AccueilConstruction et déconstruction des espaces fragiles

Construction et déconstruction des espaces fragiles

Presses Universitaires Blaise Pascal

*  *  *

Publié le mercredi 22 avril 2015 par João Fernandes

Résumé

Espaces fragiles, marges, périphéries, territoires en difficulté, zones sensibles, espaces en déclin, villes et régions en décroissance… L’ouvrage a pour objectif d’interroger la construction scientifique et politique de ces diverses catégories spatiales qui ont souvent été l’objet d’interventions publiques. Il s’agit d’envisager, dans une posture réflexive, les interactions entre théories, discours, méthodes et représentations appliqués aux espaces dits fragiles. Quel degré de porosité entre politiques publiques et domaine scientifique révèle l’analyse critique des concepts utilisés ? Dans quelle mesure la construction de ces catégories spatiales participe-t-elle à la stigmatisation des territoires fragiles ou au contraire à leur redynamisation ?

Annonce

Argumentaire

Espaces fragiles, marges, périphéries, territoires en difficulté, zones sensibles, espaces en déclin, villes et régions en décroissance… L’ouvrage a pour objectif d’interroger la construction scientifique et politique de ces diverses catégories spatiales qui ont souvent été l’objet d’interventions publiques. Il s’agit d’envisager, dans une posture réflexive,  les interactions entre théories, discours, méthodes et représentations appliqués aux espaces dits fragiles. Quel degré de porosité entre politiques publiques et domaine scientifique révèle l’analyse critique des concepts utilisés ? Dans quelle mesure la construction de ces catégories spatiales participe-t-elle à la stigmatisation des territoires fragiles ou au contraire à leur redynamisation ?

Axes thématiques

Si des études de cas à des échelles infra-nationales peuvent être mobilisées, les contributions à portée théorique seront privilégiées, autour de trois axes de questionnement.

  • Les concepts et notions utilisés pour désigner ces espaces « fragiles » sont nombreux, reflétant des nuances dans les situations, des contextes historiques et géographiques divers, ainsi que des différences d’approches scientifiques, voire de courants de pensée. Dans quels contextes épistémologiques ces notions ont-elles émergé et évolué, comment se sont-elles diffusées ? Peut-on identifier des trajectoires ou des filiations terminologiques et conceptuelles ? Ce volet conceptuel interroge également les parallèles ou les différences entre les termes utilisés d’un pays à l’autre, d’une langue à l’autre, pour penser les espaces fragiles. 
  • Quels sont les critères de définition des différentes catégories d’espaces fragiles (espaces fragiles / sensibles / etc.), dans les politiques publiques et dans la littérature scientifique ? Comment ces critères de définition sont-ils construits, à quelle échelle ? Se réfèrent-ils aux caractéristiques internes de ces territoires (fragiles, sensibles,…), ou à leurs relations avec d’autres espaces (centres, marges, périphéries,…) ? Dans quelle mesure permettent-ils de caractériser la complexité des espaces considérés ? Que traduisent ces critères et caractérisations sur la société qui les propose ? 
  • Les espaces fragiles sont affectés par des processus, des mutations plus ou moins rapides et profondes, dont la littérature sur le développement local met en exergue depuis plus de trois décennies les aspects positifs : les espaces fragiles seraient aussi des lieux d’innovation, des laboratoires socio-spatiaux, des espaces de résilience ou de résistance. Pourtant, des inerties et des dynamiques régressives persistent ou réapparaissent, particulièrement depuis la crise de 2008-2009. La dialectique entre ces deux mouvements doit être interrogée : atteint-on les limites du paradigme du développement local ? En quoi les représentations, positives ou négatives des espaces « fragiles » contribuent aux dits processus ?

Modalités de soumission

L’ouvrage rassemblera des contributions issues des sciences du territoire (géographie, études urbaines et rurales, économie territoriale, etc.). Les contributions doivent parvenir au CERAMAC (ceramac@univ-bpclermont.fr)

avant le 15 octobre 2015.

Après un processus d’évaluation scientifique, les textes retenus seront  publiés en 2016.

Feuille de styles

Les textes des propositionsdoivent comporter 40 000 signes (espaces compris) maximum, incluant texte, notes et bibliographie (police de caractère Times, taille de police 12, interligne simple).

Le texte sera précédé d’un résumé de 2000 signes maximum en français et en anglais.

Les figures doivent être fournies à 300 ppp minimum aux formats esp, tiff ou ai, avec indications claires des sources dans le texte.

Les auteurs ont la responsabilité de demander les autorisations nécessaires pour la publication des images ou informations soumises à des droits.

Normes de présentation bibliographique

Couturier P., 2007 – Espaces ruraux marginaux ou fragiles : les catégories analytiques à l’épreuve des pratiques socio-spatiales dans le Haut-Forez, Norois, 202, p.21-33.

Ganser R., Piro R. (eds.), 2012 – Parallel Patterns of Shrinking Cities and Urban Growth: Spatial Planning for Sustainable Development of City Regions and Rural Areas, London, Ashgate, 306 p.

Comité éditorial

  • F. Chignier-Riboulon,
  • J.-C. Edouard,
  • M. Fournier,
  • J.-B. Grison,
  • H. Mainet,
  • D. Ricard,
  • L. Rieutort,
  • H. Roth,
  • F. Van Celst,
  • G. Vergnaud.

Lieux

  • 4 rue Ledru
    Clermont-Ferrand, France (63057)

Dates

  • jeudi 15 octobre 2015

Mots-clés

  • marges, périphérie, zone sensible, territoire en déclin, catégorie spatiale

Contacts

  • Hélène Roth
    courriel : Helene [dot] Roth [at] univ-bpclermont [dot] fr
  • Frédérique Van Celst
    courriel : ceramac [at] univ-bpclermont [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Frédérique Van Celst
    courriel : ceramac [at] univ-bpclermont [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Construction et déconstruction des espaces fragiles », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 22 avril 2015, http://calenda.org/325461

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal

À lire sur le même thème