AccueilBig et Open Data : conséquences et compétences pour les professionnels de l'information

*  *  *

Publié le mercredi 20 mai 2015 par João Fernandes

Résumé

L'URFIST de Rennes, le CFCB Bretagne-Pays de la Loire et l'ADBS-Bretagne organisent une journée d'étude le 28 mai 2015 à l'université Rennes 2, destinée d'abord aux professionnels de l'information mais également ouverte aux enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants intéressés par les enjeux professionnels autour des données massives. Quelles sont les nouvelles compétences induites par l'explosion des données massives ? L'exploitation du potentiel des données, dans tous les secteurs, ne nécessite-t-elle pas une nouvelle « culture des données » ? Comment les professionnels de l'information peuvent-ils se positionner face à ces évolutions, comment peuvent-ils répondre aux besoins d’expertise dans l’indexation, la gestion, la diffusion des données de recherche ? Quelles nouvelles formations, initiales et continues, faudrait-il mettre en place ?

Annonce

L'URFIST de Rennes, le CFCB Bretagne-Pays de la Loire et l'ADBS-Bretagne, en partenariat avec le GFII, co-organisent une journée d'étude le 28 mai 2015 à l'Université Rennes 2, "Big et Open Data : conséquences et compétences pour les professionnels de l'information". Destinée d'abord aux professionnels de l'information, cette journée est également ouverte aux enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants intéressés par les enjeux professionnels autour des données massives.

Problématique de la journée 

Les données sont omniprésentes sur Internet, leur volume ne cesse de croître de façon vertigineuse (une étude d'IDC de 2014 prévoit que le volume des données produites par les objets connectés à internet atteindra 40 zettaoctets, soit 40 000 milliards de Go, en 2020), leurs enjeux sont innombrables et toujours plus cruciaux (du droit à l'oubli au potentiel économique du Big Data en passant par l'accès aux données médicales ou les mutations scientifiques induites par l'ouverture des données de recherche), de nouveaux métiers apparaissent... Bref, la "révolution des données", par-delà les discours parfois enchanteurs, est une réalité désormais incontournable. Trois phénomènes peuvent être distingués dans ce tourbillon de données, qu'il faut définir rapidement : l'Open Data, l'Open Research Data et le Big Data.

Le mouvement de l'Open Data désigne l'ouverture des données publiques, depuis le niveau des gouvernements et des administrations centrales jusqu’à celui des collectivités locales. L'Open Research Data, c.a.d. l'ouverture des données de la recherche, prend sa source dans le mouvement plus large de l'Open Access, qui vise à la mise à disposition libre et gratuite des publications scientifiques. Selon le Rapport de l’OCDE de 2007, « les « données de la recherche » sont définies comme des enregistrements factuels (chiffres, textes, images et sons), qui sont utilisés comme sources principales pour la recherche scientifique et sont généralement reconnus par la communauté scientifique comme nécessaires pour valider des résultats de recherche ». La question de leur traitement et de leur mise en  libre accès se pose aujourd'hui dans presque toutes les disciplines scientifiques. Ces deux mouvements parallèles, que sont l'ouverture des données publiques et celle des données de recherche, sont à replacer dans le cadre plus vaste des données massives, appelées généralement Big Data. Le Big Data serait ainsi le terme générique désignant cette masse toujours croissante de données issues de sources innombrables : données personnelles des réseaux sociaux, données des capteurs de toutes sortes, de l'internet des objets, des transactions commerciales, données de téléphonie, données publiques des administrations, données statistiques, météorologiques, médicales, biologiques, scientifiques, etc.

Les enjeux professionnels liés à cette révolution des données seront au centre de cette journée d'étude, qui s'adresse avant tout aux professionnels de l'information. Quelles sont les nouvelles compétences induites par cette explosion des données ? L'exploitation du potentiel des données, dans tous les secteurs, ne nécessite-t-elle pas une nouvelle "culture des données", dont on peut constater l'insuffisance notable ? Mais surtout, comment les professionnels de l'information peuvent-ils se positionner face à ces évolutions ? Doivent-ils se reconvertir en "data scientists", ces nouveaux profils professionnels appelés à se développer, ou bien sont-ils condamnés à voir passer les données ? Comment peuvent-ils répondre aux besoins d’expertise dans l’indexation, la gestion, la diffusion des données de recherche ? Quels services, quelles plus-values peuvent être apportés par les bibliothécaires dans les projets d’open data des collectivités locales, ou par les documentalistes du secteur privé dans les projets d'utilisation du Big Data dans les entreprises ? Comment faire évoluer les compétences professionnelles des bibliothécaires et documentalistes, quelles nouvelles formations, initiales et continues, faudrait-il mettre en place ?

Cette journée d'étude tentera d'apporter des éléments de réponse à toutes ces questions et déclinera les conséquences du Big data dans les trois secteurs que sont les bibliothèques et centres documentaires de l'enseignement supérieur, les bibliothèques de lecture publique et le secteur privé.

Programme de la journée

Café d’accueil : 9 h - 9 h 30

Matinée : 9 h 30 – 12 h 30

  • 9 h 30 - 10 h

Introduction

Ouverture de la journée par Marc Bergère, Vice-Président chargé de la documentation et des ressources technologiques à l'Université Rennes 2

Présentation de la journée

  • 10 h - 11 h 15 Jean-Michel Salaun, Professeur à l'ENS de Lyon, responsable du Master "Architecture de l'information" : "Big Data : l'indispensable renouvellement des formations en science de l'information"

A en croire les rapports officiels, nous n'aurions plus besoin que de "data-scientists", un mélange de mathématiciens et d'informaticiens, pour relever les défis des big data. Pourtant en Amérique du nord, les iSchools ont transformé radicalement leurs formations sur l'organisation de l'information et les architectes de l'information s'appuient sur les analyses de l'expérience-utilisateur. Ces expertises, jusqu'ici inédites, ouvrent la voie à un renouvellement radical des formations en science de l'information.

  • 11 h 15 - 12 h 30 Soizick Lesteven, Ingénieur de Recherche au CDS, Centre de Données astronomiques de Strasbourg (CNRS)  : “La gestion des données astronomiques au Centre de Données astronomiques de Strasbourg”

La présentation portera principalement sur la construction du contenu des bases de données du CDS (SIMBAD et VizieR). Elle montrera la complexité du travail des documentalistes du CDS qui travaillent en interaction permanente avec les chercheurs et les informaticiens du CDS. On montrera comment cette équipe fait face aux évolutions de la recherche, des techniques et de l'augmentation continue des données à traiter.

Après-midi : 14 h - 17 h

  • 14 h - 15 h 15 Dominique Cotte, animateur du groupe de travail exploratoire du GFII « Du Big Data aux smart datas", PDG d’Ourouk : “Votre data, je vous la sers comment ? Réflexions sur la nébuleuse de la « data » et les impacts sur les activités des professionnels de l’information.”

15 h 15 - 15 h 30 : pause

15 h 30 - 17 h : Table ronde animée par Alexandre Serres, URFIST de Rennes : "Les professionnels de l'information face aux data", avec :

  • Michel Caradec, Manager de la société CEGID, Rennes
  • Maryse Carmes, Maître de conférences au CNAM-INTD Paris
  • Jean-Philippe Lefèvre, Responsable Mission Développement de l'administration électronique, Département de Loire-Atlantique 
  • Laurence Rey, Conservatrice responsable du pôle communication et formation professionnelles à la BnF
  • Frédérique Schlosser, Conservatrice responsable du numérique, de la communication et de l'informatique documentaire à la bibliothèque des Champs Libres à Rennes Métropole

Inscription sur le site web de la journée d'études avant le 22 mai :

http://jerennes2015.sciencesconf.org/

Lieux

  • Campus Villejean, bât. B, amphi B 7, Université Rennes 2 - Place du Recteur Henri Le Moal
    Rennes, France (35)

Dates

  • jeudi 28 mai 2015

Mots-clés

  • big data, open data, données de la recherche, professionnel de l'information, compétence, culture des données

Contacts

  • Alexandre Serres
    courriel : alexandre [dot] serres [at] uhb [dot] fr

Source de l'information

  • Alexandre Serres
    courriel : alexandre [dot] serres [at] uhb [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Big et Open Data : conséquences et compétences pour les professionnels de l'information », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 20 mai 2015, http://calenda.org/329115