AccueilLe tourisme résidentiel

Le tourisme résidentiel

Residential tourism

*  *  *

Publié le mardi 23 juin 2015 par João Fernandes

Résumé

La revue Téoros lance un appel à textes pour un dossier thématique portant sur le thème du tourisme résidentiel. L’objectif du dossier thématique est de réaliser un état des lieux sur ce mode de tourisme. Le concept de « tourisme résidentiel » a comme principale caractéristique que le séjour se produit dans des logements non dynamiques : des loyers à long terme ou propriétés privées dont les touristes sont les propriétaires, telle une deuxième maison. Ainsi, lors d’un voyage, le touriste quitte sa routine quotidienne en optant pour une résidence secondaire, par exemple. Cela signifie que le voyage se déroule dans un lieu géographique où le touriste peut générer une nouvelle routine complémentaire à la précédente. La routine de production se transforme en routine de consommation.

Annonce

Argumentaire

La revue Téoros lance un appel à textes pour un dossier thématique portant sur le thème du tourisme résidentiel. L’objectif du dossier thématique est de réaliser un état des lieux sur ce mode de tourisme. Le concept de « tourisme résidentiel » a comme principale caractéristique que le séjour se produit dans des logements non dynamiques : des loyers à long terme ou propriétés privées dont les touristes sont les propriétaires, telle une deuxième maison. Ainsi, lors d’un voyage, le touriste quitte sa routine quotidienne en optant pour une résidence secondaire, par exemple. Cela signifie que le voyage se déroule dans un lieu géographique où le touriste peut générer une nouvelle routine complémentaire à la précédente. La routine de production se transforme en routine de consommation.

Le tourisme résidentiel est étudié depuis au moins une trentaine d’années, surtout par des sociologues et des anthropologues européens. Les acteurs locaux (gouvernements, urbanistes, etc.) l’ont souvent défini grossièrement comme une activité économique locale. Si de nombreux débats persistent quant à sa définition comme concept scientifique, il y en a deux qui sont plus couramment utilisées. D’une part, il est perçu comme ces vacanciers, ces personnes qui voyagent pendant leur période de vacances dans un appartement situé dans une zone touristique. On le sait, ce temps de loisirs saisonnier, visant à la récupération de la main-d’œuvre, a été acquis comme un droit pour la majorité de la société occidentale grâce aux progrès sociaux dans la première moitié du 20e siècle. Deuxièmement, le tourisme résidentiel se définie comme un groupe plus hétérogène, constitué par de personnes faisant partie d’un type de mouvement migratoire assez récent et totalement volontaire, les migrations d’agrément (aussi connues sous lifestyle migrations), dans lequel des citoyens aisés se déplacent de façon saisonnière, afin d’acquérir une nouvelle maison, de former un nouveau réseau social et de jouir d’un nouveau mode de vie à une étape non productive de leur vie.

Contrairement au tourisme balnéaire, par exemple, le tourisme résidentiel reposerait d’abord et avant tout sur la recherche d’une stimulation physique (un lieu de résidence) qui servirait de « chez soi ». Mais est-ce suffisant pour définir ce tourisme? L’objectif de ce numéro spécial est justement de fournir des réflexions théoriques et des études de cas sur le tourisme résidentiel afin de clarifier davantage ce qu’il est et les multiples formes qu’il prend.

Pour approfondir cette question, ce numéro spécial de la revue Téoros entend mener une réflexion approfondie sur le tourisme noir, la recherche qui s’y intéresse et les tendances récentes en termes d’offre et de demande. Le dossier spécial portera aussi une attention particulière sur des questions éthiques, explorant et interrogeant à la fois le côté sombre et le côté plus positif de cette niche touristique.

Axes thématiques

Le numéro souhaite ainsi recueillir des textes et analyses traitant par exemple :

  • des dimensions conceptuelles du tourisme résidentiel;
  • des grandes régions d’accueil de touristes résidentiels;
  • des questions relatives aux développements résidentiels destinés à ces touristes;
  • des relations visiteurs/visités;
  • de la ségrégation ou non des touristes résidentiels;
  • des impacts économiques issus de ce type de tourisme.

Au-delà des pistes mentionnées, cet appel à textes vise également tous les éléments de connaissance et les analyses permettant de mieux comprendre le tourisme résidentiel et les concepts similaires.

Date de soumission des textes 

le 1er avril 2016 

Conditions de proposition 

Les auteur(e)s doivent faire parvenir un manuscrit rédigé préférablement en français ou en anglais, présenté selon les règles de la revue, disponibles au www.teoros.revues.org/168. Les textes soumis, en format Word (pas de PDF), doivent compter environ 7000 à 7500 mots et doivent comprendre :

  • un objectif (question) de recherche clairement énoncé ;
  • un descriptif de la méthodologie de recherche employée, et
  • un volet théorique.

Le lectorat de Téoros est international. Les auteur(e)s sont invité(e)s à tenir compte de cette réalité dans la présentation de leurs cas d’étude afin de les rendre accessibles aux lecteurs moins familiers avec la destination étudiée.

Chaque article doit inclure :

  • les nom et prénom de tous les auteurs (maximum de trois);
  • leur titre principal et leur affiliation (une seule);
  • leur adresse électronique (courriel) et postale;
  • un résumé de 150 à 200 mots maximum en français;
  • l’identification de la ou des disciplines d’étude;
  • une liste des mots clés (maximum de 5).

Illustrations

Les auteurs sont invités à fournir 3 ou 4 illustrations, libres de droits et en haute résolution (300 ppp) en indiquant clairement la légende de la photo et le nom du photographe.

Originalité de l’étude

Les manuscrits soumis pour la publication dans Téoros doivent apporter une contribution scientifique originale. Les auteurs restent responsables du contenu et des opinions exprimés ainsi que de la correction des données et des références bibliographiques. La date limite pour soumettre un texte est le 1er avril 2016. Les propositions de textes doivent être adressées à la revue :

teoros@uqam.ca

Veuillez inscrire « Tourisme résidentiel » dans la ligne de sujet.

S’ils le désirent, les auteurs peuvent soumettre, en préparation du manuscrit à soumettre à la date indiquée, un résumé du projet d’article afin que les rédacteurs puissent juger de l’acceptabilité des thèmes développés avec les objectifs du numéro thématique.                 

Téoros

Téoros a pour mission de contribuer au développement et à la diffusion de l’étude scientifique du tourisme dans une perspective pluridisciplinaire en s’affirmant comme un chef de file de la recherche dans le monde francophone. La revue, créée en 1982, est publiée deux fois par année. Elle publie des textes en français et en anglais.

Téoros est une revue institutionnelle de l’UQAM. Elle bénéficie du soutien du programme d’aide aux revues savantes du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH). La revue reconnue par l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur de France (AERES). 

Coordination du numéro

  • Rémy Tremblay, TÉLUQ – Université du Québec

Directeur et rédacteur en chef

  • Martin DROUIN, professeur, ESG UQAM

Comité de direction et de rédaction

  •  Gérard BEAUDET — Université de Montréal
  •  Julia CSERGO — Université du Québec à Montréal
  •  Mathieu DORMAELS — Université du Québec à Rimouski
  •  Isabelle DOSTALER — Concordia University
  •  Martin DROUIN — Université du Québec à Montréal
  •  Alain A. GRENIER — Université du Québec à Montréal
  •  Boualem KADRI — Université du Québec à Montréal
  •  Dominic LAPOINTE — Université du Québec à Montréal
  •  Romain ROULT — Université du Québec à Trois-Rivières
  •  Bruno SARRASIN — Université du Québec à Montréal 

Comité scientifique

  •  Alexandra ARELLANO — Université d’Ottawa (Canada)
  •  Patrick BOUCHET — Université de Bourgogne (France)
  •  Jean-Marie BRETON — Université des Antilles et de la Guyane (Guadeloupe)
  •  Erwan CHARLES — Université de Bretagne Occidentale (France)
  •  Jean-Jacques CROUTSCHE — Université de Paris-Nord (France)
  •  François de GRANPRÉ — Université du Québec à Trois-Rivières (Canada)
  •  Léonard DUMAS — Université du Québec à Trois-Rivières (Canada)
  •  Mario GAUTHIER — Université du Québec en Outaouais (Canada)
  •  Ali HADJIEDJ — USTHB (Algérie)
  •  Mimoun HILLALI — Institut supérieur international du tourisme (Tanger)
  •  Jonas HOLMQVIST — BEM École de Management de Bordeaux (France)
  •  Katia IANKOVA — Business School University of Greenwich (Royaume-Uni)
  •  Louis JOLIN — Université du Québec à Montréal (Canada)
  •  Joseph JOSY-LÉVY — Université du Québec à Montréal (Canada)
  •  Dominic LAPOINTE — Université du Québec à Montréal (Canada)
  •  Marc LEBLANC — Université de Moncton (Canada)
  •  Pascale MARCOTTE — Université du Québec à Trois-Rivières (Canada)
  •  Thibault MARTIN — Université du Québec en Outaouais (Canada)
  •  Julianna PRISKIN — Lucerne University of Applied Sciences and Arts (Suisse)
  •  Frédéric REICHHART — INS-HEA (France)
  •  Bernard SCHÉOU — Université de Perpignan (France)
  •  Manu TRANQUART — Université du Québec à Chicoutimi (Canada)
  •  Anu VALTONEN — University of Lapland (Finlande)

Lieux

  • Montréal, Canada (H2X 3X2)

Dates

  • vendredi 01 avril 2016

Mots-clés

  • tourisme, résidence secondaire

Contacts

  • Martin Drouin
    courriel : teoros [at] uqam [dot] ca

URLS de référence

Source de l'information

  • Martin Drouin
    courriel : teoros [at] uqam [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Le tourisme résidentiel », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 23 juin 2015, http://calenda.org/332839