AccueilVoyage en terre étrusque

*  *  *

Publié le jeudi 30 avril 2015 par Céline Guilleux

Résumé

L’étude récente des collections étrusques du musée Antoine Vivenel a permis de leur apporter un éclairage nouveau. À partir d’une centaine d’objets, l’exposition retrace leur cheminement depuis leur usage quotidien au temps des Étrusques jusqu’aux collectionneurs modernes en passant par leur sortie de terre grâce à l’archéologie. C’est un voyage au coeur de cette civilisation au croisement des mondes grecs et romains antiques. Un catalogue écrit par Christian Mazet, doctorant à l’École pratique des hautes études, est édité à cette occasion. Conférences, animations et visites guidées complètent l’exposition.

Annonce

Programme

Dimanche 21 juin 2015

à 15 h

  • Claire Joncheray (docteur, archéologue), « Rencontre avec les Étrusques ».

Cette présentation sert d’introduction au cycle de conférences sur le monde étrusque et l’histoire antique du bassin méditerranéen. C’est pourquoi la civilisation étrusque sera abordée dans une perspective générale à travers l’extension de son territoire, les différences culturelles entre chaque région et la progressive assimilation des cités dans le
monde romain. Les caractéristiques principales du monde étrusque seront abordées : le goût pour l’art grec, une langue considérée comme non-indoeuropéenne encore peu comprise, un urbanisme régulier et dense. Les oeuvres présentées dans l’exposition du musée Antoine Vivenel seront ainsi mises dans le contexte de leur production et de leur utilisation durant les neuf siècles qu’a duré la civilisation étrusque, du VIIIe s. av. J.-C. au Ier s. ap. J.-C.

Dimanche 28 juin 2015

à 15 h

  • Christine Walter (musée du Louvre), « Du “Céramique” d’Athènes aux tombes étrusques ».

Cette conférence mettra l’accent sur les relations entre Grecs et Étrusques, vues par le biais du commerce de vases entre Athènes et l’Étrurie.
De l’aire tyrrhénienne à la plaine du Pô, les Étrusques ont adopté certains modes de vies venus de Grèce, notamment celui de prendre leurs repas allongés sur des lits, pratique issue du banquet grec. Banquet pour les vivants ou banquet pour les défunts, celui-ci est le reflet d’un goût toujours plus prononcé pour l’usage du vase grec, qui ne s'est pas démenti au fil du temps. Les céramistes athéniens ont en effet su se renouveler et s’adapter à l’évolution des besoins et des exigences de leurs lointains acheteurs, choisissant précisément leurs iconographies, la fonction de leurs récipients et leurs formes, allant même jusqu’à imiter certaines typologies du répertoire étrusque. Du célèbre vase « François » d’une tombe de Chiusi aux milliers de vases distribués dans les cités tyrrhéniennes, nous nous pencherons enfin sur l’exemple exceptionnel de Spina, cité et comptoir du delta du Pô, qui cristallise de manière parfaite les relations étroites entre Grecs et Étrusques.

Dimanche 20 septembre 2015

à 15 h

  • Thierry Lejars (CNRS, ENS-Paris), « Celtes et Étrusques, barbares et civilisés, au regard de l’archéologie ».

Pour les Anciens, les Romains en particulier, les Celtes à la différence des autres peuples de la Péninsule ne seront jamais que des Barbares venus d’au-delà des Alpes. L’historiographie romaine les dépeint comme des ennemis irréductibles, sauvages et sanguinaires. Cependant, les travaux modernes ont montré, avec des optiques souvent divergentes, leur importance dans l’histoire de la Péninsule. L’archéologie et l’épigraphie révèlent une situation beaucoup plus complexe que ne le laissent supposer les sources écrites. Les Celtes ne constituent pas un bloc à part, mais s’insèrent dans une mosaïque de peuples aux contours flous, avec
lesquels Rome doit composer et où les interactions culturelles sont prégnantes. Dans ce milieu élitaire cosmopolite, les Celtes n’en conservent pas moins certaines valeurs essentielles comme l’art et tout ce qui a trait à l’idéologie guerrière, deux aspects significatifs qui témoignent de leur attachement aux traditions septentrionales. C’est cette problématique que nous nous proposons d’explorer ici à la lumière des données archéologiques anciennes et récentes.

Dimanche 18 octobre 2015

à 15 h

  • Christian Mazet (EPHE, INHA), « Un homme et des Antiques. Chefs-d’oeuvre de la collection étrusque et italique du musée Antoine Vivenel de Compiègne ».

Le musée Antoine Vivenel de Compiègne, riche d’une importante collection d’antiquités méditerranéennes, abrite une centaine d’objets étrusques et italiques jusqu’alors méconnus du public et des chercheurs. L’écriture de leur catalogue raisonné a été l’occasion d’étudier leur histoire depuis les nécropoles d’Étrurie où ils ont été exhumés jusqu’au marché parisien des antiques de la première moitié du XIXe siècle, date à laquelle Antoine Vivenel (1799-1862), fondateur humaniste du musée qui porte son nom, les a passionnément réunis. La collection se compose d’oeuvres représentatives, certaines d’exception, d’une culture fascinante, celle des Étrusques et des peuples de l’Italie antique, dont la ville de Compiègne peut s’enorgueillir. Cette conférence s’attachera en particulier aux chefs-d’oeuvre de la collection présentés au sein de l’exposition Voyage en terre étrusque.

Doctorant à l’École pratique des hautes études, Chargé d’études et de recherche à l’Institut national d’histoire de l’art, Christian Mazet est l’auteur du catalogue inédit de la collection étrusque et italique du musée Antoine Vivenel (Le Muséum étrusque d’Antoine Vivenel, Milan-
Compiègne, 2015).

Dimanche 15 novembre 2015

à 15 h

  • Virginie Desrante (conservatrice du patrimoine chargée des collections de porcelaine européenne XVIIIe-XIXe siècles / Cité de la céramique, Sèvres & Limoges), « Le goût étrusque dans la céramique néo-classique (1760-1830) ».

La conférence portera sur le développement du goût étrusque, ou « étruscomanie » dans l’Europe des Lumières et au début du XIXe siècle et sur son influence dans le domaine céramique, en insistant plus particulièrement sur les créations à pâte noire.

Inscriptions

Entrée libre

Lieux

  • salle Michèle le Chatelier - Musée du cloître Saint-Corneille, rue Saint-Corneille
    Compiègne, France (60200)

Dates

  • dimanche 21 juin 2015
  • dimanche 28 juin 2015
  • dimanche 20 septembre 2015
  • dimanche 18 octobre 2015
  • dimanche 15 novembre 2015

Mots-clés

  • étrusque, étrurie, collectionneur, collection, Antoine Vivenel

Contacts

  • Delphine Jeannot
    courriel : delphine [dot] jeannot [at] mairie-compiegne [dot] fr

Source de l'information

  • Delphine Jeannot
    courriel : delphine [dot] jeannot [at] mairie-compiegne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Voyage en terre étrusque », Cycle de conférences, Calenda, Publié le jeudi 30 avril 2015, http://calenda.org/326984