Página inicialSi loin, si proche

Si loin, si proche

Ähnlichkeit in der Differenz

So near, so far

À propos de concepts-clés dans le contexte franco-allemand

Kulturelle Schlüsselbegriffe im deutsch-französischen Kontext

The key concepts of the Franco-German context

*  *  *

Publicado Quarta, 09 de Agosto de 2017 por Céline Guilleux

Resumo

25 ans après la parution de l'ouvrage de Jacques Leenhardt, Robert Picht : Au jardin des malentendus. Le commerce franco-allemand des idées, il s'agira d’examiner sous un angle nouveau certains concepts-clés essentiels pour la coopération interculturelle entre Français et Allemands et de les soumettre à un questionnement contemporain, en les analysant dans leur contexte socio-culturel et dans l’optique d’une recherche et d’une pratique interculturelles.

Anúncio

"L’entente franco-allemande est d’une complexité bien souvent déconcertante. En dépit de tout ce qui nous rapproche et nous lie, nous restons séparés par de nombreux décalages : la difficulté, c’est l’épaisseur du temps et l’inconsistance de l’espace. […] Qui sommes-nous, Allemands, Français, et comment se peut-il que nous soyons si proches tandis que nous nous sentons si éloignés? Comment l’autre peut-il être si semblable et si différent à la fois ?"

Jacques Leenhardt, Robert Picht éd.: Au jardin des malentendus. Le commerce franco-allemand des idées. Actes Sud, Arles, 1990.

Le groupe de recherches-Equipe d’Accueil ECHANGES de l’Université d’Aix-Marseille et la Chaire de Communication interculturelle de l’Université de Passau (Christoph Barmeyer et Sebastian Öttl) organisent, en collaboration avec les Masters franco-allemands LEA/ICBS (Langues Etrangères Appliquées/International Cultural and Business Studies) et AIFA (Aire Interculturelle Franco-Allemande) des Journées d’Etudes franco-allemandes.

Argumentaire

Parce qu’ils sont au cœur du processus d’intégration européenne, la France et l’Allemagne, dépendent d’une collaboration étroite et efficace à tous les niveaux. Mais comme toutes les relations interculturelles, la coopération franco-allemande est marquée concrètement par des rencontres productives et enrichissantes,  mais aussi par des malentendus. Ces derniers sont dus souvent à la méconnaissance de l’autre système, à la sous-estimation de différences d’ordre historique et sociétal, et de leur mauvaise interprétation.

On entend généralement par « concepts-clés » des concepts et termes fondamentaux qui renvoient à des spécificités et à des continuités historiques propres à une société, à ses pratiques culturelles ainsi qu’à ses valeurs. Leur importance et leur influence en font pour ainsi dire la mémoire collective de cette société. Ces concepts-clés relient à plusieurs niveaux le développement historique des discours aux concepts philosophiques et à l’évolution politique d’une société. Les concepts-clés sont ainsi utilisés pour décrire des phénomènes sociétaux. En règle générale, ce sont des formulations relativement abstraites que l’on trouve aussi bien dans les domaines économique et politique (ainsi « gouvernement, gouvernance, encadrement, stabilité, Europe ») que dans le contexte social et culturel (ainsi «  journaliste, intellectuel, art, langue »).

Alors que leur complexité n’apparaît pas dans leur usage quotidien, du moins la plupart du temps, au contraire, dans un contexte transnational, celle-ci devient d’autant plus évidente que le sens qui leur est affecté tout comme leur interprétation visant leur mise en pratique et leur application concrète sont sujettes à des variations. Ce sont en particulier les concepts-clés du domaine culturel qui sont pour ainsi dire prédestinés à produire des malentendus : Nation, Etat, économie, entreprise, encadrement, compromis. De même, des concepts tels que « Bildung » (éducation, mais aussi culture) ou « bürgerlich » (bourgeois, mais aussi civil) ne trouvent pas de traduction satisfaisante dans la langue de l’autre, car cette dernière possède elle aussi en règle générale des concepts similaires, mais qui ont toutefois une autre base historique ou institutionnelle. Lors de transferts culturels, cette proximité dans la différence mène à des malentendus souvent très difficiles à détecter en tant que tels.

Par conséquent, l’analyse de concepts-clés spécifiques à une certaine culture exige en plus de compétences socio-culturelles une connaissance approfondie des différences sémantiques de concepts supposés similaires. Il s’agit ici d’une forme de transposition culturelle qui facilite les rencontres interculturelles et contribue à une bien meilleure compréhension du partenaire. L’étude de ces concepts-clés, ainsi que de leurs racines et de leurs répercussions sur les actions concrètes exige une méthode intégrée et interdisciplinaire qui ne se concentre pas sur l’histoire événementielle mais qui s’appuie plutôt sur l’histoire des concepts, intégrant donc les aspects socio-historiques, philosophiques et psychologiques de l’évolution de nos deux cultures.

En 1989, le livre de Jacques Leenhardt et de Robert Picht, paru dans des éditions différentes en allemand et en français[1], a réuni pour la première fois dans un ouvrage collectif des concepts-clés franco-allemands qui peuvent ici servir de guide. Sous la forme synthétique d’un essai, des experts franco-allemands comparent ici la signification de sujets centraux dans les domaines de l’histoire, de la politique, de l’économie et de la société des deux pays. « Ce n’est qu'en effectuant ensemble, avec nos lecteurs, ce travail difficile et parois douloureux d’anamnèse que nous pourrons redonner une nouvelle souplesse à nos cultures, figées dans le carcan des barrières nationales. Nous pourrons sur cette voie découvrir ce qui nous est commun dans nos différences mêmes, à condition de prendre conscience des modèles de pensée et des traditions qui se sont faits à travers l’histoire et sont donc porteurs d’évolution pour l’avenir.» Ce livre fut une œuvre pionnière ; depuis plus de deux décennies, elle sert à expliquer l’univers tels que se le représentent les Français et les Allemands, leurs différences et leurs ressemblances aux médiateurs franco-allemands (et surtout aussi à ceux qui veulent le devenir) dans les domaines de la politique, de la culture et de l’économie. 25 ans après sa parution, et en suivant le même principe, nous nous proposons d’examiner sous un angle nouveau certains concepts-clés essentiels pour la coopération interculturelle entre Français et Allemands. Il s’agira de les soumettre à un questionnement contemporain, en les analysant dans leur contexte socio-culturel et de les étudier dans l’optique d’une recherche et d’une pratique interculturelles.

Ces concepts-clés seront articulés autour de trois thématiques centrales :

  • Le champ politique (avec des concepts tels que : « Nation, centralisme, Staat, syndicat, Umweltschutz »)
  • Le champ économique (avec des concepts tels que : « Stabilität, Mittelstand, Mitbestimmung, patron, invention »)
  • Le champ culturel (avec des concepts tels que : « Esprit, civilisation, progrès, raison, terroir, Bildung, Stilleben »)

Trois exposés liminaires (Keynotes) présenteront chacun de ces champs, qui seront ensuite explorés au travers des différentes contributions. Le débat qui suivra donnera l’occasion au public d’interagir largement avec les différents orateurs.

[1] Jacques Leenhardt, Robert Picht : Esprit/Geist, 100 Schlüsselbegriffe für Deutsche und Franzosen, München, Pieper, München 1989. Français : Au jardin des malentendus. Le commerce franco-allemand des idées. Actes Sud, Arles, 1990.

Conditions de soumission

Les contributeurs potentiels sont priés d’adresser à Christoph Barmeyer et Catherine Teissier un court résumé de leur communication (3000 signes – en français ou en allemand) qui ne devra pas dépasser 15mn

pour le 30 juin 2015.

  • Christoph.Barmeyer@Uni-Passau.de
  • catherine.teissier@univ-amu.fr

Ces Journées d’Etudes s’adressent en premier lieu aux étudiants et doctorants français et allemands des universités d’Aix-Marseille et de Passau, mais aussi à toute personne intéressée par les problématiques interculturelles, y compris en dehors du contexte universitaire : enseignants, cadres, managers et acteurs du franco-allemand. Les contributeurs sont priés de prendre en compte dans leur communication le fait qu’une partie du public ne maîtrise pas parfaitement la langue de l’autre.

Les journées se tiendront Aix-en-Provence les 8 et 9 octobre 2015.

La publication des contributions sera assurée dans le cadre d’un numéro spécial de la revue Dokumente/Documents (2016).

Comité scientifique

  • Gérard Foussier, Dokumente/Documents ;
  • Philippe Lecomte, Toulouse Business School ;
  • Claude Paraponaris, AMU – LEST CNRS

Comité d'organisation

  • Catherine Teissier et Nicole Colin (AMU)
  • Christoph Barmeyer et Sebastian Öttl (Université de Passau)

Locais

  • Maison de la Recherche - 29 Avenue Robert Schuman
    Aix-en-Provence, França (13100)

Datas

  • Terça, 30 de Junho de 2015

Palavras-chave

  • France, Allemagne, relations franco-allemandes, interculturel, concepts-clés, coopération, malentendus

Contactos

  • Catherine Teissier
    courriel : catherine [dot] teissier [at] univ-amu [dot] fr
  • Christoph Barmeyer
    courriel : Christoph [dot] Barmeyer [at] Uni-Passau [dot] de

Urls de referência

Fonte da informação

  • Catherine Teissier
    courriel : catherine [dot] teissier [at] univ-amu [dot] fr

Para citar este anúncio

« Si loin, si proche », Chamadas de trabalhos, Calenda, Publicado Quarta, 09 de Agosto de 2017, http://calenda.org/330973