AccueilFutur de la migration internationale : enjeux et défis

*  *  *

Publié le vendredi 05 juin 2015 par Elsa Zotian

Résumé

Les migrations ont de tout temps contribué à la structuration et au développement des sociétés humaines, que ce soit celles de départ ou d'installation. Leur impact varie pourtant en fonction de la conjoncture mondiale, qui aujourd'hui n'est plus la même que celle des années passées. Dans ce sens, L’Afrique se lance vers un avenir prometteur, et un futur riche en termes de mouvements humains et économiques. Les objectifs de ce colloque sont, entre autres, de : cerner la question de l’émigration dans le futur et aussi de dégager les causes profondes de la montée en puissance du phénomène ces deux dernières décennies ; mettre en relief les implications et les retombées de l’émigration sur les politiques de développement durable menées par les pays africains et dont une grande partie est financée par les pays de l’UE ; faire la somme des connaissances qui existent autour de cette question, explorer les nouvelles pistes de recherches et susciter de nouvelles approches, etc.

Annonce

Le laboratoire de recherche « Actuariat, Criminalité Financière et Migration Internationale » organise le colloque international « Le futur de la migration internationale : enjeux et défis » les 27 – 28  novembre 2015 à Casablanca - Maroc

Argumentaire

Les migrations ont de tout temps contribué à la structuration et au développement des sociétés humaines, que ce soit celles de départ ou d'installation. Leur impact varie pourtant en fonction de la conjoncture mondiale, qui aujourd'hui n'est plus la même que celle des années passées. Le nombre de personnes migrantes s'accroît, en moyenne, de 2,5% par an. Elles s'installent essentiellement dans les pays les plus développés, à savoir en Amérique du Nord, en Europe Occidentale, en Océanie et au Moyen-Orient. Sur les deux premiers continents, le nombre de personnes issues de l'émigration croît plus vite que la population locale (plus de 2,5% par rapport à un taux de natalité d'environ 2% en fonction des pays). Ces dernières décennies, de nombreux pays ont été concernés par l’émigration clandestine et les problèmes qui en découlent : travail illégal, demandeur d’asile, trafic d’êtres humains…

Ces migrations  sont devenues  un phénomène planétaire. On compte aujourd’hui, plus de 215 millions de migrants internationaux. Les migrations indiquent en effet une tendance majeure du 21ème siècle, avec des conséquences durables sur les systèmes politiques, sociaux et économiques, et sur la composition des Etats-Nations.

Aujourd'hui, les foyers, les trajectoires empruntés, et les caractéristiques des migrations ne sont plus exactement les mêmes. Les migrations sont dorénavant spontanées

Les situations socio-économiques de misère et de pauvreté sont les principales responsables des migrations. En Afrique particulièrement, l’exode rural, le chômage (la majorité des jeunes sont au chômage), l’instabilité politique et l’absence de la sécurité dans une grande partie des pays africains représentent les principales raisons pour vouloir émigrer.

Par ailleurs on constate qu’il n’existe pas de moyen plus efficace pour endiguer durablement l’émigration clandestine dans cette partie du monde que le développement au sens global du terme.

Cette tendance devrait énormément s’accélérer dans les années à venir - conséquence inéluctable de la crise économique, des conflits croissants dans de nombreuses régions du monde, de la dégradation de l’environnement liée aux changements climatiques…

Par ailleurs, l'Afrique montre aujourd'hui ses richesses naturelles, humains, et même économique vue l'importance que l'en donne a travers les différents projets d'investissements, les partenariats, les échanges scientifiques...

D'une source de main-ouvre à une force économique ou un espace d'accueil des capitaux, d'investissements et d'offres d'emplois ; L’Afrique se lance vers un avenir prometteur, et un futur riche en termes de mouvements humains et économiques.

Objectifs de ce colloque

1. Cerner la question de l’émigration dans le futur et aussi de  dégager les causes profondes de la montée en puissance du phénomène ces deux dernières décennies.

2. Mettre en relief les implications et les retombées de l’émigration sur les politiques de développement durable menées par les pays africains et dont une grande partie est financée par les pays de l’UE.

3. faire la somme des connaissances qui existent autour de cette question, explorer les nouvelles pistes de recherches et susciter de nouvelles approches, etc.

4. établir un rendez-vous régulier pour faire le point sur l’évolution du phénomène et sur les réalités complexes des populations, des difficultés qu’elles rencontrent, des échecs, des succès.

5. contribuer à davantage de cohérence parmi les différentes approches scientifiques, politiques, administratives, etc. du phénomène.

6. créer un espace d’échange d’expériences entre des représentants de ces populations, des experts et les décideurs politiques des différents pays concernés par ce phénomène.

Axes thématiques

  • Les réseaux favorisant l'émigration en provenance d’Afrique
  • Retombées et implications de l’émigration en provenance d’Afrique
  • Migration, investissement et commerce
  • Transferts de fonds informels
  • Migration et transfert des Capitaux Immatériels
  • Les anticipations futures de la migration sur l'Afrique.
  • Migration, croissance et développement
  • Transfert de ressource, pauvreté et in égalité
  • Analyse des politiques migratoires
  • Catastrophes naturelles ou technologiques et migration
  • Migration et la montée du terrorisme
  • Itinéraire migratoire
  • Migrations clandestines

Conditions de soumission

Les communications (en français ou en anglais) peuvent porter sur des aspects théoriques, empiriques ou méthodologiques. Une session spécifique aux doctorants sera prévue.

Les projets de communications doivent parvenir selon le calendrier suivant :

  • Lancement de l’appel : 27 mai 2015
  • Soumission des résumés : avant 15 juillet 2015.

  • Réponse des organisateurs : 25 juillet 2015
  • Soumission des articles : avant 15 octobre 2015

Adresse : cermid@cermid.ma

La proposition (en français ou en anglais)  en deux (2) pages maximum devra comporter

  • Titre de la communication proposée,
  • Axe dans lequel elle s’inscrit et les références des auteurs (nom et prénoms, institution de rattachement, contacts et email),
  • un bref contexte,
  • les objectifs et l’approche méthodologique utilisée ainsi que les résultats attendus.

Format des articles : Times New Roman 12 ; interligne 1,5 ; 15 pages au maximum.

Contact

Pour toute information complémentaire, veuillez-vous adresser à l’organisateur du colloque (Pr Rachid Chaabita) en le contactant par courriel à l’adresse suivante : chaabita@gmail.com

Comite d’organisation

  • Pr :Abdelatif Komat, Doyen Faculté des sciences Juridiques, Economiques et Sociales – Casablanca (FSJESC)
  • Pr.Rachid  Chaabita, FSJESC
  • Pr.Dounia KARIMI, FSJESC
  • Pr.Ihssan Hassini, FSJESC
  • Pr.Leila Gnaoui, FSJESC
  • Pr. Zakia Benhida, FSJESC
  • Pr.Mohamed Daamouch, FSJESC
  • Pr.Abderrahim Faracha, FSJESC
  • Pr.Mohamed El Houas, FSJESC
  • Pr.Hicham Mesk, FSJESC

Comité scientifique

  • Pr.Emmanuel Akyeampong, Département d'histoire, Université De Harvard. Cambridge USA
  • Pr.Kouakou Auguste Konan : Centre Ivoirien des recherches économiques et sociales. Université Félix Houphouët Boigny d'Abidjan – Cote d’Ivoire
  • Pr.Keita Boulaye, Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako, Faculté d'Histoire et de Géographie. Mali
  • Pr.Rachid Chaabita, ACFIMI, CERMID, Université Hassan II, Casablanca- Maroc
  • Pr.Joaquín Eguren, Institut universitaire d'études de migration, Universidad Pontificia Comillas. Mardir,  Espagne.
  • Pr.Papadem Fal : Institut fondamental d'Afrique noire -université cheikh anta diop - Dakar. Sénégal
  • Pr.Hassène Kassar, Laboratoire  « Histoire des économies et des sociétés méditerranéennes » Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis - Université de Tunis.
  • Pr.Selver Y. Konan : Centre Ivoirien des recherches économiques et sociales. Université Félix Houphouët Boigny d'Abidjan –Cote d’ivoire.

Lieux

  • Université Hassan II Casablanca, Faculté des Sciences, Juridiques Economiques et Sociales
    Casablanca, Maroc (20630)

Dates

  • mercredi 15 juillet 2015

Mots-clés

  • futur, migration internationale

Contacts

  • Rachid Chaabita
    courriel : chaabita [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Rachid Chaabita
    courriel : chaabita [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Futur de la migration internationale : enjeux et défis », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 05 juin 2015, http://calenda.org/330960