AccueilTraductologie et idéologie

Traductologie et idéologie

Translation studies and ideology

*  *  *

Publié le lundi 29 juin 2015 par Céline Guilleux

Résumé

L’idéologie ne désigne pas seulement le « discours » (logos) sur les « idées » (idea), elle renvoie également aux jugements de valeur, explicites ou implicites, qui servent à interpréter ou à justifier divers phénomènes de la vie en société. Mais si les conflits d’interprétation et de traduction ne se réduisent pas à des différends idéologiques, ils peuvent s’en trouver aggravés en raison des enjeux politiques qui leur sont associés.

Annonce

Argumentaire

L’idéologie ne désigne pas seulement le « discours » (logos) sur les « idées » (idea), elle renvoie également aux jugements de valeur, explicites ou implicites, qui servent à interpréter ou à justifier divers phénomènes de la vie en société. Mais si les conflits d’interprétation et de traduction ne se réduisent pas à des différends idéologiques, ils peuvent s’en trouver aggravés en raison des enjeux politiques qui leur sont associés.

Ces conflits d’interprétation ou de justification s’inscrivent dans des productions écrites, visuelles ou orales, largement diffusées à travers des formes de transferts culturels (littéraire, artistique, médiatique) dont la plus connue est celle de la traduction. En effet, c’est dans le contact des langues que se produisent les transferts idéologiques les plus courants, mais la culture demeure l’enjeu central de ce contact. Car au-delà des mots, ce que l’on transfère d’une langue à l’autre, ce sont bien des idées et des valeurs.

Dans un monde hypermédiatisé et interconnecté, ce type de transferts linguistiques, sémiotiques et idéologiques est quotidien, mais il est quasiment imperceptible. Tous les jours, des milliards de messages sont diffusés, sur tous supports et en plusieurs langues, véhiculant des idées nouvelles, des dogmes et des croyances, des principes et des jugements de valeurs, des codes et des normes. Ils fabriquent une culture universelle qui s’élabore, par la traduction, dans le contact permanent des langues et des cultures.

Dans cette perspective, le rôle du traducteur est capital, car il est à la fois l’interprète des idées originales et l’énonciateur de la version produite pour le public cible. C’est lui qui donne sens et pertinence à l’équivalence conceptuelle entre différentes versions.

Avec la montée en puissance des extrémismes et l’extension de la radicalisation, en particulier sur l’Internet et sur les réseaux sociaux, on assiste à une multiplication des discours de revendication identitaire et à une diffusion plus large des idéologies radicales.

Dans ce contexte de médiatisation parfois conflictuelle, plusieurs problématiques méritent une attention particulière de la part des spécialistes en linguistique, en traduction et en communication multilingue :

  1. Comment l’idéologie s’inscrit-elle dans la langue et quelles en sont les manifestations au niveau linguistique, sémantique et sémiotique ?
  2. Comment l’idéologie investit-elle les divers aspects de la culture (littérature, arts, cinéma, etc.) et comment s’articule-t-elle avec ces aspects culturels ?
  3. Comment le transfert de l’idéologie s’opère-t-il entre les langues-cultures et quel rôle joue le traducteur-médiateur dans ce transfert interculturel ?

C’est pour tenter de répondre à ces questions que nous invitons les chercheurs à contribuer à ce colloque international qui explore un autre volet de la dimension géopolitique de la traduction. Nous espérons ainsi promouvoir une réflexion renouvelée et actualisée des problématiques contemporaines de la traductologie en lien avec l’idéologie, dans le contexte de médiatisation que nous connaissons.

Ces rencontres pluridisciplinaires réuniront des linguistes, des traductologues et traducteurs, des civilisationnistes intéressés aux enjeux de la traduction dans le monde contemporain.

Elles donneront lieu à une publication chez un éditeur français.

Modalités de soumission

  • Soumission d’une proposition d’une page : avant le 15 octobre 2015

  • Notification d’acceptation de la proposition : avant le 15 novembre 2015
  • Date de tenue du colloque : le 1er février 2016
  • Date de remise des articles : le 15 mars 2016
  • Publication de l’ouvrage collectif : juin 2016

Envoi des propositions : astrid.guillaume@paris-sorbonne.fr copie à  traducto.geopol@gmail.com

Informations pratiques

Lieu : Université Paris Sorbonne (Paris IV), Maison de la Recherche

Date : 1er février 2016

Organisateurs 

  • James ARCHIBALD (Université McGill, Canada),
  • Lynne FRANJIÉ (Université Lille 3),
  • Mathieu GUIDÈRE (Université Toulouse 2),
  • Astrid GUILLAUME (Université Paris Sorbonne)

Comité scientifique

Le Comité scientifique examinera les propositions de façon anonyme.

  • James ARCHIBALD (Université McGill)
  • Lynne FRANJIÉ (Université Lille 3)
  • Nicolas FROELIGER (Université Denis Diderot)
  • Mathieu GUIDÈRE (Université Toulouse 2 Jean Jaurès)
  • Astrid GUILLAUME (Université Paris Sorbonne)
  • Marianne LEDERER (Université Paris 3 Sorbonne nouvelle)
  • Michael OUSTINOFF (Université Nice Sophia Antipolis / ISCC (CNRS))
  • Jean PEETERS (Université Bretagne Sud)
  • François RASTIER (CNRS)
  • Cécile VAISSIÉ (Université Rennes 2)

Lieux

  • Université Paris Sorbonne (Paris IV), Maison de la recherche, rue Serpente
    Paris, France (75)

Dates

  • jeudi 15 octobre 2015

Mots-clés

  • traductologie, idéologie, sémiotique, géopolitique, interculturel, transfert, traduction

Contacts

  • Astrid Guillaume
    courriel : astrid [dot] guillaume [at] paris-sorbonne [dot] fr

Source de l'information

  • Astrid Guillaume
    courriel : astrid [dot] guillaume [at] paris-sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Traductologie et idéologie », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 29 juin 2015, http://calenda.org/333604