AccueilSciences humaines et sociales, sciences du langage : méthodologies transversales

Sciences humaines et sociales, sciences du langage : méthodologies transversales

Humanities and linguistics: cross disciplinary methodologies

Ciencias Humanas y Sociales, Ciencias del Lenguaje : métodos transversales

Scienze sociali, Scienze del linguaggio : metodologie trasversali

Ciências sociais e Ciências da linguagem : metodologias transversais

*  *  *

Publié le mercredi 20 mai 2015 par João Fernandes

Résumé

L’objectif de ce colloque est d’interroger la sollicitation critique de méthodologies croisées entre les sciences humaines et sociales et les sciences du langage, de questionner les échanges et pratiques pluri-, inter- ou trans-disciplinaires à l'œuvre dans ces champs de recherche. Les contributions interrogeront la manière dont les objets de recherche de chacun.e.s ont nécessité la sollicitation de méthodologies transversales et dont ces méthodologies ont elles-mêmes participé à reconfigurer ces objets.

Annonce

Argumentaire

L’objectif de ce colloque est d’interroger la sollicitation critique de méthodologies croisées entre les sciences humaines et sociales et les sciences du langage. En effet, la volonté de rendre compte au mieux de la complexité des objets d'études classiques tels que l'école, le travail, la famille, les migrations et des plus récents qui émergent avec l’évolution des rapports sociaux tels qu'Internet, les réseaux sociaux ou le genre, voit apparaître une multiplication des approches pluri-, trans-, inter- disciplinaires. Les jeunes chercheur.e.s sont ainsi parfois amené.e.s à aller voir au-delà de leurs propres disciplines et d'investir des méthodologies variées et complémentaires.

Certaines méthodologies transversales sont déjà bien ancrées en sciences du langage comme dans d'autres disciplines des sciences humaines et sociales. En témoignent par exemple les études de corpus et les analyses lexicologiques qui, loin d'être cantonnées aux sciences du langage, sont mises en œuvre dans des disciplines aussi diverses que la philosophie, l'histoire ou encore lessciences de l'information et de la communication. En témoigne également l'approche ethnographique du terrain qui participe d'une reconfiguration des champs disciplinaires d'où ont émergé des disciplines mixtes telles que la sociolinguistique, l'ethnolinguistique ou encore l'anthropologie du langage.

De la même manière que des méthodologies transversales peuvent être sollicitées pour le recueil des données, il n'est pas rare, pour leur traitement, de faire appel à des outils développés initialement au sein d'autres disciplines. Ainsi, des programmes de transcription, des logiciels lexicométriques, ou d'analyse de contenu sont utilisés dans toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. De nouveaux outils sont également créés dans le cadre de recherches transdisciplinaires.

Ces choix méthodologiques, au-delà de leur fonction heuristique, peuvent témoigner de la nécessité de nouvelles réflexions théoriques. Ils incitent d'autre part à s'interroger sur les apports, les enjeux, les perspectives des démarches transversales mais aussi sur leurs possibles limites et les difficultés qu'elles peuvent présenter pour les chercheur.e.s. Parmi les difficultés se posent notamment les questions de l'accès et de la formation à des  méthodologies étrangères à son propre cadre disciplinaire et de la légitimité à les investir dans sa recherche, dans un milieu où la remise en question des frontières disciplinaires ne va pas de soi.

En s'articulant autour des thématiques soulevées précédemment (recueil, traitement et analyse des données, questionnement des frontières disciplinaires), nous souhaiterions ainsi que les contributions interrogent la manière dont les objets de recherche de chacun.e.s ont nécessité la sollicitation de méthodologies transversales et dont ces méthodologies ont elles-mêmes participé à reconfigurer ces objets.

Comité scientifique

  • Michelle Auzanneau, professeure en sciences du langage, ILPGA, Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle
  • Sémir Badir, maître de recherches en sciences du langage, FNRS, Université de Liège
  • Cécile Canut, professeure en sciences du langage, CERLIS, Université Paris Descartes
  • Christine Deprez, professeure en sciences du langage, CEPED, Université Paris Descartes
  • Alexandra Filhon, maîtresse de conférence en sociologie, ESO, Université Rennes 2
  • Clara Keating, professeure en linguistique, CES, Universidade de Coimbra
  • Alice Krieg-Planque, maîtresse de conférence en science de l’information et de la communication, Céditec, Université Paris-Est Créteil Val de Marne
  • Bernard Lahire, professeur en sociologie, CNRS, École Normale Supérieure de Lyon
  • Deirdre Meintel, professeure d’anthropologie, CEETUM, Université de Montréal
  • Carola Mick, maîtresse de conférence en sciences du langage, CEPED, Université Paris Descartes
  • Victor Pereira da Rosa, professeur en sociologie et anthropologie, Université d’Ottawa
  • Véronique Perry, chercheure associée en didactique des langues et genre, LERASS, Université Toulouse III Paul Sabatier
  • François de Singly, professeur en sociologie, CERLIS, Université Paris Descartes
  • Jan Spurk, professeur en sociologie, LASCO, Université Paris Descartes
  • Daniel Véronique, professeur en sciences du langage, LPL, CNRS, Université Aix-Marseille
  • Patricia Von Munchow, maîtresse de conférence en sciences du langage, EDA, Université Paris Descartes

Comité d’organisation

  • Jéssica Barraza Bizama,
  • Shimeen-Khan Chady,
  • Alice Coutant,
  • Alexandra Piesen,
  • Fabio Scetti,
  • Suzie Telep.

École doctorale 180, Université Paris Descartes.

Calendrier

  • Date limite des soumissions : 31 mai 2015
  • Notification aux participants : 30 juin 2015
  • Date limite d’inscription : 30 septembre 2015
  • Dates du colloque : 10 et 11 décembre 2015

Format des communications

Les communications se feront en français ou en anglais.
Les communications prendront la forme de communications orales de 20 minutes puis 10 minutes de discussion.
Les posters seront à présenter au format A1 ou A0.

Modalités de soumission

La date limite pour l'envoi des propositions est fixée au

31 mai 2015.

Elles devront être adressées à l'adresse suivante : colloquesdlshs2015@gmail.com.
L'envoi comprendra deux fichiers Word.
Le premier, titré « VOTRENOM - VotrePrénom - informations », contiendra le nom de l'auteur et une adresse de contact, son rattachement institutionnel, sa discipline, le niveau d’études (préciser le nombre d’années pour le doctorat), le titre provisoire de la communication et le format envisagé (communication orale ou poster).
Le second, titré « VOTRENOM - VotrePrénom - proposition », comprendra la proposition et son titre provisoire, cinq mots-clés et une bibliographie indicative (5 références maximum). Ce document fera une page maximum, en police Times New Roman, taille 12, interligne 1,5, texte justifié à gauche et à droite.

Inscription gratuite mais obligatoire à l’adresse : colloquesdlshs2015@gmail.com

Lieux

  • Amphithéâtre Durkheim, Sorbonne - 1 rue Victor Cousin
    Paris, France (75005)

Dates

  • dimanche 31 mai 2015

Mots-clés

  • épistémologie, méthodes, méthodologies, sciences humaines et sociales, linguistique, sciences du langage, interdisciplinarité, transdisciplinarité, pluridisciplinarité

Contacts

  • Alice Coutant
    courriel : colloquesdlshs2015 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Alice Coutant
    courriel : colloquesdlshs2015 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Sciences humaines et sociales, sciences du langage : méthodologies transversales », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 20 mai 2015, http://calenda.org/328567