AccueilLe paysage institutionnel des écoles différentes

Le paysage institutionnel des écoles différentes

Ouvrir, fermer, durer, essaimer… ?

*  *  *

Publié le mardi 28 avril 2015 par João Fernandes

Résumé

La 3e journée de ce séminaire doctoral portera sur la question de l’évolution du paysage institutionnel des écoles différentes et sur ses transformations récentes. En effet, jusqu’il y a quelques années, la majorité des projets d’établissements étaient initiés et portés par des petits groupes d’enseignants ; aujourd’hui, les ouvertures se font selon des logiques institutionnelles et des modalités diversifiées. Ces questions conduiront à à analyser les marges de manœuvre et les interactions entre les différents acteurs impliqués : équipes enseignantes, chefs d’établissements, rectorat, collectivités territoriales, associations et familles.

Annonce

Argumentaire

La 3e journée de ce séminaire doctoral portera sur la question de l’évolution du paysage institutionnel des écoles différentes et sur ses transformations récentes. En effet, jusqu’il y a quelques années, la majorité des projets d’établissements étaient initiés et portés par des petits groupes d’enseignants ; aujourd’hui, les ouvertures se font selon des logiques institutionnelles et des modalités diversifiées. Ainsi, des projets sont également impulsés par des chefs d’établissement et, dans l’enseignement secondaire, ils sont souvent focalisés sur la lutte contre le décrochage scolaire. Le rôle des autorités de tutelle ministérielles et rectorales a lui aussi évolué sous l’effet de la décentralisation et de la déconcentration, et de la promulgation de nouveaux textes législatifs, en particulier l’article 34 de la loi de 2005 qui ouvre le droit à l’expérimentation dans chaque établissement. Comme l’ont montré des recherches récentes sur l’histoire institutionnelle de l’innovation pédagogique à l’école[1], les jeux d’acteurs se sont complexifiés. Plusieurs séries de questions seront discutées, à la frontière de la sociologie de l’école, de la sociologie des organisations et des sciences de l’éducation. Parmi celles-ci : comment analyser les processus institutionnels et politiques qui ont conduit, ces dernières années, à l’ouverture de certaines écoles, et à la fermeture d’autres sites ? Quels sont les facteurs favorisant le développement, le maintien et l’essaimage éventuel de certaines structures? …

Ces questions conduiront à à analyser les marges de manœuvre et les interactions entre les différents acteurs impliqués : équipes enseignantes, chefs d’établissements, rectorat, collectivités territoriales, associations et familles.

Programme 

9h à 9h 15 : Accueil, café           

9h 15- 9h 30 : Marie-Anne Hugon et Marie Laure Viaud : Objectifs de la journée, présentation des participants. 

9h 30-  12h 00 : Les pédagogies différentes, l’institution, la société : influences réciproques depuis cinquante ans 

  • 9h 30- 9h45 : Henri Peyronie : Les politiques nationales de l’éducation en France et la pédagogie Freinet depuis les années 20
  • 9h45- 10h : Ghislain Leroy : la place des pédagogies liées à l'éducation nouvelle dans l'école maternelle française contemporaine
  • 10h00-10 h15 : Isabelle Pawlotsky : L’Ecole nouvelle La Source : histoire d’une longévité exceptionnelle.

10h 15-10h30 : Discussion

10h30-10h40 : pause

  • 10h40-10h 55 : Marie­Charlotte Allam : « Innover » au service de quelle école ?
Une socio­histoire des discours sur l'innovation pédagogique
  • 10h55-11h 10: Eric Demougin Le cas du collège expérimental Anne Franck : une aventure arrêtée

11h10-11h30  : Discussion

11h30 -13h :  pause  déjeuner

13h – 17h : Les évolutions récentes en France et dans d’autres pays : des jeux d’acteurs complexifiés. 

Ouvrir des structures  différentes dans le cadre de l’éducation nationale 

  • 13h-13h15: Eric de Saint Denis : Quels cadres institutionnels pour le développement des structures alternatives ?
  • 13h15-13h 30 : Philipe Goémé : Le développement de structures de retour à l’Ecole, vers une forme de normalisation des propositions alternatives ?
  • 13h30-13h45 : Bastien Sueur et Ingrid Duplaquet : Nouveaux cadres institutionnels pour les projets structurels, quelles conséquences pour les équipes ?

13h45-14h  : Discussion sur les trois communications

Monter des dispositifs d’apprentissage hors du cadre scolaire : Vers la fin de l’école ? 

  • 14h 00-14h15 h: Françoise Serrero : Quelle co-construction possible avec l’institution pour un projet d’école différente ? Le cas Transapi.
  • 14h15-14h 30: Ramin Farhangi & Bernadette Nozarian L’école dynamique alternative : Une pratique institutionnalisée du Unschooling

14h30-14H 45 : Discussion

14h45-14h55  : pause

Approches comparatives 

  • 14h55 -15h10 : Marie-Anne Hugon et Shirley Lawes : Ouvrir des Free schools  (Grande-Bretagne)
  • 15h10- 15h25: Olivier Francomme : La création d’écoles alternatives en Chine
  • 15h25- 15h40: Adriana Parra :  Gimnasio del campo Juan de la Cruz Varela » : un établissement scolaire qui veut une pédagogie alternative (Colombie)

15h40-16h : Discussion

16h – 16h30  : Francine Best : synthèse et mise en perspective

16h30 -16h45 : Marie-Anne Hugon et Marie –Laure Viaud: clôture de la journée 

Lieux

  • Maison de la recherche, salle des colloques, Université d'Artois - 9 Rue du Temple
    Arras, France (62)

Dates

  • mardi 19 mai 2015

Mots-clés

  • éducation, innovation, le paysage institutionnel

Contacts

  • Marie-Laure Viaud
    courriel : mlaure [dot] viaud [at] espe-lnf [dot] fr
  • Marie-Anne Hugon
    courriel : marie-anne [dot] hugon [at] u-paris10 [dot] fr

Source de l'information

  • Marie Laure Viaud
    courriel : mlaure [dot] viaud [at] espe-lnf [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le paysage institutionnel des écoles différentes », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 28 avril 2015, http://calenda.org/326308