Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

When Comics go to War

Quand la bande dessinée raconte la guerre

Representations, Confrontations, Receptions in European Societies

Représentations, confrontations, réceptions dans les sociétés européennes

*  *  *

Published on Wednesday, July 01, 2015 by Céline Guilleux

Summary

« Raconter la guerre » a toujours occupé une place certaine dans la bande dessinée en Europe que ce soit comme instrument de propagande, d’héroïsation ou de dénonciation. Elle n’en est pas moins vecteur de transmission de mémoires, de savoirs et d’images sur la guerre quitte à franchir les limites du représentable. Ainsi, elle ne nourrit pas seulement l’imaginaire sur la guerre, mais elle le fait évoluer en même temps – et ceci d’autant plus que, depuis quelques décennies, le nombre de récits dessinés sur la guerre prolifère, la palette de sujets, d’espaces traités et de perspectives se multiplie, la diffusion des histoires à travers l’Europe s’accentue.

In Europe, stories about war have always played a certain role in comics as a means of propaganda and glorification, but also of denunciation. Besides, comics represent transmission belts for memories, knowledge and images about war, by sometimes even going beyond what is allowed to be visualised. Thus, comics do not only feed the imagination on war, but they modify it at the same time – all the more in recent times since the amount of stories drawn on war keeps increasing, the range of topics, spaces and perspectives expanding and the propagation of stories across Europe intensifying.

Announcement

Argumentaire

Si l’historiographie s’est intéressée à la guerre vue par la BD, les travaux restent marginaux et dispersés tant la BD dans son ensemble conserve une image péjorative comme objet d’histoire. Ainsi, la manifestation n’a pas pour objectif de brosser un tableau exhaustif du sujet. Il s’agit plutôt de s’interroger sur la place de la BD dans l’histoire de la guerre et des traces de guerre dans les sociétés européennes et de dégager des pistes pour des recherches futures.

Trois thèmes seront au cœur de notre réflexion sans être exclusifs pour autant :

Quand la BD s’empare de la guerre

À l’heure actuelle, les sorties de BD traitant de la guerre se multiplient avec un nombre important d’albums sur les deux conflits mondiaux. Pourtant, nombre de titres traitent d’actualité de la guerre que ce soit sous forme de reportages, de témoignages ou de mémorialisations. Nous souhaitons comprendre cette dimension temporelle de la BD en nous penchant sur des moments de création, de circulation ainsi que de traduction des récits en temps de guerre et d’après-guerre.

Quand la BD rend la guerre visible

Dans un deuxième temps nous interrogerons l’impact de la BD sur les registres visuels de la guerre. En effet, lorsque la BD met en image la guerre, elle peut rompre avec les conventions visuelles, jouer et changer les imaginaires sur les conflits militaires. Parfois, elle franchit même les frontières de ce qui peut être ou doit être montré et représenté, déstabilisant ainsi les préconçus voire les stéréotypes visuels, quitte à provoquer la polémique à l’exemple de Maus.

Quand la BD investit la société

Dans un troisième temps, nous nous intéresserons aux appropriations diverses et variées de la BD (politique, éducative, commémorative, économique, etc.) et dans le temps et dans l’espace des sociétés européennes. Ainsi la BD peut être considérée comme un lieu de fabrication des héros et en particulier masculins. Le fait que la BD soit devenue aussi une littérature d'adultes ne doit pas faire oublier qu'elle fut aussi un élément important de la fabrique du petit garçon. Ce questionnement nous permettra en même temps d’interroger les dimensions transversales de la BD en Europe dans le sens large du terme.

Le colloque, qui donnera lieu à une publication, se veut résolument interdisciplinaire, comparatif et ouvert sur l’espace européen. L’appel à communication s’adresse aux chercheurs confirmés comme aux doctorants. Les langues de travail seront le français et l’anglais.

Modalités de soumission

Les propositions de communication (2000 signes max., accompagnées d’un bref CV incluant une sélection des publications) seront à envoyer à l’adresse suivante : bdguerres@gmail.com

jusqu’au 15 octobre 2015.

Le Comité scientifique rendra son avis mi-novembre 2015.

Le colloque se tiendra à Paris les 9 et 10 juin 2016.

Comité scientifique

  • Nicole Colin-Umlauf (Université d’Aix-Marseille)
  • Mathieu Jestin ((UMR-SIRICE, LabEx EHNE)
  • Sylvia Kesper-Biermann (Université de Cologne)
  • Olivier Jacquot (BnF)
  • Olivier Piffault (BnF)
  • Marine Planche (BnF)
  • Bettina Severin-Barboutie (UMR-SIRICE, IHA, LabEx EHNE)
  • Fabrice Virgili (UMR-SIRICE, LabEx EHNE)

Comité d’organisation

  • Mathieu Jestin
  • Bettina Severin-Barboutie

Argument

Although some historians are particularly focusing on comics dealing with war, historical research on these stories remains marginal and scattered as comics altogether continue to have a negative connotation as a historical object. Hence, the conference does not intend to provide an exhaustive overview of the subject. It rather aims at understanding the role, comics play in Europe’s war history and its aftermath, and at opening new perspectives for future research.

Three aspects will be at the heart of the conference without being exclusive:

Making use of war

 It has already been mentioned that more and more comics deal with war. In this context, many albums are dedicated to World War I or World War II. However, current wars are also taken into consideration in formats such as reports, testimonies or memory books. We want to understand the temporal dimension of comics on war by looking at their coming-into-existence, circulation and reception during and after wars.

Visualising war

Secondly, we will examine the impact of comics on the iconography of war. Indeed, drawing war can break with visual conventions, play and change the imaginaire of military conflicts. Sometimes comics even transgress the limits of what may or should be shown and pictured, thereby destabilizing preconceived visual stereotypes or even cause controversy or resistance, like Art Spiegelman with “Maus”.

Capturing European societies

Comics about war are part and parcel of political, economic and social processes. They have for instance been a place where heroes, particularly male ones, were produced. They also played an important role in the creation of the “young boy”. In the third place, we will therefore focus on the way European societies make use of comics in time and space (political, educational, commemorative, economic, etc.) with a particular interest in entanglements across borders.

Encouraging interdisciplinary and comparative perspectives, the conference is open both to junior and senior scholars working in the field. Contributions can be presented either in French or in English. A publication of the conference proceedings is planned.

Submission guidelines

Paper proposals on one of the three guiding issues of the conference or any other aspect concerning the relationship between comics and war should comprise an abstract of no more than 2000 characters and a short CV (in PDF format only). Please send it to bdguerres@gmail.com

before October 15, 2015.

The Academic Advisory Board will make its decision in November 2015.

The conference will be held in Paris on June 9-10, 2016. The first day will take place at the National Library of France (BnF) and the second day at the Goethe-Institut Paris.

Academic Advisory Board

  • Nicole Colin-Umlauf (University of Aix-Marseille)
  • Mathieu Jestin (UMR-SIRICE, LabEx EHNE)
  • Sylvia Kesper-Biermann (University of Cologne)
  • Olivier Jacquot (BnF)
  • Vincent Marie (Université de Versailles Saint Quentin-en-Yvelines)
  • Olivier Piffault (BnF)
  • Marine Planche (BnF)
  • Bettina Severin-Barboutie (UMR-SIRICE, IHA, LabEx EHNE)
  • Fabrice Virgili (UMR-SIRICE, LabEx EHNE)

Organisation

  • Mathieu Jestin
  • Bettina Severin-Barboutie

Places

  • Institut Goethe
    Paris, France (75)

Date(s)

  • Thursday, October 15, 2015

Keywords

  • guerre, bande-dessinée, transfert, circulation, échange, représentation, réception, confrontation

Contact(s)

  • Mathieu Jestin
    courriel : labexguerres [at] gmail [dot] com

Information source

  • Mathieu Jestin
    courriel : labexguerres [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« When Comics go to War », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, July 01, 2015, http://calenda.org/334031