AccueilLes fondements (non-utilitaristes) de la science sociale

*  *  *

Publié le mardi 21 avril 2015 par João Fernandes

Résumé

Peut-on, en science sociale, espérer formuler quelques propositions de base, partageables tant par les sociologues que les économistes, les philosophes ou les anthropologues, les géographes et les historiens, etc. ? Si oui, on verrait se dessiner une certaine forme d’unité de la science sociale, au-delà de sa fragmentation actuelle en multiples disciplines, sous-disciplines ou sous-sous-disciplines.

Annonce

Argumentaire

Peut-on, en science sociale, espérer formuler quelques propositions de base, partageables tant par les sociologues que les économistes, les philosophes ou les anthropologues, les géographes et les historiens, etc.? Si oui, on verrait se dessiner une certaine forme d’unité de la science sociale, au-delà de sa fragmentation actuelle en multiples disciplines, sous-disciplines ou sous-sous-disciplines.

Une telle perspective semble aujourd’hui largement utopique. Pourtant, il existe déjà bien une certaine forme de science sociale générale. C’est celle qui est constituée par l’usage transdisciplinaire de ce qu’il est permis d’appeler le "modèle économique", c'est-à-dire les diverses variantes de la théorie des choix rationnels et de l’axiomatique de l’intérêt. Bref, de l’utilitarisme. Cette hégémonie cognitive du modèle économique n’est pas pour rien dans l’hégémonie mondiale d’un capitalisme financier spéculatif.

En réunissant certains des plus grands noms de la science sociale, ce colloque se donne pour but de tester la possibilité de se mettre d’accord sur un certain nombre de propositions et de thèses permettant de dépasser le modèle économique. L’enjeu est à la fois théorique et épistémique, mais aussi éthique et politique.

Frais d'inscription

Cotisation annuelle

  • Actifs: 50 euros
  • Etudiants (moins de 28 ans): 10 euros

 Participation aux frais

  • forfait (en pension complète): 560 euros
  • étudiants de moins de 28 ans: 266 euros)

Programme

(susceptible de modifications)

Samedi 16 mai

Après-midi: accueil des participants

Soirée: Présentation du Centre, du colloque et des participants

Dimanche 17 mai

Matin:

  • Margaret ARCHER: The Reflexive Imperative and its implications for Social Theory
  • Alain CAILLÉ: Quel paradigme pour la science sociale?
  • François DUBET: Peut-on se passer de l'idée de société?

Après-midi:

  • Jan NEDERVEEN PIETERSE: Retooling social theory in the age of multipolarity
  • Guy LE GAUFEY: Le désir pousse plus qu'il ne tire. Psychanalyse et sciences sociales
  • Peter WAGNER: Towards an agential-interpretative approach in the social sciences

Lundi 18 mai

Matin:

  • André ORLÉAN: Quels fondements pour la science économique?
  • Ilana SILBER: Anti-Structuralisms, Anti-Utilitarianisms and the Sociology of Morality: An Expanding Theoretical Alliance?
  • Daniel CEFAÏ: Les formes du public: pragmatisme et sciences sociales

Après-midi:

  • Philippe CHANIAL: Sur quelques présupposés normatifs et anthropologiques nécessaires à une sociologie résolument relationnelle
  • Elena PULCINI: Un paradigme anti-utilitariste a-t-il besoin d'une théorie des passions?
  • Thomas LINDEMAN: Recognition theory applied to antagonistic international relations

Mardi 19 mai

Matin:

  • Francesco FISTETTI: Philosophie et sciences humaines au XXIe siècle: un changement de paradigme?
  • David GRAEBER: Value and Imagination
  • Romain BERTRAND: L'histoire-monde et les sociologies non-utilitaristes: de quelques possibles d'écriture

Après-midi:

  • Roland GORI: La psychanalyse contre l’utilitarisme
  • Lucien SCUBLA: L'anthropologie entre crise et renouveau
  • Sandra LAUGIER: La perspective du care

Soirée:
Présentation du Manifeste convivialiste, par Alain CAILLÉ

Mercredi 20 mai

Matin:

  • Christian GRATALOUP: La conscience du Monde, une question épistémologique
  • François HARTOG: Le présent de l’historien
  • Stéphane DUFOIX: La théorie de la globalisation fonde-t-elle une science sociale générale? Retour sur trente ans de débats

Après-midi: détente

Jeudi 21 mai

Matin:

  • Philippe d'IRIBARNE: L'impact sur les sciences sociales de la vision indigène que les sociétés modernes ont d'elles-mêmes
  • Sergio COSTA: Decentering Social Theory: Contributions from Postcolonial and "Southern" Sociologies
  • Michel WIEVIORKA: Retour au sens, repenser l’universel

Après-midi:

  • Danilo MARTUCCELLI: Action et réalité
  • Christian LAVAL: Le destin de l'institution dans les sciences sociales
  • Olivier FAVEREAU: Comment sortir du modèle économique en science sociale: penser l’entreprise
  • Hans-Herbert KÖGLER: Agency, Institutional Power, and Hermeneutic Truth

Soirée: Vers une Internationale des intellectuels convivialistes?, discussion avec David GRAEBER, Francesco FISTETTI et Frédéric VANDENBERGHE
[ou Discussion des communications de Donald Levine (A Dialogical Approach to the Critique of Economism) et Marshall Sahlins (in absentia)]

Vendredi 22 mai

Matin:

  • Jean-Pierre DUPUY: Sortir de l'écono-mystification: quel paradigme pour la science sociale?
  • Robert BOYER: L'économie comme science sociale: une proposition à partir de la théorie de la régulation
  • Rudolf STICHWEH: Systems theory and sociocultural evolution. On the evolutionary foundations of a sociological paradigm

Après-midi:

  • Nathalie HEINICH: Ce que l'art fait à la sociologie non utilitariste
  • Frédéric VANDENBERGHE: La sociologie comme philosophie pratique
  • Anne RAWLS: Grounding Social Facts in Cooperation and Trust: the New Moral and Structural Basis of Modernity

Samedi 23 mai

Matin:

  • Jeffrey ALEXANDER: The Revolt against Utilitarian Theory: On the Origins of a Cultural Sociology
  • Marcel HÉNAFF: Formater, instituer, reconnaître. L'intérêt et la crise de la raison instrumentale

Conclusion et discussion générale

Après-midi: départs

Comité d'organisation

  • Alain CAILLÉ,
  • Philippe CHANIAL,
  • Stéphane DUFOIX,
  • Frédéric VANDENBERGHE

Lieux

  • Centre Culturel International de Cerisy - Le Château
    Cerisy-la-Salle, France (50210)

Dates

  • samedi 16 mai 2015
  • dimanche 17 mai 2015
  • lundi 18 mai 2015
  • mardi 19 mai 2015
  • mercredi 20 mai 2015
  • jeudi 21 mai 2015
  • vendredi 22 mai 2015
  • samedi 23 mai 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • fondement, transdisciplinarité, capitalisme

Contacts

  • Edith Heurgon
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Source de l'information

  • Edith Heurgon
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les fondements (non-utilitaristes) de la science sociale », Colloque, Calenda, Publié le mardi 21 avril 2015, http://calenda.org/325008