AccueilArs poetica : formes et traditions du poème long dans les Amériques

*  *  *

Publié le mardi 26 mai 2015 par João Fernandes

Résumé

Une tradition critique importante s’est constituée sur le « poème long » (« long poem », « poema extenso », « poema largo ») aux Amériques, forme à la vitalité étonnante sur le continent. Il nous semble indispensable de creuser une approche comparatiste et généalogique au terme des deux colloques précédents, qui ont permis de tisser de multiples liens, de dessiner une carte qui demande à présent relief et profondeur, autrement dit recherche généalogique et intertextuelle. Des noms sont revenus de manière récurrente (Walt Whitman, Ruben Darío, T.S. Eliot, Pablo Neruda, parmi d’autres), soit comme fondateurs de telle ou telle tradition du poème long, soit comme des passeurs, qui ont œuvré aux échanges entre langues et à la constitution de lignes américaines, au sens continental du terme.

Annonce

Argumentaire

Comment les traditions et les canons du poème long se constituent-ils ? S’agit-il de traditions nationales, continentales ? Y-a-t-il des spécificités dans les formes du poème long propres aux aires linguistiques ou aux traditions nationales ? Pourquoi le « très long poème » semble un défi dans la poésie de tradition objectiviste aux États-Unis (Ezra Pound, William Carlos Williams, Louis Zukofsky, Charles Olson) alors que le poème archéologique a connu une fortune particulière dans l’Amérique hispanophone (Ernesto Cardenal, Martín Adán…) Les poésies caribéennes ne fonctionnent-elles pas comme de véritables points de relais entre Nord et Sud ?

Ces traditions du poème long se sont-elles constituées en rupture avec celles qui existaient en Europe ? N’a-t-on pas intérêt au contraire à développer une approche transatlantique ? Les liens entre le long poème romantique anglais et le long poème américain, entre la pastorale, les géorgiques anglaises et le grand poème géographique américain seraient ainsi réexaminés sur de nouveaux frais, de même que ceux qui unissent les traditions du romance ou des méditations sur les ruines espagnoles aux poèmes archéologiques latino-américains. N’a-t-on pas intérêt également à développer une approche transatlantique nouvelle, en pensant à des échanges qui iraient aussi de l’Ouest vers l’Est ? Ainsi de la poésie épique de Pablo Neruda sur ses contemporains péninsulaires.

Aborder la question en ces termes de circulations de modèles, de transferts et d’héritage nous permettra de revenir à la définition et à la délimitation du poème long. Sans chercher à établir de définition étroite et définitive, on s’attachera toutefois à dégager des catégories parmi ces modèles : très long poème, magnum opus, suite, série… Pourquoi la poésie québécoise a-t-elle privilégié la suite, parmi les modalités du poème long, alors que le très long poème et la série se sont développés aux États-Unis ?

Ce sont quelques questionnements et pistes de réflexions abordées lors de ce colloque. Voici le programme détaillé:

Programme

Jeudi 4 juin

(Bibliothèque d'Études Méridionales)

13h30 Accueil

14h Ouverture du colloque par Daniel Lacroix, Vice-Président du Conseil Scientifique de l’Université Toulouse - Jean Jaurès, par Hélène Debax, directrice de Framespa et Emmanuelle Garnier, directrice de LLA-Créatis

Présidence de séance : Modesta Suárez (Université Toulouse - Jean Jaurès)

Conférence plénière :

  • 14h15 Raúl Antelo (Universidade Federal de Santa Catarina, Brésil), La escritura rapsódica y la caída del sujeto

15h15 Pause

  • 15h25 Daniel Rodrigues (Université Blaise- Pascal/ Clermont 2), En attendant la prose – une lecture du Catatau de Paulo Leminski
  • 15h50 Vincent Zonca (ENS de Lyon), VRBE (1924) de Manuel Maples Arce, le "super-poème" de l’avant-garde stridentiste : fondations, héritages, ruptures
  • 16h15 Serge Pey (Université Toulouse - Jean Jaurès), De Kaddish à l’Enfant archéologue – mes récitals avec Allen Ginsberg 

Cave Poésie (71, rue du Taur)

17h-18h Conversatorio de poesía con

  • Eduardo Chirinos (Pérou),
  • Laurent Grisel (France),
  • Eduardo Mitre (Bolivie) et
  • Serge Pey (France)

Vendredi 5 juin

(Bibliothèque d'Études Méridionales)

Présidence de séance : Susana Scramim (Universidade Federal de Santa Catarina, Brésil)

  • 9h30 Marie-Christine Seguin (ICT-Toulouse), Convergencias de algunas circunstancias al asentamiento del poema extenso en Cuba, Puerto Rico y la República Dominicana
  • 9h55 Cyril Vettorato (Ecole Normale Supérieure de Lyon), Modèles et métamorphoses du poème long dans la contemporanéité caribéenne. Une lecture de Startling the Flying Fish de G. Nichols et Eva/Sión/Es de C. Vicioso

10h20 Débat

10h50 Pause

  • 11h05 Delphine Rumeau (Université Toulouse - Jean Jaurès), La poésie canadienne-française des années 1920, entre longueurs et entre modèles : les exemples de Robert Choquette et Alfred DesRochers
  • 11h30 Françoise Palleau-Papin (Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité), W.S. Merwin et l’épopée d’Hawaii

12h30 Buffet

Présidence de séance : Gaëlle Hourdin (Université Toulouse - Jean Jaurès),

  • 14h Eduardo Mitre (Saint John’s University, New York, USA), Pasos de un poema largo
  • 14h25 Candice Lemaire (Université de Bourgogne), La trombe et la nuée : dissonances pastorales au cœur du poème long frostien

15h50 Débat

16h20 Pause

  • 16h35 Gema Areta Marigó (Universidad de Sevilla, Espagne), Muerte de Narciso: la imagen histórica
  • 17h Nathalie Galland (Université de Bourgogne), Devorar el infinito. Diálogos poéticos en Muerte sin fin de Recinto de Javier Sologuren de José Gorostiza

Samedi 6 juin

(Bibliothèque d'Études Méridionales)

  • 9h30 Laurent Grisel (Paris), Du court au long : ce qui est désiré, ce qu'il faut (ré)inventer
  • 9h55 Xavier Kalck (Université Paris-Sorbonne) Le long poème court : séquence, série et amplitude chez George Oppen
  • 10h20 Charlotte Estrade (Université Paris Ouest - Nanterre La Défense), Modernisme et transition : d’Ezra Pound à Charles Olson

10h45 Débat

Présidence de séance : Nathalie Galland (Université de Bourgogne)

  • 11h30 Eduardo Chirinos (University of Montana, Missoula, USA), « El collar de Helena en el cuello de Sophia »: una lectura de Recinto de Javier Sologuren
  • 11h55 Susana Scramim (Universidade Federal de Santa Catarina, Brésil), Blanco de Octavio Paz, Galáxias de Haroldo de Campos:o poema solene na modernidad

12h20 Débats et clôture du colloque

Lieux

  • Bibliothèque d'Études Méridionales, 1er étage - 56, rue du Taur
    Toulouse, France (31)

Dates

  • jeudi 04 juin 2015
  • vendredi 05 juin 2015
  • samedi 06 juin 2015

Mots-clés

  • poème long, amérique, tradition littéraire, circulation continentale

Contacts

  • Modesta Suárez
    courriel : modestasuarez [at] yahoo [dot] fr
  • Alvaro Ruiz
    courriel : alvaroruizr22 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Alvaro Ruiz
    courriel : alvaroruizr22 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Ars poetica : formes et traditions du poème long dans les Amériques », Colloque, Calenda, Publié le mardi 26 mai 2015, http://calenda.org/328702