AccueilNouvelles précarités, nouveau paradigme de l'action sociale ?

*  *  *

Publié le mardi 14 avril 2015 par João Fernandes

Résumé

La journée d’études interroge à la fois le sens de la notion même de précarité mais aussi ses multiples visages. L’approche par la précarité est-elle toujours pertinente pour analyser les phénomènes sociaux auxquels les politiques d’action sociale tentent d’apporter des réponses ? Cette journée d’étude entend privilégier une première analyse par l’axe socio-historique de la notion et de ses enjeux contemporains. Elle interroge, par ailleurs, comment la précarité est prise en compte dans la sphère publique et notamment dans le champ de l’action sociale et médico-sociale.

Annonce

Argumentaire

Le titre de la journée d’études peut paraître redondant. Il interroge à la fois le sens de la notion même de précarité mais aussi ses multiples visages. D’un point de vue épistémologique, si l’on considère un paradigme comme une conception théorique dominante à une époque donnée afin d’envisager des explications et des faits à découvrir dans un champ donné, alors l’approche par la « précarité » est-elle toujours pertinente pour analyser les phénomènes sociaux auxquels les politiques d’action sociale tentent d’apporter des réponses ? 

Les questions posées autour de la précarité se situent à plusieurs niveaux d’entendement. 

Cette journée d’étude entend privilégier une première analyse par l’axe socio-historique de la notion et de ses enjeux contemporains.

Elle interroge, par ailleurs, comment la précarité est prise en compte dans la sphère publique et notamment dans le champ de l’action sociale et médico-sociale. 

Il s’agit dans un premier temps d’élucider les usages des termes qui ont pu évoluer dans le temps. Comment en est-on passé de la notion de pauvreté à celle de précarité, voire de vulnérabilité ? Quels en sont les présupposés, les représentations portées sur les personnes que l’on qualifie de précaires au sein de notre société. Comment cette dernière voit-elle « ses » précaires ? La précarité est-elle envisagée sous un prisme protéiforme ou est-elle considérée uniquement comme une pauvreté économique ? 

Dans un second temps nous invitons à engager la réflexion sur l’émergence, voire l’installation durable des « nouvelles » formes de précarité depuis ces dernières années. Un certain nombre d’analyses portant sur la question posée viennent complexifier le paysage : la montée des incertitudes liée à la crise du salariat et de l’emploi (Castel), le délitement du lien social dans un contexte d’isolement renforcé des individus (Paugam), l’accentuation des vulnérabilités liant problématiques sanitaires et sociales (Brodiez-Dolino et al), les prises en charge institutionnelles pour les populations dites « insuffisantes » (Barreyre). 

Afin de contribuer à un éclairage par ces différentes pistes soulevées, la journée d’études orientera ses travaux vers une première conférence portant sur l’histoire du traitement de la pauvreté-précarité du Moyen Âge à aujourd’hui. Une deuxième conférence visera à étudier les différentes configurations sociales de la prise en charge des populations dites vulnérables au prisme de la sociologie. Puis une table ronde, viendra croiser les regards sur le phénomène de précarité tel qu’il est analysé par différents experts de la question à partir d’expériences et d’études menées. 

Programme 

9h -9h15 : Accueil 

9h15-9h30 : Ouverture, Monika AMELIE directrice de l'Institut de Formation sociale des Yvelines (IFSY) 

9h30-10h45 : Conférence, Axelle BRODIEZ, historienne chargée de recherche au CNRS- LARHRA (Laboratoire de Recherche historique Rhône-Alpes) «  Formes et traitements de la pauvreté-précarité du Moyen-âge à nos jours » 

10h45-11h : Pause 

11h -12h15 : Conférence, Jean Yves BARREYRE, sociologue, Directeur du CEDIAS-CREAI Ile de France, responsable du Pole Etudes Recherches et Observation de l’ANCREAI et Vice Président du conseil scientifique de la CNSA « Nécessaires et insuffisants, les populations vulnérables au secours de la République » 

12h15-14h : Pause déjeuner libre 

14h-16h : Table ronde pour des regards croisés sur les questions de précarité avec :

  • Jean MAISONDIEU, Psychiatre des Hôpitaux honoraire, essayiste 
  • Didier GELOT, Secrétaire général de l'ONPES (Observatoire national de la Pauvreté et de l'Exclusion sociale) 
  • Valérie DESOMER, Conseillère au Centre de Formation de la Fédération des CPAS Union des Villes et Communes de Wallonie (Belgique) 
  • Philippe LANGONNE, Sociologue et directeur de l'association DECLIC à Mantes la Jolie (Yvelines)

Modératrice : Yvette MOLINA, Sociologue, Responsable de formation à l’IFSY

16h- 16h15 : Clôture 

Conseiller départemental du département des Yvelines 

Une exposition d’affiches réalisées par les jeunes du prix « Jeunesse pour l’égalité 2014 » et prêtées par l’Observatoire des Inégalités, sera proposée librement aux participants dans les locaux de l’IFSY au 27, Boulevard Saint Antoine le même jour.

Lieux

  • Institut de Formation en Soins Infirmiers - 27, boulevard Saint Antoine
    Versailles, France (78)

Dates

  • jeudi 16 avril 2015

Mots-clés

  • pauvreté, précarité, vulnérabilité, action sociale, travail social

Contacts

  • Yvette Molina
    courriel : yvette [dot] molina [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Yvette Molina
    courriel : yvette [dot] molina [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Nouvelles précarités, nouveau paradigme de l'action sociale ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 14 avril 2015, http://calenda.org/325403

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal

À lire sur le même thème