AccueilReprésentation et altérité

Représentation et altérité

Esthétique et épistémologie à partir d'Emmanuel Levinas

*  *  *

Publié le jeudi 28 mai 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Y a-t-il chez Levinas un rejet de la forme, comme si celle-ci n’intervenait qu’en tant que déchéance de ce qui outrepasse la forme ? Et dans ce cas qu’en serait-il des arts mais aussi des sciences ? 

Annonce

Argumentaire

Dans l’étude de l’œuvre d’Emmanuel Levinas, l’attention du lecteur se trouve souvent attirée par l’importance de la réflexion sur l’altérité, en tant que ce qui outrepasse le visible, le plastique, la matérialité. Aussi il pourrait paraître paradoxal de tendre à donner une nouvelle entente de ces textes depuis la question de la représentation, celle-ci pouvant paraître le plus souvent écartée voire réprouvée par Levinas lui-même, comme s’il ne s’agissait que d’une étape sans valeur propre, vouée à être dépassé par une réflexion plus fondamentale.

Y a-t-il chez Levinas un rejet de la forme, comme si celle-ci n’intervenait qu’en tant que déchéance de ce qui outrepasse la forme ? Et dans ce cas qu’en serait-il des arts mais aussi des sciences ? Nous nous trouvons ainsi aux prises d’une part avec le représentable qui risque de réduire l’altérité à une détermination conceptuelle, et d’autre part avec l’indescriptible qui vient frapper la conscience intentionnelle malgré elle. Si Levinas n’est ni un spiritualiste, ni un obscurantiste, son rapport à la forme pourrait permettre de réentendre ses thèses les plus importantes dans le rapport complexe que tiennent chez lui l’esthétique et l’épistémologie. Le rapport entretenu par la subjectivité avec ce qui la précède et ce qui la dépasse, la relation entre son en-deçà et son au-delà, met en question l’endroit d’une limite significative entre la formalisation et l’ouverture vers l’autre.

Dans le cadre de ce colloque, nous proposons d’ouvrir la discussion entre la possibilité d’un renoncement radical à nos conditions ici-bas, dans le lieu ; l’incondition du non-lieu ; et l’au-delà qui échappe à toute représentation à partir de la pensée d’Emmanuel Levinas. La représentation est-elle toujours une dégradation de la différence ? Et peut-on se passer de la représentation dans notre rapport au monde ? Si la représentation se trouve au centre de notre existence, ne risque-t-elle pas de nous entrainer dans l’idolâtrie ?

Ce colloque se veut ouvert à tous : spécialistes, jeunes chercheurs mais aussi étudiants et auditeurs intéressés par la question de la représentation.

Organisateurs

  • Flora Bastiani
  • Nelson Lerias

Orateurs confirmés 

  • Flora Bastiani,
  • Brian Bergen-Aurand,
  • François Brémondy,
  • Anne Coignard,
  • Marcelo Fabri,
  • Rosa Laura Guzzetta,
  • Georges Hansel,
  • Joëlle Hansel,
  • Shojiro Kotegawa,
  • David Lengyel,
  • Nelson Lerias,
  • Soufiane Mezzourh,
  • Pierre Montebello,
  • Isy Morgensztern,
  • Masumi Nagasaka,
  • Jean-François Rey,
  • Jean-Michel Salanskis,
  • Yves Sobel
  • David Urigh.

Programme

Mardi 7 juillet 2015

Journée : Université du temps libre

10h. Accueil des participants

11h. Séance inaugurale

  • Jean-Michel Salanskis, Levinas et l’anti-représentationnalisme
  • Brian Bergen-Aurand, Through Concepts, Which are Like Muscles of the Mind

Modérateur : Michel Olivier

12h30 Pause déjeuner

14h

  • Flora Bastiani, Le devoir de rendre justice et l'artiste
  • Soufiane Mezzourh, La composition picturale à l’épreuve de l’altérité

Modérateur : Joëlle Hansel

15h30 Pause

15h45

  • François Brémondy, Blanchot disciple de Levinas
  • Rosa Laura Guzzetta, Répresentation et judaisme

Modérateur : Georges Hansel

18h : Ombres blanches

Discussion sur l’ouvrage de Jean-Michel Salanskis, Le concret et l’idéal. Levinas vivant III. Publié en 2015 chez Klincksieck, en présence de l’auteur.

20h45 : Institut catholique de Toulouse 

  • Marcelo Fabri, Le désenchantement de la phénoménologie: le sens éthique de la représentation
  • Pierre Montebello, L’art sans dehors

Modérateur : à préciser

Mercredi 8 juillet 2015

Journée : Université du Temps libre

9h.

  • Jean-François Rey, Titre à préciser
  • Yves Sobel, Samuel Joseph Agnon lu par Emmanuel Levinas : « ... la poésie – cet ultime réduit de la transcendance… »

Modérateur : Anne Coignard

10h30. Pause

10h45.

  • Joëlle Hansel, Levinas, Brunschvicg et le savoir scientifique : faut-il « sortir du laboratoire ? »
  • Nelson Lerias, Le reste chantable, les sentiers du souffle et le vent de l’altérité

Modérateur : Flora Bastiani

12h15. Pause déjeuner

13h45. Projection de deux films courts sur l’œuvre du peintre Serge Lask :

  • « Serge Lask, calligraphe de l’absence » (4’50’’), sur son œuvre. Production SZ Productions et Arte.
  • « Qu’est-ce qu’elle dit Zazie ? » (4’). Interview de Serge Lask par Jean-Michel Mariou. France 3. 

14h15.

  • Shojiro Kotegawa, Représentation et vérité
  • David Lengyel, Le(s) foyer(s) de l'éthique : Levinas chez Godard
  • Pablo Dreizik, Face au nazisme : généalogie du concept de la distance dans les premiers écrits de Levinas

Modérateur : Pierre Montebello

18h : Ombres blanches

Discussion sur deux ouvrages de Jean-François Rey : A dessein de soi. Introduction à la philosophie d’Henri Maldiney, publié en 2014 au Cercle herméneutique, et Constellations. Henri Maldiney et la psychothérapie institutionnelle, publié en 2015 dans les hors séries de la revue Institution, en présence de l’auteur.

Jeudi 9 juillet 2015

Journée : Université du Temps libre

10h. Projection de film sur l’œuvre du peintre Mark Rothko :

« Mark Rothko, un humaniste abstrait » (50') réalisation Isy Morgensztern. Production SZ Productions pour France 5.

11h.

  • Isy Morgensztern, La réalité et son ombre et les choix stratégiques de Mark Rothko
  • Claude Birman, Titre à préciser

Modérateur : Nelson Lerias

12h30. Pause déjeuner

14h.

  • David Uhrig, Titre à préciser
  • Masumi Nagasaka, Primat donné à la dialectique transcendantale sur l'esthétique transcendantale – Emmanuel Levinas contre Kant et le problème de la métaphysique

Modérateur : Jean-François Rey

15h30. Pause

15h45.

  • Anne Coignard, Poète tragique et poète comique sont le même : un leitmotiv platonicien
  • Georges Hansel, L’idée de l’infini et le théorique dans Totalité et Infini

Modérateur : Jean-Michel Salanskis

Lieux

  • Institut Catholique, 31 rue de la Fonderie
    Toulouse, France (31)

Dates

  • mardi 07 juillet 2015
  • mercredi 08 juillet 2015
  • jeudi 09 juillet 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • représentation, esthétique, Levinas, altérité

Contacts

  • Flora Bastiani
    courriel : colloque [dot] philo [dot] toulouse [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Flora Bastiani
    courriel : colloque [dot] philo [dot] toulouse [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Représentation et altérité », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 28 mai 2015, http://calenda.org/328729