AccueilTerritoire et intermédialité

*  *  *

Publié le jeudi 04 juin 2015 par João Fernandes

Résumé

Cette journée d'études propose une réflexion articulée autour des interactions dynamiques et mouvantes, aussi bien d'attraction et de co-présence que d'opposition, entre les concepts de territoire et d'intermédialité. En dépit de son ancrage dans un contexte contemporain de mondialisation culturelle, économique et sociale et d'interrogations sur la notion de frontière artistique, disciplinaire, géographique, médiatique, culturelle et intellectuelle, cette manifestation scientifique n'impose aucun medium, thème ou période d'étude particuliers, et valorisera tout rapprochement aussi ambitieux que pertinent.

Annonce

Argumentaire

La multiplication des approches transversales à l'intérieur des Sciences humaines, accompagnée par les phénomènes de mondialisation et l’évolution générale des frontières nationales et culturelles historiques, paraît contester la pertinence des frontières disciplinaires traditionnelles. La notion éminemment polysémique de territoire, que nous proposons de convoquer à l'occasion de cette journée d'étude, pourrait sembler mise en péril. Un territoire se définit comme un espace plus ou moins tangible recouvrant à la fois des réalités naturelles, culturelles (territoire linguistique, identitaire), ou juridiques (territoire national, agglomération) extrêmement diverses, qui se croisent, s’attirent ou s’excluent, et semblent à ce titre entrer fortement en résonance avec l’idée d’intermédialité. Le territoire, espace à conquérir, est par essence mouvant.

Par ailleurs, la recherche intermédiale devrait à juste titre interpeller les jeunes chercheurs amenés à se saisir des outils qu’elle propose, dans la mesure où elle va là aussi jusqu’à remettre en question le cloisonnement disciplinaire communément admis : pour Silvestra Mariniello, « dans son principe même, l’intermédialité ne fait pas qu’appeler à l’éclatement des frontières disciplinaires, elle l’impose »1.

Enfin, les notions de transfert et de dispositif, axes d’étude que le laboratoire LLA-CREATIS explore et développe tout particulièrement, nous amènent naturellement à nous questionner sur les formes artistiques impliquant ces pratiques intermédiales, telles qu’elles interpellent de plus en plus la communauté des chercheurs. Le concept polymorphe d’intermédialité nous fournit en effet les outils pour saisir le fonctionnement et l’impact des nouveaux médias, en perpétuelle évolution au gré des progrès technologiques. La dimension culturelle de la mondialisation, à travers le développement et la la démocratisation d’internet notamment, associée à la diversification des moyens techniques mis à la disposition des créateurs, ont profondément transformé notre vision de l’identité d’une œuvre.

Nous vous invitons à explorer les possibilités inédites d’analyse et d’application ouvertes par la mise en relation de ces deux termes, qui s’opposent et s’épousent tout à la fois. La nature même du sujet choisi favorisera les propositions de communication originales, n’excluant aucun média ni rapprochement ambitieux. Organisée par et pour les doctorants du laboratoire LLA-CREATIS, la journée d’étude acceptera cependant avec joie les contributions provenant d’horizons multiples, et n’exclura aucun candidat pertinent.

Axes thématiques

 Il est ainsi proposé aux participants d’explorer différents axes, dont nous vous proposons divers exemples non exhaustifs :

  • Géographies sonores - Quelle relation entre la musique et son origine locale, sa destination d’adoption ? Quelles représentations du territoire par le son ?
  • Véhiculer le territoire par le texte - Convocation du paysage par le texte, ekphrasis, rapport entre l’œuvre et le territoire où elle prend place, entre l’inscription/la signalétique et son lieu d'affichage
  • Dispositifs scéniques & interartialité - Comment le dispositif scénique crée-t-il un territoire où diverses pratiques artistiques peuvent coexister ?
  • Formes nouvelles du Carnet de Voyage – Manifestations modernes au sens large : blog, livres de voyages, pratiques artistiques ; comment se mêlent dans ces œuvres le dessin, la peinture, l'écrit, la vidéo…
  • Réalité des frontières numériques - Dans quelles mesures les frontières nationales, régionales ou culturelles transparaissent-elles dans les espaces numériques -internet en particulier
  • Investir l'espace public- Comment prendre possession, dans le cadre d'une exposition, d'une représentation, d'un espace soumis à la circulation du public
  • Pratiques culinaires et synesthésies – Correspondances entre la gastronomie et les autres arts
  • L'artiste face à son appartenance locale – Quelles marques identitaires territoriales pour un artiste ?
  • Identité de l'art collaboratif - Pratiques hypertextuelles, œuvres ou expositions provenant d'artistes multiples : quelle identité, quelle origine, quelle destination pour ces œuvres ?

La journée d'étude reste bien évidemment ouverte à des propositions centrées sur le territoire et l'intermédialité qui exploreraient d'autres axes de recherche que ceux énoncés dans l'appel à communication.

Modalités de soumission des propositions

Les propositions de communication d'environ 300 mots devront être rédigées en français et comporter une courte notice bio-bibliographique.

La date limite d'envoi est le 

15 juillet 2015

 à l’adresse suivante : jeterritoireintermedialite@gmail.com

Les communications ne devront pas excéder 25 minutes.

La journée d'étude donnera lieu à une publication dans la revue Litter@ Incognita (la revue des doctorants du laboratoire LLA-CREATIS).

Université Toulouse-Jean Jaurès Toulouse, le 26 novembre 2015

Comité organisateur

Journée d’Étude organisée par les doctorants du laboratoire LLA-CREATIS (Laboratoire Lettres, Langages et Arts, Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles )

  • Joscelin Bollut (Université Toulouse-Jean Jaurès)
  • Nina Jambrina (UT2J), 
  • Agatha Mohring (UT2J)

Comité scientifique

  • Rémy Besson (UT2J)
  • Christine Buignet (UT2J)
  • Philippe Canguilhem (UT2J)
  • Michel Court (UT2J)
  • Emmanuelle Garnier (UT2J)
  • Muriel Plana (UT2J)
  • Mireille Raynal (UT2J)

Contact

 jeterritoireintermedialite@gmail.com

Bibliographie indicative

  • BALLARINI, Loïc et DELAVAUD, Gilles (dir.), Nouveaux territoires médiatiques, Paris, Éditions Mare et Martin, coll. « Media critic », 2014.
  • BESSON, Rémy, "Prolégomènes pour une définition de l'intermédialité à l'époque contemporaine", rapport de recherche publié sur l'archive ouverte HAL-UTM, juillet 2014, 25 p. [en ligne] URL: http://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01012325
  • BOLTER, Jay David et GRUSIN, Richard, Remediation, Understanding New Media, Boston, MIT Press, 1999
  • GAUDREAULT, André et MARION, Philippe, "Cinéma et généalogie des médias", Médiamorphoses, n° 16 : D'un média... l'autre, INA/Armand Colin, 2006,
  • JOST, François, "Des vertus heuristiques de l’intermédialité", Intermédialités : histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques / Intermediality: History and Theory of the Arts, Literature and Technologies, n° 6 : Remédier / Remediation, 2005, p. 109-119, http://id.erudit.org/iderudit/1005505ar.
  • LARRUE, Jean-Marc, "Théâtre et intermédialité. Une rencontre tardive", dans George Brown, Gerd Hauck et Jean-Marc Larrue (dir.), Intermédialités : histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques / Intermediality: History and Theory of the Arts, Literature and Technologies, n° 12 : Mettre en scène / Directing, 2008, p. 13-29 et n° 20: Traverser/Crossing, 2012-2013, p. 101-117, http://id.erudit.org/iderudit/039229ar.
  • MARINIELLO, Silvestra, "Commencements", Intermédialités : histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques / Intermediality: History and Theory of the Arts, Literature and Technologies, n° 1, 2003, p. 47-62 et n° 20: traverser/crossing, 2012-2013, http://id.erudit.org/iderudit/1005444ar
  • MECHOULAN, Eric, "Intermédialités. Le temps des illusions perdues", Intermédialités : histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques / Intermediality: History and Theory of the Arts, Literature and Technologies, n° 1: naître, 2003 et n° 20: traverser/crossing, 2012-2013, p. 13-31, http://id.erudit.org/iderudit/1005442ar
  • MÜLLER, Jürgen E., "L’intermédialité, une nouvelle approche interdisciplinaire : perspectives théoriques et pratiques à l’exemple de la vision de la télévision", Cinémas: revue d'études cinématographiques / Cinémas: Journal of Film Studies, vol. 10, n° 2-3, 2000, p.105-134, http://id.erudit.org/iderudit/024818ar
  • RAJEWSKY, Irina O., "Intermediality, Intertextuality, and Remediation : A Literary Perspective on Intermediality", Intermédialités : histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques / Intermediality: History and Theory of the Arts, Literature and Technologies, n° 6 : Remédier / Remediation, 2005, p. 43-64, http://id.erudit.org/iderudit/1005505ar.
  • 1. Mariniello Silvestra, « L’intermédialité : un concept polymorphe », in : Inter Media, « Littérature, cinéma et intermédialité », actes du Colloque d’Etudes d’Intermédialité de l’ISMAI, L’Harmattan, Paris, 2011

Lieux

  • Maison de la Recherche - 5 Allée Antonio Machado
    Toulouse, France (31)

Dates

  • mercredi 15 juillet 2015

Mots-clés

  • territoire, intermédialité, interartialité, interdisciplinarité, dispositifs, frontière, espace, intertextualité, media, medium, transmedia, dispositif

Contacts

  • Agatha Mohring
    courriel : agatha [dot] m [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Agatha Mohring
    courriel : agatha [dot] m [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Territoire et intermédialité », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 04 juin 2015, http://calenda.org/330542