AccueilTroisième rencontre des jeunes chercheur.e.s en études africaines

*  *  *

Publié le mercredi 29 avril 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Dans la continuité d'une démarche initiée en 2013, la troisième rencontre des jeunes chercheur.e.s en études africaines (JCEA) aura lieu à Paris les 14, 15 et 16 janvier 2016. Comme lors des éditions précédentes, il s'agira de permettre aux doctorant.e.s, jeunes docteur.e.s et postdoctorant.e.s de dialoguer autour de leurs travaux portant sur les Afriques sans exclusive, Caraïbes et Afrique du Nord comprises, au croisement de toutes les disciplines. Cet espace d'échanges favorisera un vaste état des lieux des travaux des jeunes chercheur.e.s en cours. Les communications, qui pourront se faire aussi bien en français qu'en anglais, seront articulées autour de vingt-deux panels, dont les lignes directrices sont présentées dans l'appel à communication. 

Annonce

Argumentaire

Les 14, 15 et 16 janvier 2016 se tiendra à Paris la troisième rencontre des Jeunes Chercheur.e.s en Etudes Africaines (JCEA). Ces journées visent à stimuler et renforcer les échanges entre jeunes chercheur.e.s (doctorant.e.s, jeunes docteur.e.s, post-doctorant.e.s), au-delà des écoles et courants intellectuels ou des clivages géographiques et institutionnels. Elles se positionnent également à la charnière de nombreuses disciplines (histoire, géographie, sociologie, économie, démographie, sciences politiques, anthropologie, littérature, sociolinguistique, démographie, musique, histoire des arts, sciences du vivant), afin de susciter des dialogues entre questionnements et pratiques de recherche. Dans la continuité des rencontres précédentes, il s’agira de favoriser le croisement des problématiques abordées par les jeunes chercheur.e.s travaillant sur les Afriques sans exclusive, Caraïbes et Afrique du Nord comprises.

Cet événement scientifique permettra de réfléchir à la place des études académiques sur les mondes africains dans le champ de la recherche, en s’ouvrant à diverses approches et en valorisant leurs apports empiriques et théoriques. Il permettra également d’interroger les conditions de réalisation de la recherche (accès au terrain, place de l’observateur, etc.), ou encore les paradigmes et apports théoriques postcoloniaux dans l’analyse de réalités africaines plurielles. Aussi, parallèlement aux sessions de communications, des tables-rondes privilégiant des réflexions d’ordre méthodologique et épistémologique seront organisées afin d’inviter chercheurs confirmés et jeunes chercheur.e.s à échanger sur leurs pratiques et questionnements scientifiques.

Les réflexions proposées pour cette troisième édition des JCEA permettront d’analyser l’Afrique dans sa pluralité et son hétérogénéité, en tant qu’imaginaire, espace, objet ou concept à géométrie variable, au regard de la diversité des approches linguistiques, géographiques, culturelles, historiques ou disciplinaires dont elle fait l’objet dans la production des savoirs. Cette ligne directrice dessine un vaste panorama et appelle un large état des lieux des travaux de jeunes chercheur.e.s en cours.

Aussi, les propositions de communication (en français ou en anglais) s’inscriront  dans l’un des vingt-deux panels proposés. Chaque panel fait l’objet d’une présentation détaillée sur le site des JCEA 2016.

Axe A : Un continent au cœur des mondialisations

  • Panel 1 : Mobilités et migrations
  • Panel 2 : Dynamiques circulatoires des arts et des artistes
  • Panel 3 : Le religieux et ses réseaux
  • Panel 4: Musique(s) d’Afrique(s) ?
  • Panel 5 : Les arènes de la santé, du local au transnational
  • Panel 6 : Géopolitiques globalisées

Axe B : Gouvernance et jeux de pouvoir

  • Panel 7 : Intervenir en Afrique
  • Panel 8 : Sociétés et environnement
  • Panel 9 : Les espaces de citoyenneté critique
  • Panel 10 : Gestion foncière : modes d’accès et d’appropriation du sol en milieux ruraux et urbains
  • Panel 11 : Enfermer, contrôler, marginaliser

Axe C : Identités et modes de socialisation

  • Panel 12 : Corps, genre(s) et sexualité(s)
  • Panel 13 : Espaces du rire et formes de la dérision politique
  • Panel 14 : Economie : jeux d’échelles
  • Panel 15 : Lieux de sociabilité et "jeux de société" dans l’espace urbain
  • Panel 16 : Identités et constructions diasporiques

Axe D : Entre passés et présents

  • Panel 17 : États, nations et frontières
  • Panel 18 : Imaginaires, pratiques et connexions linguistiques
  • Panel 19 : Fabriques mémorielles
  • Panel 20 : Diversifier et articuler les sources
  • Panel 21 : Patrimoine, patrimonialisation, tourisme
  • Panel 22 : Mutations des discours panafricains

Modalités de soumission

Les postulants sont invités à prendre connaissance des présentations et thématiques des panels, afin de pouvoir soumettre une proposition.

Les propositions de communication (en français ou en anglais) d’un maximum de 500 mots doivent être déposées sur la plateforme suivante :http://jcea2016.sciencesconf.org/

avant le 15 juillet 2015.

L’acceptation sera notifiée le 15 septembre 2015 au plus tard.

Les textes définitifs des communications devront parvenir au comité d’organisation le 15 décembre 2015.

Appel à documentaires

Nous lançons également un appel à documentaires. Les thématiques sont ouvertes, mais sont attendus des documentaires (ou extraits) d’un maximum de 26 mn, permettant d’interroger la pratique scientifique de jeunes chercheurs. La projection sera suivie d’un débat autour des films et de leurs liens avec les travaux d’étude des réalisateurs. Les propositions de films ou d’extraits peuvent être soumises selon le support choisi par les réalisateurs (numérique, CD, etc.) et accompagnées d’une description du projet d’environ 500 mots.

Les propositions de films ou d’extraits peuvent être soumises selon le support choisi par les réalisateurs/trices (numérique, CD, etc.)
accompagnées d’une description du projet d’environ 500 mots envoyée à l’adresse suivante : jcea2016@gmail.com 

avant le 15 juillet 2015.

Comité d'organisation

  • Zacharia Bandaogo (Sociologie, IMAf, EHESS)
  • Etienne Berger (Géographie, PRODIG, Paris 1)
  • Elara Bertho (Littérature, THALIM, Paris 3)
  • Carole Bignon (Géographie, CESSMA, Paris 7)
  • Bernardo Joao Capamba André (Histoire, Paris 4)
  • Muriel Champy (Anthropologie, LESC, Paris 10)
  • Sabine Arkaida Dini (Sociologie, CERAL, Paris 13)
  • Antoine Ducastel (Economie, Art-Dev, CNRS)
  • Maïa Ghattas (Géographie, PRODIG, Paris 1)
  • Alice Lefilleul (Littérature, THALIM, Paris 3, Univ. de Montréal)
  • Tonda Mahéba (Sociologie, IRIS, EHESS)
  • Pamela Millet Mouity (Sociologie, CéSor, EHESS)
  • Yves Mintoogue (Sciences Politiques, CESSP, Paris 1)
  • Elsa Paris (Histoire, CESSMA, Paris 7)
  • Aline Pighin (Histoire, Histoire de l’Art, CESSMA – INHA, Paris 7)
  • Florent Piton (Histoire, CESSMA, Paris 7)
  • Hélène Quashie (Anthropologie, IMAf, EHESS)
  • Carolina de Rosis (Anthropologie, IMAf, EHESS)
  • Malcolm Theoleyre (Histoire, ChSP, Sciences Po Paris)
  • Elizaveta Volkova (Anthropologie, IMAf, EPHE)

Comité scientifique

  • Luiz Felipe de Alencastro (PRE, Histoire, Paris 4)
  • Jean-Loup Amselle (DEE, Anthropologie, EHESS)
  • Ward Anseeuw (CR, Economie, CIRAD, Univ. de Pretoria)
  • Rémy Bazenguissa-Ganga (DE, Sociologie, Anthropologie, IMAf, EHESS)
  • Maria Benedita Basto (MCF, Littérature, CRIMIC, Paris 4)
  • Sylvie Bredeloup (DR, Socio-anthropologie, LPED, IRD)
  • Cécile Canut (PR, Socio-linguistique, CERLIS, Paris 5)
  • Stefania Capone (DR, Anthropologie, CéSoR, EHESS, CNRS)
  • Catherine Coquery-Vidrovitch (PRE, Histoire, CESSMA, Paris 7)
  • Christian Coulon (PRE, Histoire, LAM, Sciences Po Bordeaux)
  • Sarah Demart (CR, Sociologie, Sciences Politiques, CEDEM-TRICUD, Univ. de Liège, FRS-FNRS)
  • Alice Desclaux (PR, Anthropologie, TransVIHMI, IRD, CRCF)
  • Mamadou Diouf (PR, Histoire, Institute for African Studies, Univ. de Columbia)
  • Anne Doquet (CR, Anthropologie, IMAf, IRD)
  • Jean-Pierre Dozon (DR, Anthropologie, IMAf, IRD/EHESS et directeur scientifique de la FMSH)
  • Fred Eboko (CR, Sciences Politiques, CEPED-LAM, IRD)
  • Sandra Fancello (CR, Anthropologie IMAf, CNRS)
  • Sébastien Fath (CR, Histoire, GSRL, CNRS)
  • Marie-Aude Fouéré (MCF, Anthropologie, IMAf, EHESS)
  • Thomas Fouquet (Post-doc, Anthropologie, IMAf, EHESS)
  • Eric Garine (MCF, Anthropologie, LESC, Paris 10)
  • Xavier Garnier (PR, Littérature, Paris 3)
  • Odile Goerg (PR, Histoire, CESSMA, Paris 7)
  • Muriel Gomez-Pérez (PR, Histoire, Université de Laval)
  • Pierre-Joseph Laurent (PR, Anthropologie, LAAP, Univ. Catholique de Louvain)
  • Odile Journet-Diallo (DE, Anthropologie, IMAf, EPHE)
  • Anaïs Leblon (MCF, Anthropologie, LAVUE, Paris 8)
  • Olivier Marcel (Post-doc, Géographie, ARTL@S, ENS)
  • Achille Mbembe (PR, Histoire, Sciences Politiques, WISER, Univ. du Witwatersrand)
  • Elikia M'Bokolo (DEE, Histoire, EHESS)
  • Henri Médard (PR, Histoire, IMAf, Aix-Marseille Université)
  • Marianne Morange (MCF, Géographie, CESSMA, Paris 7)
  • Marie Morelle (MCF, Géographie, PRODIG, Paris 1)
  • Pap Ndiaye (PR, Histoire, ChSP, Sciences Po Paris)
  • Boris Samuel (Post-doc, Sciences Politiques, Institut d’Etudes Avancées de Nantes)
  • Ibrahima Thiaw (PR, Archéologie, Histoire, IFAN, Univ. Cheikh Anta Diop)
  • Mahaman S. Tidjani Alou (PR, Sciences Politiques, LASDEL-Univ. Abdou Moumouni).
  • Mahamet Timera (PR, Sociologie, URMIS, Paris 7)
  • Joseph Tonda (PR, Anthropologie et Sociologie, Univ. Omar Bongo)
  • Fabio Viti (PR, Anthropologie, Univ. de Modène)
  • Mahamadou Zongo (MCF, Sociologie, Univ. de Ouagadougou)

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • mercredi 15 juillet 2015

Mots-clés

  • mondialisation, gouvernance, savoir, identité, État, culture

Source de l'information

  • Hélène Quashie
    courriel : helene [dot] quashie [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Troisième rencontre des jeunes chercheur.e.s en études africaines », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 29 avril 2015, http://calenda.org/327328