AccueilLogiques de distinction territoriale et constructions des spécificités en montagne (XXe-XXIe siècles)

Logiques de distinction territoriale et constructions des spécificités en montagne (XXe-XXIe siècles)

Logics of territorial distinction and the constructions of specificities in the mountains (20th-21st centuries)

Offre de bourse doctorale en sciences sociales

Doctoral grant in the social sciences

*  *  *

Publié le mardi 30 juin 2015 par João Fernandes

Résumé

Ce projet poursuit des réflexions engagées dans la programmation 2013-14 du labex Item sur la question de l’évolution des territoires labellisés en tant qu’« espaces protégés ». Dans ce cadre une collaboration s’est construite avec les professionnels agissant au sein du Parc régional du Morvan et de l’Établissement public de coopération culturelle de Bibracte. Le processus collaboratif a fait émerger des questionnements spécifiques relatifs au processus de labellisation Grand site de France au sein du parc du Morvan, ainsi qu’au rôle de ce parc et aux rapports qu’il entretient avec ses habitants, usagers et publics. La collaboration est susceptible de s’étendre dans le cadre d’actions de recherches impliquant des coopérations internationales au sein d’un programme européen.

Annonce

Description du sujet de thèse

La quête de distinction est, depuis les années 2000, une voie privilégiée par les territoires ruraux. Elle s’opère via des labellisations qui mettent en jeu des valeurs autour des notions de patrimoine, d’environnement et de durabilité. Ce phénomène s’observe avec une acuité particulière en Europe dans l’ensemble des espaces de montagne. Il est à relier à la fois au contexte de concurrence mondiale exacerbée entre territoires et à celui des recompositions territoriales qui fragilisent les spécificités qui s’étaient élaborées jusque-là.

La proposition est ciblée sur des territoires dits de montagne et distingués par un classement PnR. Celui du Morvan (créé en 1970) sera tout particulièrement observé et de manière comparative  celui du Massif des Bauges (créé en 1995). La perspective de la thèse sera de questionner, sur les deux terrains retenus et dans une période couvrant les 20è et 21è siècles, les ressorts et les modalités de la distinction territoriale par des classements, reconnaissances et labellisations successives. Ces territoires ont en effet fait l’objet, dans une période récente, sur tout ou partie de leur périmètre, d’une distinction supplémentaire à celle de Pnr, sous la forme de deux labels, respectivement « Grand Site de France », et « Geopark ».  Il s’agira alors, d’une part, de saisir sur la durée comment et par qui (identification des acteurs) s’est construite une certaine représentation de l’originalité de chacun de ces territoires, et d’autre part de questionner comment ces superpositions de marques distinctives s’articulent et en quoi elles contribuent à une qualification territoriale (analyse des dispositifs labellisant et notamment de leur rôle dans la désignation de ressources remarquables patrimoniales et environnementales). Il s’agira in fine de s’intéresser à la caractérisation des bases qualitatives (patrimoniales, environnementales, sociales, culturelles...) d’une spécificité montagne, dans la perspective de mieux appréhender les modalités de singularisation d’une montagne “moyenne”,  « non emblématique ».

Par ces questionnements, la thèse se situe à la croisée de la socio-anthropologie des rapports aux lieux et aux territoires, de l’histoire du temps présent et de la socio-géographie. Une attention particulière sera portée aux approches narratives, attentives à la construction de sens dans les discours et récits produits par les acteurs institutionnels et sociaux, et dans leurs pratiques. Sur un volet méthodologique, le/la doctorant(e) contribuera à l’élaboration du protocole de collecte de récits oraux auprès des personnes actrices de processus de labellisation (acteurs impliqués dans la création des projets des PnR du Morvan et du Massif des Bauges; dans la candidature et le projet d’élargissement du label Grand Site de France Bibracte-Mont Beuvray ; créateurs du label Geopark).

Contexte de la proposition

La proposition de thèse s’inscrit dans le programme de recherche « Singulariser les territoires de montagne. Approches critiques des processus de labellisation dans les constructions territoriales », lauréat de l’Appel à projet 2015 du labex ITEM(http://www.labexitem.fr/la-recherche/2015-2018-montagnes-en-mouvements-mutations-et-systemes-dactions/singulariser).

Ce projet poursuit des réflexions engagées dans la programmation 2013-14 du Labex Item sur la question de l’évolution des territoires labellisés en tant qu’« espaces protégés ». Dans ce cadre une collaboration s’est construite avec les professionnels agissant au sein du Parc régional du Morvan et de l’Etablissement Public de Coopération Culturelle de Bibracte. Le processus collaboratif a fait émerger des questionnements spécifiques relatifs au processus de labellisation Grand Site de France au sein du Parc du Morvan, ainsi qu’au rôle de ce Parc et aux rapports qu’il entretient avec ses habitants, usagers et publics (cf. le carnet de recherche  http://reflaction.hypotheses.org/ ). La collaboration est susceptible de s’étendre dans le cadre d’actions de recherches impliquant des coopérations internationales  au sein d’un programme européen.

Profil des candidats

Les candidats seront titulaires d’un Master 2 recherche, avec parcours ouvert à l’approche interdisciplinaire, dans l’une des disciplines suivantes: anthropologie, histoire, géographie, sociologie, sciences politiques. Ils devront démontrer leur capacité à constituer un corpus et à analyser des matériaux hétérogènes (données issues d’enquêtes orales et d’observation de terrains, archives...) et faire preuve de curiosité et d’ouverture dans la réflexion théorique. Une bonne aptitude rédactionnelle, en français et si possible en anglais, attestée par leurs travaux antérieurs, est requise, ainsi qu’une expérience et un goût pour le travail en équipe. Une maîtrise de l’anglais courant à l’oral est souhaitable, dans une perspective d’échanges avec des équipes internationales. Une bonne connaissance des problématiques environnementales et patrimoniales, et particulièrement des espaces protégés et/ou de montagne sera appréciée.

Rémunération

Le montant de l’allocation doctorale est de 1940,09 euros brut mensuel

Durée de la bourse doctoral : 3 ans

Conditions d’accueil et d’encadrement

La thèse sera encadrée par: Véronique Peyrache-Gadeau (Edytem), HDR qualifiée en géographie et aménagement, maître de conférence en socio-économie des territoires, Karine Basset (Larhra), maître de conférence en histoire contemporaine, titulaire d’une chaire d’enseignement-recherche “Territoire: risques, aménagement, patrimoine”, et Jean Vigreux (Centre Georges Chevrier – Directeur adjoint de la MSH de Dijon) professeur en Histoire contemporaine. 

Elle sera accueillie au laboratoire EDYTEM de l’Université Savoie Mont-Blanc, situé dans les locaux du pôle Montagne, sur le campus scientifique du Bourget-du-Lac (73376).

Les liens du doctorant aux terrains à étudier seront facilités à la fois par le co-encadrement de la thèse (via la co-direction avec J. Vigreux à l’Université de Bourgogne et Président du CS du PnR Morvan et celle de V. Peyrache-Gadeau à l’Université de Savoie et membre du CS du PnR du Massif des Bauges) et par le partenariat tissé au sein du Labex avec chacun de ces territoires. Grâce à une convention avec l’EPCC de Bibracte, la thèse bénéficiera dans le Morvan de la possibilité d’un environnement d’accueil particulièrement favorable. Sur chacun des terrains l’accès aux archives et aux personnes ressources sera favorisé.

Candidatures 

Merci d’envoyer un CV détaillé, ainsi qu’une lettre de motivation (3-5 pages) précisant notamment les perspectives de formulation de la problématique et de la méthodologie de recherche.

Dépôt des dossiers avant le 7 décembre 2015

Les dossiers sont à adresser par voie numérique à :

  • Karine Basset : karine.basset@upmf.fr
  • Véronique Peyrache-Gadeau : veronique.peyrache-gadeau@univ-savoie.fr
  • Jean Vigreux : Jean.Vigreux@u-bourgogne.fr

Modalités de sélection

Les dossiers de candidature feront l’objet d’une évaluation et d’une sélection par les 3 co-encadrants.

Les candidat(e)s retenu(e)s sur dossier seront convoqué(e)s à un entretien, à distance si nécessaire, devant le même jury élargi à un représentant de l’école doctorale et un représentant du labex item.

Lieux

  • Laboratoire Edytem, Pôle Montagne, campus scientifique du Bourget-du-Lac
    Le Bourget-du-Lac, France (73)

Dates

  • lundi 07 décembre 2015

Mots-clés

  • montagne, construction territoriale, identification territoriale, singularisation, labellisation, espace protégé, parc, Grand Site de France, Geopark, PNR Morvan, PNR Massif des Bauges

Contacts

  • Karine Basset
    courriel : basset [dot] karine [at] gmail [dot] com
  • Véronique Peyrache-Gadeau
    courriel : veronique [dot] peyrache-gadeau [at] univ-savoie [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Karine Basset
    courriel : basset [dot] karine [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Logiques de distinction territoriale et constructions des spécificités en montagne (XXe-XXIe siècles) », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le mardi 30 juin 2015, http://calenda.org/333683