AccueilCommunication, médias et violence

Communication, médias et violence

Revue COMMposite n°18(1)

*  *  *

Publié le mercredi 22 avril 2015 par João Fernandes

Résumé

Pour son prochain numéro, COMMposite lance un appel à articles autour du thème suivant : les rapports entre la communication, les médias et la violence sous ses différentes formes. Cet appel s’adresse aux jeunes chercheures et chercheurs en communication, mais également à celles et ceux qui s’inscrivent dans d’autres disciplines (sociologie, sciences politiques, études culturelles, histoire, géographie, droit), et dont les travaux auraient une perspective communicationnelle. Seront acceptées les contributions venant des étudiantes et étudiants des cycles supérieurs ainsi que les chercheurs en début de carrière (moins de deux ans depuis la soutenance de la thèse de doctorat

Annonce

Argumentaire

La violence présente dans les différentes sphères de la société, dans la famille, à l’école, au travail ou dans les lieux publics, est un phénomène qui préoccupe les chercheurs depuis plusieurs décennies. Les effets des images médiatisées représentant des scènes de violence et des discours légitimant le recours à la violence ont notamment attiré l’attention des chercheurs examinant les causes de la violence. C’est entre autres le cas des Payne Fund Studies qui, dès le début des années 1930, suggéraient que les scènes de violence présentes dans les images cinématographiques engendraient des comportements violents chez le jeune public qui les consommait. Dans les années 1970, ce fut au tour de Georges Gerbner et ses collègues de confirmer une autre hypothèse, ancrée dans la pensée positiviste : plus les individus sont soumis à des images violentes transmises par la télévision, plus ils ont tendance à être plongés dans un état d’insécurité et à se représenter leur univers social comme étant violent.

Aujourd’hui, à l’ère des médias numériques, où les publics des médias sont aussi producteurs et diffuseurs de contenus, la question des rapports entre communication, médias et violences demeure toujours d’actualité, comme en témoignent les nombreux travaux sur l’usage du numérique pour commettre des actes de violence symbolique auprès d’autrui, un phénomène généralement nommé « cyberintimidation ».

Cela dit, bien que les médias puissent être des facteurs contribuant à l’accroissement du nombre d’actes de violence au sein des sociétés, ils peuvent aussi s’avérer des outils de lutte contre la violence, permettant la communication d’une parole pacifiste ou la circulation de discours et de représentations dénonçant la violence.

Ce numéro de la revue COMMposite invite donc les jeunes chercheurs francophones en communication ou issus d’autres disciplines des sciences humaines et sociales à faire le point sur l’état de la recherche entourant le thème des rapports entre communication, médias et violence. Les sujets qui pourront être abordés par les auteurs sont divers. Mentionnons, à titre d’exemple : l’histoire de la recherche sur l’impact social de la violence dans les médias; la violence en contexte organisationnel et le rôle des technologies numériques par rapport à celle-ci; les représentations de la violence dans les médias d’information ou au cinéma; le recours à la communication à visée sociale ou éducative, médiatisée ou non, pour lutter contre la violence dans la société, etc. Les articles à caractère théorique, méthodologique ou empirique sont les bienvenus. 

Modalités d'envoi des propositions

Les articles devront être soumis sur le site web de la revue

avant le vendredi 12 juin 2015.

Les auteurs recevront la décision de la revue par rapport à leur texte au plus tard le vendredi 31 juillet.

Les directives aux auteurs sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.commposite.org/index.php/revue/about/submissions#authorGuidelines 

Liste de vérification de la soumission

En tant que partie intégrante du processus de soumission, les auteurs doivent s'assurer de la conformité de leur soumission avec tous les éléments suivants, et les soumissions peuvent être retournées aux auteurs qui ne sont conforment pas à ces directives.

  • Le texte soumis est anonyme : vos noms, coordonnées, biographie et toute autre information pouvant vous identifier sont incluses uniquement dans votre profil d'usager sur notre site et/ou dans le formulaire de soumission.
  • Un résumé en français et en anglais, d'environ 150 mots chacun (1000 caractères, espaces compris), ainsi qu'une liste de 5 à 10 descripteurs (mots-clés) donnant un aperçu du contenu de l'article dans chacune des langues.
  • Le texte se limite à deux niveaux de titre.
  • Insérer les citations courtes dans le texte en utilisant les guillemets français (« »), séparés du texte qu'ils encadrent par des espaces insécables. Les citations longues (quatre lignes et plus) doivent être présentées sans guillemets, en retrait et à simple interligne. Indiquer une omission par trois points placés entre crochets [...].
  • La bibliographie est conforme aux normes APA francisées, telle que spécifiées ici :http://benhur.teluq.uquebec.ca/~mcouture/apa/normes_apa_francais.pdf
  • Une légende pour chacune des images utilisées est insérée dans le texte. Les images sont envoyées en pièces jointes, dans un fichier à part de bonne résolution, en indiquant clairement à quelle légende elles correspondent.

Processus d'évaluation par les pairs

  • Pour soumission, les auteurs sont invités à transmettre si possible leur article ou notes de recherche ou note de lecture en s'inscrivant sur ce site. Un accusé de réception électronique est envoyé aux auteurs en guise de confirmation.
  • L'article est soumis à un comité de lecture, qui fait parvenir un rapport d'appréciation aux auteurs dans les huit (8) semaines suivant la réception du texte.
  • L'auteur doit apporter les modifications, s'il y a lieu, dans les trois (3) semaines suivant la réception du rapport d'appréciation et faire parvenir la nouvelle version par courrier électronique.
  • Après avoir effectué une dernière révision, le comité de lecture retourne pour approbation la version finale du texte à l'auteur.

Rédaction en chef

  • Mélanie Millette, Université du Québec à Montréal
  • Renaud Carbasse, Université du Québec à Montréal

Comité de rédaction

  • Stéfany Boisvert, Université du Québec à Montréal
  • Mathieu Bégin, Université de Montréal
  • Renaud Carbasse, Université du Québec à Montréal
  • Marc-Olivier Goyette-Côté, Université du Québec à Montréal / Paris 3 Sorbonne Nouvelle
  • Josianne Millette, Université du Québec à Montréal
  • Mélanie Millette, Université du Québec à Montréal

Dates

  • vendredi 12 juin 2015

Mots-clés

  • communication, médias, violences

Contacts

  • Marilou St-Pierre
    courriel : info [at] commposite [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Marilou St-Pierre
    courriel : info [at] commposite [dot] org

Pour citer cette annonce

« Communication, médias et violence », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 22 avril 2015, http://calenda.org/325316