AccueilL’Architecture islamique : histoires et pratiques architecturales

L’Architecture islamique : histoires et pratiques architecturales

Islamic architecture: histories and architectural practices

*  *  *

Publié le vendredi 12 juin 2015 par Elsa Zotian

Résumé

La notion d’architecture islamique renvoie à la production artistique développée sous la domination musulmane entre le VIIe et XIXe siècle. Le programme riche et diversifié (maisons, palais, caravansérails, khans, médersas, hôpitaux, bains,…) qui illustre l’architecture islamique a interpellé les voyageurs, les archéologues, les architectes et les historiens. Les études historiques, présentées sous forme de monographies, de synthèses et d’essais, visaient la connaissance des dimensions formelles, ornementales, constructives, et symboliques de l’art islamique en général. Elles ont évolué de la définition des variations de style et des spécificités régionales vers la reconstitution des processus de fabrication et de gestion des édifices. L’historiographie produite à travers le temps dépasse largement la connaissance de la réalité de cette production architecturale pour orienter les regards vers l’héritage islamique et les pratiques architecturales.

Annonce

Argumentaire

Dans le cadre de l’évènement « Constantine, capitale de la culture arabe 2015 » l’Université Constantine 3, en partenariat avec le Ministère des Affaires Religieuses et des Biens Waqf, organise un colloque international sur l’architecture islamique.

L’ambition de ce colloque est de confronter les regards sur les conceptions de l’histoire de l’architecture islamique, ainsi que sur les architectures produites d’inspiration locale pendant les périodes de colonisation et après les indépendances.

La notion d’architecture islamique renvoie à la production artistique développée sous la domination musulmane entre le VIIe et XIXe siècle.

Le programme riche et diversifié (maisons, palais, caravansérails, khans, médersas, hôpitaux, bains,…) qui illustre l’architecture islamique a interpellé les voyageurs, les archéologues, les architectes et les historiens.

Les études historiques, présentées sous forme de monographies, de synthèses et d’essais, visaient la connaissance des dimensions formelles, ornementales, constructives, et symboliques de l’art islamique en général. Elles ont évolué de la définition des variations de style et des spécificités régionales vers la reconstitution des processus de fabrication et de gestion des édifices.

L’historiographie produite à travers le temps dépasse largement la connaissance de la réalité de cette production architecturale pour orienter les regards vers l’héritage islamique et les pratiques architecturales.

Au XIXe siècle, les conditions politiques sociales et économiques de certains pays ont influencé les formes architecturales. La prise de conscience occidentale des traditions architecturales et de l’effacement des particularités ont entrainé une réinterprétation du patrimoine local et un renouvellement du processus de production. Entre le XXe et XXIe siècle, un intérêt renouvelé pour cette catégorie d’architecture s’affiche davantage à travers la construction de bâtiments emblématiques. L’appropriation des références patrimoniales locales s’apparente à une reconstruction identitaire. La question identitaire, devenue une préoccupation majeure pour certains pays,est traduite par l’architecture. Certains maîtres d’oeuvre qui se réfèrent à l’architecture islamique dans la conception des édifices nouveaux sont fortement encouragés. Leurs contributions prolongent les réflexions sur la durabilité par la pratique constructive, et la gestion intelligente des facteurs environnementaux.

Le colloque fait appel aux chercheurs (historiens, architectes, urbanistes, archéologues et sociologues) à participer par leurs travaux et / ou expériences dans les axes suivants :

Axe1 : historiographie de l’architecture islamique

  • Notion d’architecture islamique, état des connaissances, philosophie et conception nouvelle de l’histoire de l’architecture islamique ;
  • Auteurs de l’histoire de l’architecture islamique, approches, méthodes, enjeux et outils.

Axe2 : pratiques et productions architecturales en situation coloniale

  • Renouveau architectural et références aux traditions architecturales, réinterprétation du patrimoine local (Arabisances) ;
  • Architecture coloniale (ex : l’architecture néo-mauresque) et nouvelle lecture du processus de production.

Axe 3 : pratiques architecturales contemporaines et influen ces patrimoniales locales

  • Patrimoine local : Source d’identité, d’inspiration et de créativité
  • Expériences des maitres d’oeuvre, processus créatif et bâtiments récompensés par le prix Agha Khan

Axe 4 : leçons de l’architecture traditionnelle dans la conception environnementale

  • Facteurs environnementaux et conception intelligente
  • Architecture traditionnelle et optimisation du confort

Conditions de soumission

Les communications doivent être originales et non déjà publiées et en relation avec la thématique et les axes du colloque.

Les communicants sont priés de soumettre, par voie électronique au secrétariat du colloque : archislam.fau@gmail.com, les résumés n’excédant pas les 3000 signes, et les communications finales, ne doivent pas dépasser les 10 pages (y compris les illustrations et les références).

Les textes doivent être rédigés en Format MS Word, A4 vertical, la police d’écriture Arial, taille 12, interligne 1,5 ligne (marges de 3 côté gauche, 1.5 côté droit, 2.5 haut et bas de page)

Les langues officielles du séminaire sont : l’arabe, le français et l’anglais.

Calendrier

  • 20 Juin 2015 : date limite pour les résumés

  • 14, 15, 16 Février 2016 : dates du colloque

Comité scientifique

  • Pr. BELABED SAHRAOUI Badia : responsable scientifique bsbelabed@gmail.com
  • ABDOU Saliha : Professeur, Université Constantine3. Algérie
  • ALKAMA Djamel : Professeur, Université de Guelma. Algérie
  • BENHAMOUCHE Mustapha : Maître de conférences, Université. Blida1.Algérie
  • BENIDIR Fatiha : Maître de conférences, Université Constantine3.Algérie
  • BENKARI Naima : Assistant Professeur, S.Q.U. Oman
  • CHERGUI Samia : Maître de conférences Université. Blida1. Algérie
  • DEBACHE Samira : Professeur, Université Constantine3. Algérie
  • EMAN SHAFIQ Mohamed Alassi : Dr. Architecte, Dép de conservation du patrimoine. DUBAI. Émirats Arabes Unis
  • EL MGHARI Mina : Professeur, Université. Mohamed V Rabat. Maroc
  • BOUAYAD Larbi : Professeur, É. N.A., Rabat. Maroc
  • MAHIMOUD Aissa : Maître de conférences, Université Constantine3. Algérie
  • PAGAND Bernard : Maître de conférences, E. N.S. A. de Strasbourg. France
  • ROUAG SAFFIDINE Djamila : Professeur, UniversitéConstantine3.
  • SAIDAOUI Ahmed : Professeur, Université. de la Manouba-Tunis. Tunisie
  • TIZIANI Destino : Architecte urbaniste, École polytechnique de Bari. Italie
  • ZEROUALA Mohamed Salah : Professeur, EPAU. Algérie

Comité d’organisation

  • Dr. MAHIMOUD Aissa : responsable de l’organisation : mahimoud58@yahoo.fr
  • KERDOUD Nadia
  • BENSEBAINI Tahar
  • BENMATI Nabiha
  • BOUTAGHANE Mourad
  • BOUHEROUR Nadir
  • DEROUICHE Abdelaziz
  • SIFI Gamra
  • ZERTAL Samira
  • SAHRAOUI Nadia
  • HACHOUF Mourad
  • BENBOUHEDJA Asma
  • BOUFENARA Karima
  • KHEROUATOU Mouhieddine
  • SAIGHI Ouafa
  • SOTEHI Oualid

Lieux

  • Constantine, Algérie (25005)

Dates

  • samedi 20 juin 2015

Mots-clés

  • architecture islamique, époque coloniale, maîtrise d'ouvrage, traditionnel, moderne

Contacts

  • (Secrétariat du colloque) MAHIMOUD Aissa
    courriel : mahimoud58 [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Badia Belabed Sahraoui
    courriel : bsbelabed [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L’Architecture islamique : histoires et pratiques architecturales », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 12 juin 2015, http://calenda.org/331232