nouvelles représentations. Comment ce processus de réinterprétation de l'autre − ou de soi − se traduit-il à travers la production esthétique comme une expression de l'identité andine ? Par ailleurs, à l'heure où certaines sociétés − comme la Bolivie − rentrent dans une nouvelle dynamique identitaire, éloignée de celles proposées par le passé (indigénisme ainsi que, dans une version plus radicale, l'indianisme), et où les populations autochtones cherchent pour la première fois à s'auto-représenter en tant que sociétés majoritairement indiennes, on pourra s'interroger sur les phénomènes de récupération identitaire ou de revendication d'une identité andine ancestrale et profonde.

Modalités de soumission

Les doctorants et jeunes docteurs intéressés pourront envoyer leur proposition de communication (résumé de 300 mots maximum)

avant le 27 avril 2015

à l’adresse : pole.ouest.ida@gmail.com. Ils indiqueront également les mots clés de leur travail ainsi que l’intitulé de la thèse, la discipline, le nom du directeur de thèse et le laboratoire.

Les doctorants et/ou jeunes docteurs sélectionnés proposeront une communication orale d’une vingtaine de minutes.

Les participants dont la communication aura été retenue seront informés au plus tard le 11 mai 2015. Le programme de cette journée sera communiqué ultérieurement.

La journée aura lieu le lundi 15 juin 2015

Prise en charge

Prise en charge partielle des déplacements pour les communicants (billets de train uniquement, contacter les organisateurs)

Prise en charge du repas pour les communicants

Comité scientifique

  • Caroline Lepage, Professeur des universités, Université de Poitiers
  • Jean-Marie Lassus, Professeur des universités, référent Pôle Ouest, Université de Nantes,
  • Eric Monteiro, PRAG, Responsable Pôle Ouest Institut des Amériques, Université de La Rochelle

Comité d’organisation

  • Chloé Tessier, Post-doctorante, Université de Nantes
  • Victoria Bazurto, Doctorante, Université de Nantes
  • Simon Fleury, Doctorant, Université de Poitiers
  • Hélène Roy, MCF, Université de Poitiers

Lieux

  • Bâtiment A5 - MSHS - 5, Rue Thomas Lefebvre
    Poitiers, France (86)

Dates

  • lundi 27 avril 2015

Mots-clés

  • identité, définition, construction, représentation

Contacts

  • Simon Fleury
    courriel : simon [dot] fleury [at] univ-poitiers [dot] fr

Source de l'information

  • Simon Fleury
    courriel : simon [dot] fleury [at] univ-poitiers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Identités(s) andine(s) : définitions, constructions et représentations », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 25 mars 2015, http://calenda.org/322815