AccueilFormes du portrait

Formes du portrait

Les problématiques de la représentation dans l’imaginaire gréco-romain

*  *  *

Publié le vendredi 24 avril 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Le portrait offre, dans l’Antiquité, un large spectre d’application, que ce soit naturellement, dans les arts figurés, y compris la numismatique, ou dans la littérature, voire la physiognomonie. De fait, en tant que représentation d’une personne, le portrait littéraire donne, dans la successivité du discours narratif, ce qui se présente simultanément à la vue mais peut indiquer également des aspects non visibles de la personne, comme ses caractéristiques psychologiques, voire privilégier celles-ci. L’étude des éléments descriptifs spécifiques à la peinture d’un personnage devrait conduire à une définition formelle du portrait et de sa typologie ; elle permettra également, une fois contextualisée, des croisements avec les différents genres littéraires, cet objet d’étude étant véritablement holistique puisque quasiment tous les genres antiques peuvent être convoqués dans cette recherche.

Annonce

Argumentaire

Le portrait offre, dans l’Antiquité, un large spectre d’application, que ce soit naturellement, dans les arts figurés, y compris la numismatique, ou dans la littérature, voire la physiognomonie. De fait, en tant que représentation d’une personne, le portrait littéraire donne, dans la successivité du discours narratif, ce qui se présente simultanément à la vue mais peut indiquer également des aspects non visibles de la personne, comme ses caractéristiques psychologiques, voire privilégier celles-ci. L’étude des éléments descriptifs spécifiques à la peinture d’un personnage devrait conduire à une définition formelle du portrait et de sa typologie ; elle permettra également, une fois contextualisée, des croisements avec les différents genres littéraires, cet objet d’étude étant véritablement holistique puisque quasiment tous les genres antiques peuvent être convoqués dans cette recherche.

Programme

Lundi 11 mai

Ouverture du colloque à 13h30

  • 14.00-14.45 : Joël THOMAS « Polir le miroir de l’âme : l’art du portrait à Rome »
  • 14.45-15.30 : Charles GUÉRIN « Ostendam cuius modi sis : formes et fonctions du portrait oratoire à Rome »
  • 15.30-16.15 : Anna IACOBONI « Le portrait métaphorique du processus de dégénérescence de l’État chez Cicéron et Salluste »

Pause

  • 16.30-17.15 : Gianluca OLCESE « Lampas maturas Cereris designat aristas »
  • 17.15-18.00 : Estelle GALBOIS « Tryphè et pouvoir. Portraits des souverains obèses dans les textes et les images (IIIe siècle avant J.-C.- Ier siècle après J.-C.) »
  • 18.00-18.45 : Mathilde CAZEAUX « Massinissa et Syphax : un diptyque barbare chez Tite-Live »

Mardi 12 mai

Matin

  • 9.00-9.45 : Mireille COURRÉNT « Portraits de peuples. Ethnographie et physiognomonie chez Vitruve (De arch. VI, 1, 3-12) »
  • 9.45-10.30 : Marie PLATON « Construire le portrait de l’empereur dans l’Histoire romaine de Dion Cassius : l’exemple de Tibère »
  • 10.30-11.15 : Sébastien BARBARA « L’idiot de la famille : remarques sur le portrait de Claude chez Suétone »

Pause

  • 11.30-12.15 : Abel DO NASCIMENTO PENA « Statues en mouvement et formes du portrait. Représentations de l’imaginaire dans l’Onirocriticon d’Artémidore de Daldis »
  • 12.15-13.00 : Valérie NAAS « Le portrait chez Pline l’Ancien : histoire de l’art ou histoire politique ? »

Après-midi

  • 14.00-14.45 : Olivier THÉVENAZ « Images d’autrui et image de soi dans les Lettres de Pline le Jeune »
  • 14.45-15.30 : Paul M. MARTIN « Le De viris illustribus : une galerie de portraits dans l'Antiquité tardive OU Comment sauver les meubles à la fin du paganisme »
  • 15.30-16.15 : Marie-Odile BRUHAT « De l’autoportrait à la propagande impériale : la représentation de Constantin en empereur inspiré »

Pause

  • 16.30-17.15 : Jérôme LAGOUANÈRE « Canis iste rabiosus (Aug., c. adu. leg., II, 4, 13). Le portrait comme arme théologique chez Jérôme et Augustin »
  • 17.15-18.00 : Ireneo Filip «  Quales pinguntur existunt. Elementi dell’immaginario e storicità del ritratto »

Mercredi 13 mai

Matin

  • 9.00-9.45 : Paul-Augustin DEPROOST « ‘L’animal ami de la raison’. Portrait d’Adam chez les poètes latins chrétiens »
  • 9.45-10.30 : Lucio CRISTANTE « Verum tibi vultum pictura notavit. Ritratto fedele e ritratto simbolico nell’antologia salmasiana »
  • 10.30-11.15 : Valeria LOVATO « Ὁ Παλαμήδης καὶ ὁ Τζέτζης σωματικοῖς καὶ ψυχικοῖς ὅμοιοι πᾶσιν ὄντες… Portait de héros, portrait d’érudit : Jean Tzetzès et la tradition des eikonismoi »

Conclusion du colloque

Lieux

  • site saint-Charles - Université paul-valéry Montpellier
    Montpellier, France (34)

Dates

  • lundi 11 mai 2015
  • mercredi 13 mai 2015
  • mardi 12 mai 2015

Mots-clés

  • portrait

Contacts

  • Béatrice Bakhouche
    courriel : beatrice [dot] bakhouche [at] univ-montp3 [dot] fr

Source de l'information

  • Béatrice Bakhouche
    courriel : beatrice [dot] bakhouche [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Formes du portrait », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 24 avril 2015, http://calenda.org/326343