AccueilGenre et vieillesse depuis 1800

*  *  *

Publié le lundi 18 mai 2015 par Elsa Zotian

Résumé

Des travaux de Philippe Ariès sur l'enfance à l'essor de la « littérature de jeunesse » comme champ disciplinaire autonome, la recherche historique et littéraire semble avoir souvent pris pour objet le jeune âge. La vieillesse paraît en revanche moins étudiée par ces disciplines, du moins en France. C'est pourquoi nous voudrions nous y intéresser – au prisme d'une autre notion très productive dans le champ académique, celle du genre (gender).

Annonce

Demi - journées d'étude des doctorant-e-s de lettres et d'histoire du Mans et d'Angers (laboratoires 3L.AM, CERHIO, CERIEC)

Argumentaire

Des travaux de Philippe Ariès sur l'enfance à l'essor de la « littérature de jeunesse » comme champ disciplinaire autonome, la recherche historique et littéraire semble avoir souvent pris pour objet le jeune âge. La vieillesse paraît en revanche moins étudiée par ces disciplines, du moins en France. C'est pourquoi nous voudrions nous y intéresser – au prisme d'une autre notion très productive dans le champ académique, celle du genre (gender).

Il peut s'agir de déployer deux types d'approches, bien entendu complémentaires. D'une part, comment le genre permet-il de redéfinir ou de redécouvrir le grand âge ? Les traits sociaux genrés sont-ils exacerbés ou au contraire atténués par la vieillesse ? Chez Proust par exemple, la vieillesse est supposée révéler et mettre au jour le « véritable » genre des personnages homosexuels. Par ailleurs, comment la vieillesse et le genre sont-ils redéfinis par les nouvelles coordonnées de l'existence : relative désocialisation, diminution de la sexualité, poids accru des déterminations corporelles... ? Les phénomènes de domination liés au genre, en particulier, se maintiennent-ils et sous quelle forme ? Les différents contenus qu'une société donne à la féminité et à la virilité trouvent-t-ils encore une pertinence et une efficacité dans les représentations collectives liées à la vieillesse ?

D'autre part, quelles différences une analyse de genre fait-elle émerger entre « vieux » et « vieilles » ? L'image des uns est-elle plus positive que celle des autres ? (Que l'on pense aux différences de connotations entre les mots vieillard et vieillarde !) Est-on vieux au même âge que l'on est vieille, et les seuils symboliques d'entrée dans la vieillesse sont-ils eux-mêmes genrés ? (La ménopause, par exemple, en fait-elle partie ?) On appréciera, en outre, les propositions de communication qui s'attacheront à introduire, dans ce débat, un troisième angle d'approche : les rapports entre âge et genre se nouent-ils différemment selon la classe sociale, la race, l'origine géographique... ?

Les communications portant sur les représentations que les personnes âgées se font du genre et de leur propre vieillissement seront également les bienvenues. Y a-t-il, sur les questions de genre envisagées dans leur dimension politique, un conservatisme propre au vieil âge ? Si oui, s'explique-t-il essentiellement par des effets de génération ? Les personnes âgées manifestent-elles un conservatisme dans la transmission des normes de genre, par exemple à leurs petits-enfants ?

Ces deux demi-journées, organisées par des doctorant-e-s en littérature et en histoire, accueilleront volontiers les communications adoptant une approche transdisciplinaire. Il va de soi que des disciplines comme la sociologie, l'économie, les sciences médicales pourront être mobilisées avec profit. Nous souhaitons qu'une attention particulière soit portée à la question des représentations, médiatiques, discursives et littéraires – ce dernier terme devant s'entendre au sens le plus large, sans exclure a priori ni la fiction, ni la poésie, ni les récits (auto)biographiques ou de témoignage, ni la chanson, ni l'opéra... Nous ne nous limiterons pas non plus à une aire nationale (ou linguistique) déterminée.

Conditions de soumission

Les  interventions se dérouleront sur deux demi-journées, à l’Université d’Angers (le lundi 26 octobre 2015 après-midi) et à l’Université du Maine, au Mans (le mercredi 25 novembre 2015 après-midi). Elles seront limitées à 25 minutes pour réserver du temps aux échanges.

Les propositions d’intervention (résumé de 350 mots environ), émanant d'étudiant-e-s inscrit-e-s en doctorat, devront être envoyées à genre.et.vieillesse@gmail.com

avant le 22 juin 2015.

Les  communications tirées de ces deux demi-journées seront  publiées dans TraverSCE, la  revue de l’École doctorale Société Cultures Échanges, et mises  en  ligne  sur  son  site : www.traversce.fr.

Comité scientifique

  • Yannick Ballant, doctorant en littérature, Université du Maine, Le Mans
  • Anne Lise Bégué, doctorante en littérature, Université du Maine, Le Mans
  • Jordi Brahamcha-Marin, doctorant en littérature, Université du Maine, Le Mans
  • Géraldine Dolléans, doctorante en littérature, Université d’Angers
  • Floris Taton, doctorante en Histoire, Université d’Angers

Bibliographie

(partielle et à titre indicatif)

  • Arber Sara, Jay Ginn (dir.), Connecting Gender and Ageing. A sociological approach, Buckingham, Philadelphia, Open University Press, 1995. 
  • Arber Sara, Kate Davidson, Jay Ginn (dir.), Gender and ageing: changing roles and relationships, Maidenhead, Royaume-Uni, Open University press, 2003. 
  • Cruikshank Margaret, Learning to be old: Gender, culture, and aging, Lanham, Rowman and Littlefield, 2003. 
  • Fisher Dominique D., Lawrence R. Schehr, Articulations of difference: gender studies and writing in French, Stanford University Press, 1997. 
  • Genre, sexualité et société, « Vieillir », n° 6, automne 2011. 
  • Gérontologie et société, « Intimité », n° 122, mars 2007. 
  • Membrado Monique, « Le genre et le vieillissement : Regard sur la littérature », Recherches féministes, 2013, vol. 26, no 2, p. 5-24.
  • Montandon Alain (dir.), Écrire le vieillir, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, Maison de la recherche, 2005. 
  • Montandon Alain (dir.), Figures du vieillir, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2005. 
  • Nissim Liana, Claude Benoit, Alain Montandon, Études sur le vieillir dans la littérature française : Flaubert, Balzac, Sand, Colette et quelques autres, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2008.

Lieux

  • MSH - Université d'Angers
    Angers, France (49)
  • Université du Maine
    Le Mans, France (72)

Dates

  • lundi 22 juin 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • vieillesse, personnes âgées, sexualité, corps, féminité, virilité, ménopause

Source de l'information

  • Floris Taton
    courriel : floristaton [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Genre et vieillesse depuis 1800 », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 18 mai 2015, http://calenda.org/328031