AccueilLa critique au présent

La critique au présent

Émergence du commentaire sur les arts (XVIe-XXIe siècle) et reflets d’actualité (XXIe siècle)

*  *  *

Publié le lundi 18 mai 2015 par Elsa Zotian

Résumé

Le colloque « La critique au présent : émergence du commentaire sur les arts (XVIe-XVIIIe siècles) et reflets d’actualité (XXIe siècle) » porte sur l’observation de discours critiques en langue française ayant accompagné la publication initiale de productions artistiques et intellectuelles de l’époque moderne. Il interroge les pratiques de ces discours à la faveur d’une réflexion sur la situation actuelle de l’activité critique, alors même qu’elle est confrontée à une transformation majeure imposée par le web en tant que nouvel espace de diffusion et de médiatisation.

Annonce

Argumentaire

Le colloque La critique au présent : émergence du commentaire sur les arts (XVIe-XVIIIe siècles) et reflets d’actualité (XXIe siècle) porte sur l’observation de discours critiques en langue française ayant accompagné la publication initiale de productions artistiques et intellectuelles de l’époque moderne. Il interroge les pratiques de ces discours à la faveur d’une réflexion sur la situation actuelle de l’activité critique, alors même qu’elle est confrontée à une transformation majeure imposée par le Web en tant que nouvel espace de diffusion et de médiatisation.

Cette manifestation entend localiser et interroger les diverses formes d’actualité éditoriale sur les lettres et les arts de la période allant du XVIe au XVIIIe siècle : de la correspondance lettrée ou familière aux différentes fictions romanesques et théâtrales, des diverses formes d’écriture mémoriales et des manifestes de littérature nationale aux discours de consécrations académiques, des premiers journaux littéraires aux bibliothèques, catalogues et inventaires, en passant par les discours préliminaires et documents visuels. Soumise aux exigences du présent d’écriture, de la circonstance et des événements, la critique ici envisagée – qu’elle soit philologique, normative, descriptive, allégorique, anecdotique, élogieuse ou polémique – compose à l’évidence avec les sphères du pouvoir effectif ou symbolique : le politique, l’économique, la vie sociale. Aussi notre colloque s’inscrit-il ipso facto aux frontières de différentes disciplines et interrogera à ce titre l’un des axes constitutifs de la modernité sous l’Ancien Régime : l’affirmation d’une pensée qui se reflète et se déploie au présent pour observer, répertorier, célébrer, condamner et inventer la culture moderne, mais aussi historiciser la contemporanéité et le présent.

Par effet de réflexivité, c’est à une méditation sur les pratiques contemporaines de la critique des arts que pourraient aboutir certaines questions posées par notre événement, car les méthodes et modèles interprétatifs actuels sont confrontés à de profondes transformations en raison de la spécificité du numérique. Non seulement la réception synchronique et le modèle dialogique que permet ce nouveau cadre de médiatisation imposent-ils au discours critique un rapport inédit au temps présent – celui de l’« hyperactualité » et de l’interconnectivité –, mais reconfigurent les différentes sphères de l’activité critique et, ce faisant, ils obligent à réévaluer la situation du commentateur et du récepteur, voire du créateur. Du reste, le cyberespace permet de croiser la critique littéraire professionnelle ou amateure à l’essai académique ou aux commentaires d’appréciation sur le vif et impulse une dynamique interactionnelle et interprofessionelle qui invite à repenser l’ensemble des méthodes, pratiques, disciplines et dispositifs de l’activité critique en regard de l’ouverture, de l’accessibilité, du partage et de la visibilité. De notre immédiate actualité, la critique apparaît ainsi comme une activité aux limites imprécises en raison de son passage vers le Web.

Les nombreuses interrogations que l’activité critique soulève aujourd’hui, les impensés qu’elle dessine tout autant que le foisonnement qui la caractérise nous convient ainsi à reprendre le fil de son histoire au moment où elle apparaît comme l’un des importants symptômes de la première modernité culturelle.

Programme

17 juin 2015

8h30 / Mots d’ouverture

  • Marc André BERNIER (Université du Québec à Trois-Rivières)
  • Thierry BELLEGUIC (Université Laval)
  • Sara HARVEY (Université Paris-Sorbonne et Université du Québec à Trois-Rivières)

9h-10h / Conférence de Marie-Madeleine FRAGONARD (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), Glissements de lexiques, changements de pratiques

Répondant : Claude LA CHARITE (Université du Québec à Rimouski)

10h30-12h30 / Communications

Répondante : Diane DESROSIERS (Université McGill)

  • Claude LA CHARITE (Université du Québec à Rimouski), La critique d'actualité dans les Bibliothèques d'Antoine Du Verdier et François Grudé de La Croix du Maine
  • Tiphaine KARSENTI (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), La critique du théâtre contemporain dans la réflexion dramatique des premiers auteurs de tragédie française
  • Marc-André BERNIER (Université du Québec à Trois-Rivières), Lire la littérature du temps présent à la lumière des Anciens

14h00-15h30 / Communications

Répondante : Delphine DENIS (Université Paris-Sorbonne)

  • Anna ARZOUMANOV (Université Paris-Sorbonne), Capitaliser sur le nom propre d'actualité : regards croisés 17e-21e siècle
  • Nicholas DION (Université de Sherbrooke) , De l’actualité littéraire aux traités théoriques : l’élégie française au miroir de La critique de Bérénice
  • Kim GLADU (Université du Québec à Trois-Rivières) , De Boucher à Fontenelle : critique de l’esthétique rocaille dans les beaux-arts et la littérature

17h00-18h30 / Table-ronde
Les « présents » de la critique d’actualité : XVIIe-XXIe siècles
Animation : Sara HARVEY (Université Paris-Sorbonne et Université du Québec à Trois-Rivières)

En invitant des spécialistes de la culture actuelle et notamment québécoise, nous chercherons à définir dans une perspective terminologique et heuristique ce que peut-être une « critique d’actualité » sur les bords de la modernité triomphante et en regard d’identités nationales.

18 juin 2015

9h30-12h30 / Communications

Répondante : Anna ARZOUMANOV (Université Paris-Sorbonne)

  • Oriane MORVAN (Université Paris-Sorbonne), Les Muses historiques de Loret
  • Lise MICHEL (Université de Lausanne) , La critique théâtrale in absentia (1660-1690)
  • Marianne LEBLANC COJANNOT (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Le Mercure galant, une tribune pour Le Brun à l'heure de sa disgrâce (1684-1690)?

[lecture par Sara Harvey]

  • Sara HARVEY (Université Paris-Sorbonne et Université du Québec à Trois-Rivières), L’actualité culturelle dans la presse périodique : du mélange des formes à la formule

14h00-16h00 / Communications

Répondant : Marc André BERNIER (Université du Québec à Trois-Rivières)

  • Christophe CAVE (Université de Grenoble), La critique d’actualité dans la presse au XVIIIe siècle
  • Sébastien DROUIN (Université de Toronto) , Critique du commentaire et charlatanisme savant au début du XVIIIe siècle
  • Judith SRIBNAI (Université du Québec à Montréal) , Observer les étoiles et les livres : l'actualité scientifique dans la correspondance entre de Gassendi et Peiresc

17h00-18h00 / Conférence de Delphine DENIS (Université Paris-Sorbonne)Manières de critiquer : les fictions allégoriques

Répondante : Roxanne ROY (Université du Québec à Rimouski) [sous réserve]

19 juin 2015

10h00-12h00 / Communications

Répondante : Jeanne BOVET (Université de Montréal) [sous réserve]

  • Christian BIET (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Commentaires hétérogènes et co-performances au théâtre : la séance des spectateurs
  • Claude BOURQUI (Université de Fribourg) , La critique d’actualité et le tournant moliéresque

13h30-15h00 / Communications

Répondant : Christian BIET (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

  • Martial POIRSON (Université de Paris 8 Saint-Denis) , L'allégorie théâtrale comme critique dramatique en action à l’âge classique
  • Marie-Ange CROFT (Université du Québec à Trois-Rivières), « Bonne ou meschante, ma Piece ne devroit point estre refusée » : les acteurs de la Comédie-Française comme première instance de critique théâtrale (1680-1700)
  • Florence FILIPPI (Université de Poitiers) , L’actrice : personnage public ou masque de l’actualité?

15h30-18h / Table-ronde

Les humanités numériques et les nouveaux modes d’éditorialisation des archives et corpus

  • Christian BIET (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) et Sara HARVEY (Université Paris-Sorbonne et UQTR), responsables du programme ANR-RCF « Registres de la Comédie-Française (1680-1793) »
  • Claude BOURQUI (Université de Fribourg) et Lise MICHEL (Université de Lausanne), responsables du projet projet FNS « Naissance de la critique dramatique »
  • Oriane MORVAN (Université Paris-Sorbonne), coordinatrice du projet Molière dirigé par Georges Forestier (Université Paris-Sorbonne)
  • Bertrand GERVAIS (Université du Québec à Montréal) directeur du projet Figura . Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire.

18h00-18h30 / Ouverture-s et conclusion-s

Comité scientifique

  • Thierry BELLEGUIC (Université Laval),
  • Marc-André BERNIER (Université du Québec à Trois-Rivières),
  • Christian BIET (Université Paris Ouest Nanterre),
  • Delphine DENIS (Université Paris Sorbonne),
  • Georges FORESTIER (Université Paris Sorbonne),
  • Sara HARVEY (Université Paris Sorbonne),
  • Claude LA CHARITE (Université du Québec à Rimouski),
  • Martial POIRSON (Université Paris 8)

Comité organisateur

  • Marc André BERNIER Université du Québec à Trois-Rivières),
  • Sara HARVEY (Université Paris-Sorbonne et Université du Québec à Trois-Rivières),
  • Isabelle LACHANCE (Université du Québec à Trois-Rivières)

Catégories

Lieux

  • Des directions seront affichées à l'entrée de l'immeuble, située à l'intersection des rue Saint-Denis et De Rigaud - Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec 3535 Rue Saint-Denis
    Montréal, Canada (H2X 3P1)

Dates

  • mercredi 17 juin 2015
  • jeudi 18 juin 2015
  • vendredi 19 juin 2015

Mots-clés

  • naissance de la critique, arts du spectacle, discours critiques, première modernité, médiatisation, présentisme, Ancien Régime, hyperactualité

Contacts

  • Sara Harvey
    courriel : sararvey [at] hotmail [dot] com
  • Isabelle Lachance
    courriel : isabelle [dot] lachance1 [at] uqtr [dot] ca

Source de l'information

  • Isabelle Lachance
    courriel : isabelle [dot] lachance1 [at] uqtr [dot] ca

Pour citer cette annonce

« La critique au présent », Colloque, Calenda, Publié le lundi 18 mai 2015, http://calenda.org/328201