AccueilBabel transatlantique

Babel transatlantique

Langues générales américaines, élaboration et circulation des savoirs linguistiques, Europe- Amérique XVIe-XIXe siècle

*  *  *

Publié le mardi 05 mai 2015 par João Fernandes

Résumé

Nous nous proposons, lors de cette journée d'études, d’explorer le devenir de ces langues en Europe. Quelle a été la réception européenne des langues générales d'Amériques ? Il s'agit ainsi de se pencher, lors de nos réflexions collectives, sur les circulations transatlantiques des langues, leur matérialité, la manière dont les échanges se passent entre Amériques, Europe et Afrique. Comment les idées linguistiques circulent-elles par l'intermédiaire notamment d'« artefacts » linguistiques ? Depuis les échantillons se présentant sous formes d'« alphabets », de listes de vocabulaire ou de prières (comme textes immédiatement compréhensibles sans recours à la traduction), jusqu'aux grammaires et autres vocabularios, œuvres bien souvent des missionnaires, dont certains échantillons sont justement issus. Quels sont – et à partir de quels itinéraires ? – les points d'aboutissement européens, centres d'accumulation de ces langues des Amériques ?

Annonce

Argumentaire

À l'occasion de la parution prochaine d'un volume des Mélanges de la Casa de Velazquez, fruit des réflexions des membres de l'ANR Langas, sur l’Amérique comme le lieu d’invention, de collecte, de mise par écrit des langues générales américaines, nous nous proposons, lors de cette journée d'études, d’explorer le devenir de ces langues en Europe. Quelle a été la réception européenne des langues générales d'Amériques ?

Il s'agit ainsi de se pencher, lors de nos réflexions collectives, sur les circulations transatlantiques des langues, leur matérialité, la manière dont les échanges se passent entre Amériques, Europe et Afrique. Comment les idées linguistiques circulent-elles par l'intermédiaire notamment d'« artefacts » linguistiques ? Depuis les échantillons se présentant sous formes d'« alphabets », de listes de vocabulaire ou de prières (comme textes immédiatement compréhensibles sans recours à la traduction), jusqu'aux grammaires et autres vocabularios, œuvres bien souvent des missionnaires, dont certains échantillons sont justement issus. Quels sont – et à partir de quels itinéraires ? – les points d'aboutissement européens, centres d'accumulation de ces langues des Amériques ? Ils peuvent se présenter comme des collections d'ouvrages, des bibliothèques, du Vatican à l'Escorial, ou comme des collections d'extraits de textes au sein de telle ou telle compilation des langues du monde, celle de Claude Duret par exemple (Thresor de l'histoire des langues de cest univers, 1613).

L'inventaire géographique et scientifique du monde qui caractérise l'époque moderne a son versant linguistique. Mais pour éviter toute dichotomie trop classique – périphérie, comme lieu de la collecte, et centre, comme lieu de l’élaboration des savoirs – largement remise en cause par une histoire sociale des savoirs, très active historiographiquement, il s'agira de penser l’Europe comme un centre parmi les autres. Comment le savoir linguistique y « fait-il lieu » (C. Jacob) ? De quelles manières les centres européens interagissent-ils avec les centres américains depuis lesquels les langues générales sont pensées déjà ? Rome, par exemple, en tant que tête de pont, entre autres, d'un ordre jésuite très impliqué dans l'oeuvre de grammatisation des langues, est, dès le XVIe siècle, un de ces centres linguistiques majeurs ; Lisbonne, pour le monde portugais atlantique où l’imprimerie n’est installée au Brésil qu’au début du XIXe siècle, en serait un autre, où sont imprimés non seulement les grammaires du tupi (1595), du Kimbundu (1697) et un catéchisme en kariri (1708), mais aussi élaborés une partie des travaux linguistiques de Raphael Bluteau (1638-1734).

Or dans ces différents lieux, en fonction des configurations spatiales (quels lieux ? Quelles institutions ?) et sociales (quels acteurs ? Quels réseaux ?) de la réception des langues extra-européennes, que fait-on des langues américaines ? Quelle place leur est accordée dans la mise en forme de nomenclatures et de taxinomies des langues, et jusqu'à l'affermissement d'un véritable comparatisme linguistique au XVIIIe-XIXe siècle, dans les travaux, entre autres, de Lorenzo Hervás y Panduro (1735-1809) ou ceux de Wilhelm von Humboldt (1767-1835) ?

Après avoir exploré au plus près le terrain américain, contexte d’invention de certaines langues générales, nous souhaitons aujourd'hui nous interroger sur le devenir de ces langues dans un tout autre contexte intellectuel et social. 

Programme 

9h15 Introduction Charlotte de Castelnau-Fabien Simon 

  • 9h30 Fabien Simon (Université Paris Diderot - Paris 7) : Babel transatlantique : réceptions européennes des langues américaines (XVIe-XVIIIe)
  • 10h Paul Cohen (Université de Toronto) : Les langues générales entre Ancien et Nouveau mondes.  Retour sur l’histoire d’une catégorie linguistique coloniale, XVIe-XVIIIe siècles 
  • 10h30 Géraldine Meret (Université de Genève) : Vocabulaire de la parenté et savoir ethnographique chez Yves d’Evreux

Discussion-Pause

  • 11h30 Federico Palomo (Universidad Complutense Madrid) Circulations de manuscrits et d'imprimés en langues indigènes dans le monde portugais 
  • 12h30 Juan Carlos Estenssoro (Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle) : Le problème de la géographie des langues XVIe-XVIIe siècle

Déjeuner

  • 14h30 Candida Barros (Museu Goeldi, Belém, Brésil), Capucine Boidin (Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle), André Belo (Université Rennes 2) Jeux de langues des indiens tapuyas au théâtre ( Lisbonne, 1619) 
  • 15h Charlotte de Castelnau L’Estoile (Université Paris Diderot - Paris 7) Langue générale et traite atlantique : la publication de l’Arte da lingua de Angola de Pedro Dias S.I. (1697)

Discussion- Pause 

  • 16h Franz Obermeier (Université de Kiel, Allemagne) Contributions européennes à une étude linguistique du tupi-guarani au XIXe siècle 
  • 16h30 Joëlle Chassin (Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle) Les langues générales américaines dans la revue des Nouvelles Annales des Voyages et des sciences géographiques (XIXe siècle) 

17h-18h Discussion générale

Lieux

  • Bâtiment Olympe de Gouges, salle 870 (8e étage), Université Paris Diderot-Paris 7 - 8 place Paul-Ricoeur
    Paris, France (75013)

Dates

  • mercredi 13 mai 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • langues, langues générales, savoirs, linguistique, collection

Contacts

  • Fabien Simon
    courriel : fabien [dot] simon [at] hotmail [dot] fr
  • Charlotte de Castelnau l'Estoile
    courriel : castelnau-lestoile [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Fabien Simon
    courriel : fabien [dot] simon [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Babel transatlantique », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 05 mai 2015, http://calenda.org/327429